Évènement

Le saviez-vous ? Pourquoi Wolfgang Srb ne s'est pas présenté à la présidence de la FIM ?

Article ajouté le 03/12/2018

Plouf.

 

Ben oui, pourquoi ? Si vous vous intéressez de près ou de loin à l'actualité de la plus importante instance de motocyclisme du globe, la Fédération Internationale de Moto, dont l'Assemblée générale se déroulait ce week-end en Andorre, vous avez dû apprendre dernièrement qu'un nouvel homme, le Portugais Jorge Viegas venait d'être élu pour les quatre prochaines années à sa présidence en remplacement de Vito Ippolito qui arrivait à la fin de son second mandat. Or, toujours si vous suivez l'actualité de la FIM, vous ne pouvez ignorer le fait qu'un certain Wolfgang Srb souhaitait également accéder à ce haut poste. Ancien président de la Commission de Motocross à la FIM devenu le Président FIM Europe il y a quatre ans, réélu cette année au même poste, l'Autrichien a ouvertement fait campagne pour succéder au Vénézuélien. Depuis pas mal de temps même. Or, le week-end du Motocross des Nations, le 7 octobre précisément, il s'est passé un évènement qui a totalement perturbé les plans du monsieur. En voyage en Norvège suite à l'invitation de la Fédération nationale, monsieur Srb a été victime d'un sérieux contre-temps : lors d'une balade en bateau programmée pour divertir les dignitaires présents, Wolfgang Srb s'est violement cogné le crâne à la coque de l'embarcation lors d'une accélération et s'est relevé avec un sérieux traumatisme (ndr, les cervicales à priori). Une blessure lourde de conséquences : elle a réclamé son hospitalisation immédiate et, surtout, elle l'a forcé à se retirer de sa fonction, mais aussi, ce qui nous intéresse, de la course à la présidence de la FIM. Ce qui a laissé Jorge Viegas sans opposant lors de l'élection de ce week-end... Qui l'aurait remporté si Srb n'avait pas été blessé, là est la question.

Toujours est-il qu'elle a consacré un lisutanien rompu au fonctionnement de l'institution installée en Suisse. Viegas fut membre du conseil de direction de la FIM, président de la Commission de Promotion de la FIM et membre du Comité national olympique portugais. Accessoirement, il a aussi roulé en vitesse et dirigé le circuit d'Estoril. Un candidat légitime qui, ça ne gâche rien, a suivi une partie de ses études en France, à la Sorbonne, et se montre totalement francophone. Est-ce cela qui a convaincu notre Président, Jacques Bolle, de se présenter à l'élection du Conseil de direction de la FIM qui se tenait également ce week-end, et d'y être élu ? C'est possible, notre Prez' ayant plutôt laissé passer le message qu'une fois son mandat fini à la tête de la FFM, dans deux ans, il se retirerait totalement de la vie motocycliste pour s'adonner à ses passions, le bateau, l'avion, pis Napoléon.

 

 

VB, photos FIM
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Test du guidon Neken SFH
  2. Le MXDN de l'intérieur
  3. La victoire française au MXDN dans Riding Zone (émission de France 0)
  4. La terrible chute de Weston Peick en vidéo.
  5. SX US : Marvin est prêt !