Motocross Emag - Le premier magazine motocross 100% digital

REPORTAGE : Tous les secrets d'une moto d'Elite !

Divers - Romagné
Article posté le Mercredi 7 Mars 2012
Ne croyez pas que tous les pilotes du championnat de France Élite roulent avec une moto "full factory". Hormis les pilotes de grand-prix, la plupart des protagonistes de l’Élite s'alignent derrière la grille de départ avec une moto accessible par monsieur tout le monde. Pour vous en convaincre, nous avons demandé à Cyrille Coulon, de vous livrer tous les secrets de sa Suzuki 450 RM-Z.

De nos jours, les motos d’origines, telles que vous les achetez en concession, offrent des performances bien suffisantes, voir même trop importantes, pour 99% des utilisateurs finaux.

Les moteurs quatre temps délivrent un rendement tel, qu’il n’est plus vraiment indispensable de passer des heures à peaufiner les performances du moteur, comme cela était presque obligatoire sur un deux temps, pour un pilote qui souhaitait rouler à haut niveau.

Alors, quelle différence y a-t-il entre la moto du pilote Elite, que vous pouvez admirer dans le paddock du championnat de France, et celle que vous utilisez vous-même chaque week-end ?

Pour répondre à cette question, nous avons demandé à Cyrille Coulon, actuel sixième du championnat de France MX1 et top pilote de supercross, de vous livrer tous les secrets de sa Suzuki 450 RM-Z. Et vous verrez que les pièces et la préparation effectuée sur la Suzuki sont à la portée de tout le monde, moyennant finance bien évidemment.



La première modification sur la moto de Cyrille, a été de changer le poste de pilotage, en montant un guidon Neken et en changeant le té de fourche supérieur. Et seulement le supérieur. « J’ai préféré conserver le té inférieur d’origine afin de garder de la souplesse. Avec l’ensemble tés de fourche supérieur et inférieur, on acquiert trop de rigidité à mon goût. »

"Cette année, je vais utiliser trois motos pour toute la saison, entraînements, motocross et supercross"

Les Suzuki sont fournies par le concessionnaire Savary Motosports à Charleville-Mezières (08). « J’ai un bon coup de main de la part de Suzuki qui m’offre un budget pièces, mais je passe par Savary qui prend en charge les motos. Cette année, je vais utiliser trois motos pour toute la saison, entraînements, motocross et supercross. Les budgets ont été un peu réduits, mais c’est quand même pas mal. Par comparaison, l’an passé j’avais eu cinq motos. »

Sur la moto qu’il utilisait lors de l’ouverture du championnat de France Elite de motocross à Romagné, Cyrille n’avait encore effectué aucun changement sur le moteur, qui était donc totalement stock. « Le moteur marche bien d’origine pour le motocross, et on n’a pas trop bossé dessus. Normalement, j’installe un piston haute compression et on effectue un travail sur la culasse. J’ai testé le boitier CDI pour régler l’injection à l’entraînement, mais je l’ai enlevé pour la course. Je roule donc avec une injection d’origine. »

"Pour moi l’utilisation d’une ligne d’échappement n’est pas gratuite"

En revanche, il a fait le choix de monter une ligne d’échappement FMF. Si toutes les pièces présentes sur sa moto sont offertes par ses sponsors, il en est autrement pour l’échappement qu’il doit acheter - à tarif préférentiel certes - auprès d’FMF. « J’ai des tarifs spéciaux chez FMF, et pour moi l’utilisation d’une ligne d’échappement n’est pas gratuite. J’utilise trois ou quatre lignes complètes pour une saison. »



Si la préparation du moteur de la 450cc n’a, pour le moment, pas reçu une attention particulière, il en est tout autrement pour le réglage des suspensions pour lesquelles Cyrille a passé deux jours complets de testing. « On a bien bossé avec Tip Top. Cette année, j’ai voulu vraiment repartir de zéro et on a trouvé de bons réglages sur l’amortisseur. De toute façon, on bosse toute l’année sur les suspensions, on essaye tout le temps de trouver des petites choses. »

Pas d’aditif ou d’essence de compétition pour la Suzuki de Cyrille qui achète son carburant en station service. « Je mets de l’essence standard en faisant quand même attention à aller dans des bonnes stations, du style Total. Pour l’huile, j’utilise de la Motul 10W40. Quand j’étais aux USA, j’ai un peu roulé avec de l’essence de compétition, mais il faudrait que je teste un peu chez moi avant de l’utiliser en course. Avec l’injection, c’est quand même plus facile à régler maintenant. »



Pour le freinage, seul le disque avant a été changé, pour adapter un disque de frein oversize Braking. « J’aime bien, car on a un freinage plus fort que l’origine et le frein est un peu plus dur. A l’arrière, je suis  resté standard, d’origine. »



Côté look, Cyrille a fait appel à Oxci Graphics pour la réalisation du kit déco complet de la moto, et a changé les durites du moteur en mettant de la couleur jaune. Les plastiques d’origine ont été remplacés par des Polysports, et les plaques latérales sont passées du blanc ou noir. Juste pour le look.



De nombreuses pièces alu Outlaw, marque importée par la société Factory Parts France, ont aussi été installées sur la Suzuki : couvercles de maitre cylindre, tendeurs de chaine, bouchons moteur …

"La cloche d’embrayage Hinson me fait la saison"

La pompe à eau d’origine a été remplacée par un modèle Boyesen, tout comme l’embrayage complet que Cyrille a remplacé par un ensemble Hinson via Bihr Racing. « L’embrayage Hinson comprime un peu plus par rapport à l’origine, et c’est aussi plus solide. La cloche d’embrayage Hinson me fait la saison, entraînements, motocross et supercoss compris. Pour un pilote lambda c’est deux saisons sans problème. »



Le filtre d’origine a été remplacé par un modèle Twin Air, couplé avec un kit « Power Flow » qui permet une meilleure respiration de la moto. La grille de filtre étant enlevée (c’est le principe du kit Power Flow), le filtre à air Twin Air est ignifugé, afin d’éviter de prendre feu en cas de retour de flammes.

Pour finir, un sabot moteur DBS en carbone a été installé afin de protéger les moteurs et les carters.



Vous l’aurez compris, la Suzuki 450cc RM-Z de Cyrille Coulon est proche de l’origine, et seules des pièces accessibles au grand public ont été montées. Alors, si vous souhaitez vous faire une moto à l’identique de Cyrille, voici ci-dessous la liste des principales modifications effectuées.



-    Guidon Neken
-    Tés de fourche Neken
-    Bloque fourche Neken
-    Ligne d’échappement FMF
-    Préparation suspension Tip Top
-    Disque de frein avant Oversize Braking
-    Kit déco Oxci Graphics
-    Plastiques Polysports
-    Pièces aluminium Outlaw (tendeurs de chaine, bouchons moteur, couvercles de maitre cylindre)
-    Durites jaunes
-    Pompe à eau Boyesen
-    Embrayage Hinson
-    Filtre à air + kit Power Flow Twin Air
-    Sabot carbone DBS

Rejoignez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Visitez notre chaine Youtube
Plan du site Informations légales Copyright Mx2k™ 1999-2008, textes et photos sous copyright. Tous droits réservés
Site optimisé pour une résolution 1024X768. Réalisation, hébergement Agena 3000 - A3 Multimédia