MXGP

Tommy Searle OK en Lettonie

Article ajouté le 11/07/2015

Même si on ne l'a guère vu à Uddevalla, suite à un crash en première manche qui l'a obligé à rester sur la touche jusqu'au soir, Tommy Searle devrait bien être au départ du GP de Lettonie.

Toujours poissard, le Britannique faisait son comeback en Suède après avoir loupé une bonne partie de la saison en cours (il n’a ainsi pu marquer des points qu’à six reprises en onze GP) et sa journée a encore tourné court.

L’officiel KTM-Red Bull est tombé en tentant de passer David Philippaerts pour le gain de la huitième place. « Ce fut mon erreur. Philippaerts est un pilote très agressif, et j’ai voulu lui faire un extérieur, je me suis jeté dans l’ornière un peu trop vite, la moto s’est couchée et je pense que son repose-pied m’a attrapé le bras, qui a été coupé jusqu’à l’os… ». 

Il a fallu lui poser quatre points de suture, après avoir été soulagé de constater qu’il n’avait pas, à l’instar de son coéquipier Cairoli, de fracture comme on l’avait d’abord craint. L’ancien triple vice-champion MX2, qui a rejoint la catégorie supérieure en 2013, a bien tenté de s’aligner au départ de la seconde manche, mais il s’est vite retiré après un seul et unique tour de piste : « La douleur était trop forte, la blessure encore trop fraîche ».

"Je suis sous pression. C’est mon job, ma vie, dont il est question, vous savez. Quand vous êtes incapable de montrer ce que vous valez, c’est vraiment déprimant"

Mais Searle sera bien à Kegums ce week-end aux commandes de sa 350 SX-F. Bien obligé car il sait mieux que quiconque que sa place au sein du team dirigé par Claudio De Carli n’est pas assurée du tout pour 2016. Il se dit que l’usine autrichienne n’engagerait que deux pilotes en classe MXGP la saison prochaine et que sans doute Ken De Dijcker ne serait pas conservé, mais il se dit tant de choses ces temps-ci, en pleine période des transferts, dans un paddock en complète ébullition… « Je suis sous pression. C’est mon job, ma vie, dont il est question, vous savez. Quand vous êtes incapable de montrer ce que vous valez, c’est vraiment déprimant. Je veux absolument rester là où je suis, en ayant prouvé que je le mérite. Les résultats n’ont pas été à la hauteur depuis le début de l’année, la chance surtout n’a pas été de mon côté. Et ça ne sert à rien de rouler blessé, c’est encore pire de se montrer diminué… », poursuit l’Anglais.

Pilote britannique le plus prolifique des années 2000 au nombre de victoires en GP, il révèle sans langue de bois qu’il discute actuellement avec KTM à propos du renouvellement de son contrat mais que rien n’est encore fait. « Il est clair qu’ils voudraient me voir rouler à mon meilleur niveau pour prendre leur décision. Et vous ne pouvez pas espérer conserver un guidon d’usine si vous ne roulez pas, si vous n’obtenez aucun résultat, je le comprends parfaitement. Moi, j’ai envie de rester dans ce team, de pouvoir leur montrer que ça vaut le coup de repartir pour un tour ! ».

Si son bras le lui permet, Searle pourrait marquer des points importants à Kegums : c’est là qu’il avait signé l’une de ses meilleures performances la saison dernière, à l’occasion des Nations, dominant magnifiquement la catégorie MX2…

 

 

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com - photo Ray Archer / KTM
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. MXGP Portugal : Le récital de Kjer Olsen
  2. Justin Barcia fait chanter sa Z dans son jardin
  3. 24MX Tour au Domaine de Foolz : Le résumé vidéo du dimanche
  4. VIDEO : 2019 250SX West Champion - Dylan Ferrandis
  5. Comment nettoyer son carburateur moto - Tuto by 3AS Racing