SX France

Itw Charles Lefrançois : Une journée de rêve.

Article ajouté le 08/01/2018

Vainqueur de l'ouverture de l'Arenacross à Manchester, en Angleterre, samedi soir, Charles Lefrançois a crée la surprise et s'est rappelé aux bons souvenirs du milieu, lui qui a décroché le titre de champion de France National MX1 l'année dernière. A 27 ans, le Normand, mercenaire des cross inters et du SX allemand, n'a pas dit son dernier mot, lui qui compte se spécialiser dans le supercross cette saison.

 

 

"En fait, je suis moi même un peu surpris de cette victoire. L'Arenacross anglais est une série très relevée où l'on voit les têtes d'affiche du championnat de France de SX, plus quelques bons inter comme l'Australien Dan Reardon, le Russe Evgeny Bobryshev, le Portugais Hugo Basaula… et à la base, je me disais qu'accéder déjà à la finale, c'était pas mal. Le niveau est hyper homogène car les pistes ne sont pas très longues, et techniques, ce qui génère peu d'écart entre les pilotes.

Je connaissais déjà le championnat pour y avoir roulé en 2013 avec Cyrille Coulon (ndr, second à Manchester) et j'ai noté qu'il avait pas mal évolué. C'est de plus en plus pro et on le voit, le public répond présent. C'est un peu la série qui a le vent en poupe en Europe en ce moment. D'ailleurs, deux étapes vont se disputer en dehors de l'Angleterre, en Belgique et en Allemagne, pour lui donner une connotation internationale. En tout cas, cette année, j'ai délaissé le championnat allemand, auquel je participe dans son intégralité depuis 2012 car c'est la série la plus médiatisée. Les promoteurs mettent le paquet sur les réseaux sociaux. Et il y a de bonnes primes, comme en Allemagne. Bref, j'y participerai en intégralité, quitte à faire l'impasse sur la série outre-Rhin qui ne compte cette année que trois épreuves. Contre cinq l'année dernière.

Pour revenir sur Manchester, j'ai commencé à croire en mes chances d'y briller après les séances chronos. Je signe la pôle de mon groupe lors de la première séance, puis je remporte la seconde demi finale devant Soubeyras, avant de signer la Superpole en roulant sous les 22 secondes, tout ça m'a mis en confiance avant la Super finale, laquelle s'est déroulée comme dans un rêve. Bref, j'ai vécu une journée parfaite et j'avoue être encore sur un nuage. Même mon team, l'équipe Honda Buildbase de Dave Thorpe, n'y croyais pas ! Il faut dire que ça s'est fait à la dernière minute avec eux, grâce à l'entremise de Gérard Valat. Moi même, j'étais plutôt à la recherche d'une structure faisant rouler des Suzuki ! Mais bon, il n'y avait plus de place ailleurs et ayant la faculté de m'adapter assez facilement aux différentes machines, ça ne m'a pas posé de souci de rouler sur la Honda qui se comporte super bien dans les petites salles. En tout cas, il ne me reste plus qu'à poursuivre sur ma lancée sur les prochaines courses de la série...

Sinon, la grande nouvelle pour moi, c'est que je vais réorienter ma carrière vers le SX. J'ai été champion de France National MX1 et ça ne m'a rien rapporté. Ça m'a même coûté des sous. Alors vu que mon budget chez Suz a été réduit, je vais mettre de côté le MX pour me consacrer au SX. Je roulerai quelques cross inter, un Elite ou deux, mais sinon, toute ma saison sera dédié au supercross qui demande bien moi de moyens. Et d'effort car je suis mon propre mécanicien. Je participerai donc au Pro Hexis, au SX Tour et à quelques SX inter qui se présenteront ci et là. 2018 devrait être une année chargée !"

VB
MOTOCROSS EMAG
 

Dernières vidéos

  1. Anaheim 1 : Le résumé vidéo des finales 250cc & 450cc
  2. Supercross US : Suivez Anaheim 1 en live
  3. Le team SR version 2018 en vidéo
  4. SX US : Le team Honda en vidéo.
  5. SX US : Le team Suzuki JGR en video