MX US

Jeremy Martin et Ryan Dungey à nouveau vainqueurs

Article ajouté le 08/06/2015

Au premier tiers du championnat, après quatre rounds sur douze, on voit déjà à peu près clairement (même si tout peut arriver à tout moment, comme on a pu le constater avec Eli Tomac…) que les deux couronnes devraient se jouer l'une et l'autre entre deux prétendants très au-dessus du lot : Jeremy Martin et Marvin Musquin en 250, Ryan Dungey et Ken Roczen chez les gros bras. 

450 : Dungey tout en contrôle

C’est vrai, il est plutôt verni, l’officiel KTM : Eli Tomac qui s’élimine tout seul et Ken Roczen (qui l’avait quelque peu humilié l’an dernier en tant qu’équipier-rookie) débarquant grabataire ou presque à Hangtown, c’est une voie royale, libre en tous cas pour RD5 ! Et il ne faut jamais laisser ce genre d’individu sans surveillance : comptez sur lui, il sait instantanément profiter du moindre relâchement de ses concurrents… Tomac à terre, il remportait la seconde manche la semaine dernière à Lakewood et héritait du commandement des opérations. Cette semaine, dans le Tennessee, la démonstration s’est poursuivie : à un niveau légèrement moindre, dans la mesure où le champion en titre reprend du poil de la bête à chaque sortie et où il n’est pas prévu qu’il crève un pneu chaque semaine… Impérial en première manche (1/2), Dungey n’a pas été capable de ramarrer la Suzuki RCH dans la suivante à cause d’un départ exécrable, mais K-Roc (3/1) n’étant jamais parvenu, de son côté, à déborder Jason Anderson (2/4), le général revient au pilote KTM, détenteur de la plaque rouge, qui accroît de deux unités son avantage sur son nouveau dauphin. Si Anderson escaladait le podium, Blake Baggett, en progrès constants, l’a loupé de peu (5/3). Solides perfs de Phil Nicoletti (4/9), très bien parti comme d’hab’, de Cole Seely (8/5) et de Broc Tickle (7/7). Justin Barcia (9/6), auteur de super envolées, s’est crashé tout seul dès le premier tour en première manche, puis à nouveau en seconde alors qu’il venait de signer le holeshot. Nettement plus en vue que les semaines précédentes, « Bam-Bam », mais le résultat ne correspond toujours pas au potentiel…
Enfin, signalons un jour sans pour Christophe Pourcel (22/14), malgré une perf’ de plus aux essais chrono (troisième temps).    

250 : Erreur interdite, monsieur Musquin !

La première confrontation avait donné le ton : dès Hangtown, Marvin Musquin (1/2) et Jeremy Martin (2/1) annonçaient la couleur, ils seraient cette saison les patrons… ex-aequo et, quant à les départager, ce serait une autre histoire. Mais à Glen Helen, scénario très différent : le Français s’offrait un doublé sans bavure, alors que le n°1 galérait, au sol dès le premier tour et ce par deux fois ! Des remontées éclair, outre la démonstration de sa pointe de vitesse inouïe, lui faisaient limiter les dégâts (5/6), n’empêche l’officiel KTM se creusait un bel abri dès la seconde épreuve. Et heureusement, vu la tournure prise par les événements à Lakewood : deux holeshots et deux succès signés Martin, Marvin chutant lourdement alors qu’il s’était lancé à la poursuite du leader et réussissant juste à sauver une quatorzième place. Heureusement, « MM » n’était pas blessé et parvenait à terminer deuxième en seconde manche. Il perdait donc un total de vingt-et-un points sur la journée, c’est à dire tout le beau capital amassé huit jours plus tôt et même davantage, se voyant contraint de rendre la plaque rouge au team Star Yamaha. On se souvient que le Frenchie avait gagné ici même lors de la première visite du championnat en 2013, il apprécie cette piste très technique et le prouve d’emblée, s’élançant en tête au premier départ et enlevant la course avec autorité. Martin, de son côté, longtemps quatrième derrière Jessy Nelson et Adam Cianciarulo, puis troisième après la chute du PC-boy, prenait la seconde place, autrement dit réalisait la meilleure opération possible à partir du moment où il ne pouvait gagner. D’autant qu’en deuxième manche, moins bien parti (aux alentours de la cinquième place) que deux heures plus tôt, Marvin Musquin se retrouvait derrière son rival, précédé par l’étonnant Aaron Plessinger et Jessy Nelson. Excès de précipitation ? Toujours est-il qu’avant la fin du premier tour Marvin se bloquait dans une ornière et perdait un wagon de positions, une bonne vingtaine… Tout était à refaire ! Alors le n°25 s’y attelait : tandis que le pilote de l’YZF Star Racing se portait au commandement, celui de la KTM-Red Bull doublait, doublait et doublait encore, remontant jusqu’au quatrième rang. Une place qui l’autorisait à accéder à la seconde marche du podium (1/4), devant Nelson (3/2). Arrivé avec deux points de retard sur Jeremy, Marvin en comptait un d’avance après la première manche, mais en perdait sept par la suite, moralité, il quittait le Tennessee avec six points de déficit… Attention ! Ayant déjà grillé un joker à Thunder Valley, le Français se trouve face à un rival d’une telle trempe qu’il ne peut absolument pas se permettre d’autres erreurs : désormais, il faut à tout prix assurer les vingt-deux points de la seconde place lorsqu’il est d’impossible d’aller chercher les vingt-cinq de la victoire. Bref, ne surtout rien lâcher. Si Martin, champion en titre, est un drôle de client, Musquin n’a cependant guère à lui envier et peut tout à fait réaliser l’exploit XXL qui consiste à cumuler couronnes supercross ET motocross 250 cette saison, avant de filer vers la classe supérieure auprès de Ryan Dungey. Mais, attention, il n’a plus trop le droit à l’erreur !

