SX US

SX US : Les statistiques du 450.

Article ajouté le 05/01/2017

Le site MX Vice s’est amusé à réunir quelques chiffres autour des principaux animateurs du prochain championnat de Supercross 450. On vous les livre avec les remarques qui les ont accompagnées…

 

Justin Barcia 

 

49 départs en 450 SX

2 victoires

9 podiums

 

Pas mal de gens se demandent si Justin Barcia mérite toujours d’appartenir au gang des animateurs du 450 après ses saisons moyennes au guidon de la Yamaha 450 YZ-F. 2017 sera donc capitale pour lui qui change de marque. Il a signé pour un an supplémentaire chez JGR, ce qui l’oblige à remporter quelques courses s’il veut rester dans la même tranche de salaire. Ses prestations moyennes en Europe cet hiver ne font qu’ajouter à la perplexité de son cas… Quoi qu'il en soit, ses performances dépendent grandement de son niveau de confiance, comme il nous l’a prouvé lors de la saison d’outdoor 2015. Il lui faudra partir devant, mais est-ce que cela sera possible au guidon de cette Suzuki qui commence à vieillir et avec un poignet dans le sac en ce début de saison ?

 

Marvin Musquin 

 

20 départs en 450 SX

Aucune victoire

5 podiums

 

Marvin a surfé la vague cet hiver avec des courses très inspirées qui ont fait grossir son capital confiance. Déjà l’année dernière, il avait signé quelques coups d’éclats. On présume donc qu’il va progresser… Mais le fait est que rares sont les pilotes à s’être améliorés lors de leur seconde saison de 450. A Marvin de nous prouver le contraire. Sa machine figure en tout cas parmi les meilleures de la catégorie, notamment au départ. Bref, il a tout pour réussir. Il faut juste qu’il fasse un petit pas en avant mentalement.

 

Cooper Webb 

 

newcomer dans la catégorie. (double champion SX250-2015/2016, champion MX250)

 

Peu ont cette faculté, comme Cooper Webb, de se voir aussi bon que les autres. C’est ce qui l’amènera loin. Maintenant, saura-t-il progresser lors des 18 week-ends qui viennent ? Personne ne peut le dire même si l’on a vu qu’il s’était rapidement habitué à la 450, performances des Nations à l'appui. On remarquera juste qu’il n’est pas immunisé contre la blessure et qu’il a dû serrer les dents quelques fois ces dernières saisons. Il devra donc, en priorité, tenter de rester en bonne santé. Il lui faudra aussi améliorer ses départs.

 

Jason Anderson

 

33 départs en 450 SX

2 victoires

9 podiums

 

Après avoir froissé quelques susceptibilités en 450 (n'est-ce pas Cole Seely ?), Jason tentera cette année d’être un vainqueur régulier. Ses deux dernières saisons ont été à peu près identiques : il a impressionné à Anaheim 1 avant de rentrer dans le rang. Et s’il n’a pas signé de mauvaises courses, il fut un long moment absent des podiums. Et finalement, on ne l’a vu que sept tours en tête l’année dernière…

 

Trey Canard

 

69 départs en 450 SX

5 victoires

20 podiums

 

L’un des pilotes au caractère le plus perplexe, comme le montrent ses résultats en dents de scie. Sa campagne 2016 fut l’une de ses plus régulières car il a participé à une majorité de course, mais pas une fois il n’est monté sur le podium. On ne l’a pas trouvé non plus aussi rapide qu’en 2015, où il était souvent l’un des plus rapide en piste, avec deux victoires à la clef.

Son départ pour KTM doit lui apporter un peu de fraîcheur mais est-ce que ça suffira ? Le fait de ne plus être pilote numéro 1 peut l’aider, comme le fait qu’il se soit enfin soigné de ses blessures cet été. S’il remporte une finale, ou s’il parvient à grimper sur le podium en plusieurs occasions, alors sa saison restera comme un succès. Tout comme le fait qu’il dispute l’année sans se blesser ! Sachez qu'au total, il a manqué 39 courses au total !

 

Cole Seely

 

37 départs en 450 SX

1 victoire

6 podiums

 

Ses statistiques sont moins glorieuses que celles de Jason Anderson. Mais Cole est celui qui a le plus bousculé le trio devant. Le plus ennuyeux, c’est qu’il a semblé souffrir de fatigue l’année dernière, sans avoir totalement retrouvé ses moyens lors de la Monster Energy Cup.

