Divers

Venez découvrir les joies du pit bike !

Article ajouté le 11/03/2020

Vous avez sans doute déjà entendu parler de pit bike sans trop savoir ce que c’était ; ou bien c’est peut-être la première fois que vous entendez ce nom. L’heure est venue d’en apprendre plus sur cette discipline. Et comme tout, pour apprendre, il faut effectuer une mise au point historique. 

La genèse du pit bike

Le point de départ se situe en l’an 1961. Afin de célébrer la construction du circuit de Suzuka, créé par John Hugenholtz à la demande de Soichiro Honda, le constructeur Honda mit en place un parc d’attractions nommé Motopia. Ce parc se voulait être une odelette à la gloire de la moto. Pour plaire aux plus grands nombres et pour satisfaire l’entièreté de son public, le constructeur Honda proposa une petite moto 50 cm3 destinée aux enfants.  Le succès fut retentissant si bien que cette petite moto, baptisée Z100, devint la véritable star du parc. Flairant l’opportunité et un marché à conquérir, Honda travailla sur sa petite moto, effectua quelques modifications et lança sur le marché la Z50M : la première mini moto à la vente. Le succès fut présent si bien que les pilotes et les mécaniciens l’utilisèrent pour se déplacer dans les stands d’où son nom de pit (pour pit stop) et bike. Naturellement, il y a eu une évolution car la Z50M ne possède que peu de similitudes avec une pit bike actuelle. Le liant entre le passé du commencement et notre présent fut effectué par la Honda CRF50. Aujourd’hui, le marché du pit bike est dominé par les constructeurs français comme Bastos Bike, YCF et Apollo pour ne citer qu’eux. 

Les caractéristiques d’une pit bike

Considérée comme étant la petite sœur d’une moto de moto-cross, une pit bike possède des caractéristiques qui lui sont propres. En général, la hauteur de selle culmine à 82cm ; l’entraxe de roues possède une valeur de 120 cm ; la garde au sol se situe aux environs de 30 cm ; la taille des roues est de 14 pouces pour l’avant et 12 pouces pour l’arrière. Afin de satisfaire tous les passionnés, il existe également des pit bikes équipées de grandes roues (17 pouces à l’avant et 14 pouces à l’arrière). Ainsi, tous les gabarits peuvent conduire et s’amuser avec une pit bike. Elle possède également plusieurs critères de différenciation au niveau de la conduite. En effet, le pilote, étant positionné à proximité du sol, voit la sensation de vitesse se décupler. De plus, elle possède une très bonne accélération. Légère, la pit bike est donc plus maniable : la réalisation de figures en est simplifiée. Autre critère de choix, son prix est beaucoup plus bas que celui d’une moto de moto-cross. 

À vous de jouer !

 

Si vous souhaitez vous lancer dans cette belle aventure, il est conseillé de s’adresser à des spécialistes car les informations sur Internet ne manquent pas mais le risque de choisir une mauvaise machine est également présent. C’est pourquoi, nous vous recommandons la boutique WKX car elle possède les marques mentionnées ci-dessus. De plus, le site vous permettra d’afficher les pit bikes en fonction du niveau (débutant, intermédiaire et expérimenté) mais également en fonction de votre âge. De ce fait, impossible de se tromper. Il faudra également bien penser à vous équiper. En effet, il est indispensable de posséder un casque moto cross de qualité ; d’être équipé d’un plastron ; d’acheter des genouillères, coudières, un masque cross ainsi que des gants. 

 

Avant de vous lancer, il est important de rappeler que ces machines ne sont pas homologuées. Cela signifie qu’il faudra se rendre sur des terrains privés. 

 

Maintenant que vous avez les clefs, vous pouvez partir, mettre le contact sur votre pit bike et rouler librement !

 

 

 

Dernières vidéos

  1. Motocross et cinéma, #1 : Un amour de moto magique
    un amour de moto magique
  2. Vidéo : Ken Roczen a repris la compétition
    ken roczen jason weigandt
  3. Vidéo : Antonio Cairoli à à l'entraînement
    cairoli confiné
  4. Vidéo : un bol d'air frais avec Kenny Thomas
    kenny thomas vidéo
  5. Vidéo : souvenir du Red Bull City X, du Supercross dans le port de Sydney