SX France

Inside Racing : Cyrille Coulon "la Coupe Pro Hexis Supercross a sa raison d'être !"

Article ajouté le 10/07/2017

Cyrille Coulon "la Coupe Pro Hexis Supercross a sa raison d'être !"

 

Au lendemain de la première de la Coupe Pro Hexis Supercross à Chateauneuf-les-Martigues, Cyrille Coulon nous fait le débrief avec son habituelle franchise. Pour y voir clair sur cette série parallèle au SX Tour.

 

"Je n'avais pas roulé l'année dernière à Chateauneuf parce que mon second fils venait de naître, Dayan, mais j'avoue que je n'étais pas perdu en arrivant cette année. C'est le même circuit depuis quatre ans, je crois. Mais cette année, ils ont rajouté de la terre ce qui changeait pas mal de chose au niveau des traces : les appuis étant un peu plus hauts, on pouvait mieux repiquer les intérieurs. C'est Loïc Marey qui a géré et je trouve que la difficulté était bien dosée car il ne faut pas oublier que des amateurs roulent également pendant la journée. Et puis, si les circuits sont plus faciles, ça génère de belles bagarres. J'espère que c'est lui qu'on retrouvera sur les autres car il sait bosser... Faudrait demander à Josse (ndr, Sallefranque). En tout cas, en matière d'organisation on sent que c'est un poil moins rodé que le SX Tour. C'est encore un championnat jeune qui demande à être peaufiné même si, globalement, ça s'est super bien passé. On devine que c'est une équipe jeune qui veut bien faire, mais qui se cherche un poil. Après, je trouve que ça fait sérieux quand même. Y'a notamment une arche Hexis qui donne de l'allure au site.

Quoiqu'il en soit, le nombre de dates, sept, lui donne une réelle crédibilité sportive. C'est un peu ce qui manque selon moi à la série outdoor du SX Tour. Décerner un titre de champion de France de SX après trois courses seulement, c'est surprenant...

Niveau plateau, quasiment tous les pilotes du SX tour étaient là, hormis Teillet, même si je l'avoue, je n'ai pas spécialement pointé les absents. Je ne m'occupe pas de savoir qui vient, ou pas ! Le schéma des courses diffère pas mal. Sur l'Hexis, pas de qualifications. Seuls quinze pilotes par catégorie sont sélectionnés par épreuve. Il n'y a donc pas de repêchages. On dispute une séance d'essais libres, puis une séance chrono et ensuite, on enchaîne trois finales de sept minutes plus un tour. On roule donc cinq minutes de plus que sur un SX Tour où le règlement prévoit une demi-finale de sept minutes et une finale de neuf. Personnellement, j'aime bien ce format. C'est plus intense car on ne peut gérer notre effort, comme ça peut arriver sur le SX Tour lors des demis. Ça oblige à se remettre dans le rouge à chaque course car c'est le plus régulier qui gagne au final.

Niveau finances, j'avoue qu'on y est bien traités. Outre le fait qu'on est certain de toucher quelque chose car des primes de départ sont versées, à résultat équivalent, on touche un peu plus sur l'Hexis par course, même s'il n'y a pas le même système de bonus final pour fidéliser les pilotes, comme sur le SX Tour. Josse nous a demandé en début d'année quelle répartition nous préférions, à savoir qu'il disposait d'une enveloppe globale et qu'il pouvait soit la diviser en parts égales, soit privilégier les meilleurs et la première option ayant été choisie, il n'y a pas de jalousie. On est tous traités sur le même pied d'égalité.

Pour parler de sport quand même, je pense que le public, qui était assez nombreux, ne s'est pas ennuyé. Y'a eu de belles courses, que ce soit en 250 ou en 450. Encore une fois, la piste était propice à la bagarre. Ça chiffonnait pas mal, ça jouait des coudes, mais dans une bonne ambiance, sans méchanceté. De bonne guerre, quoi ! C'était vraiment sympa, même si, pour parler du 450, la catégorie est dominée par le duo Thomas (ndr, Ramette)/Cédric (ndr, Soubeyras). Ils évoluent un ton au dessus d'un groupe homogène constitué de Aranda, Richier, Izoird, Boog, Escoffier et ma pomme, ce qui explique que ça charcle comme il faut (rires) ! "

Résultats

 

 

 

 

 

VB, photos, Boudet, Pro Hexis
MOTOCROSS EMAG
 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : Thor présente sa collection 2018
  2. Ken Roczen roule à nouveau !
  3. HVA 85 TC 2018 : la bombe suédoise !
  4. MXGP du Portugal : les temps forts des qualifications
  5. Video : Brian Moreau-Strubhart au GP de France.