On l’attend pour accomplir de grandes choses, mais n’est ce pas trop ? Sa priorité doit être de gagner une course, surtout qu’il n’y est pas parvenu l’année dernière. Le titre ? Ça semble trop pour lui même si la nouvelle Honda l’aidera dans son boulot. Si Seely parvient à exploiter sa puissance et soigner ses départs, il sera dans le top 5. C’est ce que veut le team HRC pour son seconde pilote, non ?

 

Chad Reed

 

204 départs en 450 SX

44 victoires

131 podiums

 

Chad repart pour une nouvelle saison de SX, mais certains l’ont déjà mis de côté et jugé inapte au service. Un pilote de 34 ans est rarement compétitif, mais Reed briguait la victoire il y a tout juste 12 mois. L’Australien ne s’est pas blessé depuis et n’a pas changé grand chose à son fonctionnement, donc il faut accepter l’idée qu’il soit capable de gagner. Surtout qu’il est débarrassé du stress de gérer son team et qu'il s'avoue content des performances de sa machine.

Une victoire semble hors de sa portée, mais pas un podium, ou plusieurs. Il a déjà réussi à faire taire ses détracteurs, pourquoi s’arrêterait-il maintenant ?

 

Eli Tomac

 

43 départs en 450 SX

4 victoires

19 podiums

 

Combien de fans se rappellent que Tomac n’a pas fini troisième l’année dernière ? Jason Anderson avait 25 points de plus ! Du coup, faut-il l’inclure dans les « big three » cette année ? On pense que oui. Son programme d’entraînement est maintenant au point, alors que l’année dernière, entre les blessures et le changement de machine, il avait connu une inter saison compliquée.

Tomac va évoluer entre le top 2 et 3 la plupart du temps. Et il devrait finir troisième. Mais il y aura des courses où il ne pourra être stoppé. Seulement la course suivante, il sera quelqu’un d’autre. C’est ainsi qu’il fonctionne depuis qu’il est sur une 450. Ses mauvais départs ne l’ont pas aidés non plus.

 

Ken Roczen

 

44 départs en 450 SX

9 victoires

25 podiums

 

Après trois saisons en première classe, on attend que Ken s’améliore encore et détrône Ryan Dungey. Eviter de régresser pour une première saison au HRC sera une priorité, mais ses performances lors de la Monster Energy Cup indiquent que ça ne devrait pas être trop le cas. Surtout que sa machine devrait bien fonctionner même si son team manque d’infos dessus.

 

Ryan Dungey

 

117 départs en 450 SX

31 victoires

88 podiums

 

Si cela 2017 peut signer la fin de Ryan Dungey au plus haut niveau, elle peut aussi être l’année de son troisième titre consécutif en SX, ce qui en fera le 5e performer de l’histoire dans la discipline. Il s’est blessé cet été mais pourtant, on ne voit personne pour le contrer sur les 17 week-ends qui s’annoncent. Il a tout : la régularité, la vitesse, les départs !

Trey Canard a la foi ! Est-ce que ça suffira ?
Justin Barcia commence mal avec une blessure au poignet qui l'écartera un mois...
Marvin Musquin profitera-t-il de sa bonne campagne hivernale pour attaquer avec une confiance en béton ? On lui souhaite !
Le point faible de Cole Seely, c'est son agressivité ! Il doit gagner des duels pour prendre en confiance.
Chad Reed est un vétéran mais son expérience peut faire mal à la fin de cette longue saison.
Cooper Webb est un tueur. Et il maîtrise déjà la 450. Notre joker !
Si Eli Tomac parvient à être en phase avec sa Kawa, il peut faire mal !
Le chien fou du cross US peut faire fort sur toute une saison s'il met un peu d'eau dans son vin...
Ken Roczen semble s'être parfaitement acclimaté à la Honda 2017. Notre favori !
Ryan Dungey aura une cible dans le dos ! Mais l'homme a de la ressource. Et une régularité implacable !
Tradaptation Vince, MXVice, photos : KTM, Honda, HVA, Yamaha, Moto Addicts
MOTOCROSS EMAG
 

Dernières vidéos

  1. Documentaire "A la poursuite du rêve américain", avec Dylan Ferrandis
  2. Honda 250 CRF 2018 by HRC : la vidéo
  3. VIDEOS : Jeffrey Herlings remporte Ironman, Eli Tomac champion !
  4. Rookie’s Cup 24MX 2017 : la folie !
  5. Vidéo Fox : MX 18, Dream On !