Rayon accessits, on a assisté à un joli tir groupé de Kawasaki Pro Circuit en pleine renaissance : Adam Cianciarulo (5/3), Joey Savatgy (4/11) et Chris Alldredge (7/8), quatre, cinq et septième au général. Les Honda-Geico font un peu moins bien, RJ Hampshire (11/5), Matt Bisceglia (6/13) et Jordon Smith (14/6) terminant aux huit, dix et onzième rangs. Notez la neuvième place de Zach Osborne (9/9), dauphin de JM une semaine plus tôt, plombé par des envolées catastrophiques...
Allez, suite de la saga du MX US 2015 dès samedi prochain 13 juin en Pennsylvanie, à Mount Morris, chez Davey Coombs, monsieur Racer X Magazine et Lucas Oil Pro Motocross Championship à la fois : le tracé d’High Point est l’un des grands classiques du championnat depuis la fin des années 70.

Et n’oubliez pas la retransmission en direct sur MCS Extreme, chaîne du câble et du satellite, des quatre manches sans interruption pub, ni les multiples rediffusions si vous ne pouvez être devant votre poste à l’heure du live ou si jamais vous avez raté un épisode : tous les détails sur www.mcsextreme.fr !

 

Résultats 450cc
1.Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM (1-2)
2.Ken Roczen, Germany, Suzuki (3-1)
3.Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna (2-4)
4.Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki (5-3)
5.Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha (4-9)
6.Cole Seely, Laguna Beach, Calif., Honda (8-5)
7.Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki (7-7)
8.Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha (9-6)
9.Weston Peick, Wildomar, Calif., Yamaha (6-11)
10.Justin Brayton, Fort Dodge, Iowa, KTM (11-8)

Classement provisoire 450cc
1.Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM, 175
2.Ken Roczen, Germany, Suzuki, 138
3.Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki, 135
4.Eli Tomac, Cortez, Colo., Honda, 125
5.Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha, 114
6.Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna, 112
7.Weston Peick, Wildomar, Calif., Yamaha, 104
8.Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki, 103
9.Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha, 92
10.Cole Seely, Laguna Beach, Calif., Honda, 79

Résultats 250cc
1.Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha (2-1)
2.Marvin Musquin, France, KTM (1-4)
3.Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM (3-2)
4.Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki (5-3)
5.Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (4-11)
6.Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha (8-7)
7.Chris Alldredge, Powell Butte, Ore., Kawasaki (7-8)
8.RJ Hampshire, Hudson, Fla., Honda (11-5)
9.Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna (9-9)
10.Matt Bisceglia, Tualatin, Ore., Honda (6-13)

Classement provisoire 250
1.Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha, 175
2.Marvin Musquin, France, KTM, 169
3.Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM, 122
4.Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki, 112
5.Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki, 100
6.Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna, 91
7.Chris Alldredge, Powell Butte, Ore., Kawasaki, 89
8.Shane McElrath, Canton, N.C., KTM, 87
9.Matt Bisceglia, Tualatin, Ore., Honda, 87
10.RJ Hampshire, Hudson, Fla., Honda, 85

Photo Simon Cudby - RacerX

Dernières vidéos

  1. Vidéo : le test de la Honda CRF450R 2021
    honda crf450r 2021
  2. Vidéo : une tuerie signée Red Bull pour accueillir Jett Lawrence
    jett lawrence on rails
  3. Vidéo : retour sur le titre de Tom Vialle
    tom vialle
  4. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys épisode 5
    beach boys 5
  5. Vidéo : le test de la Yamaha YZ250F 2021 by mx2k
    test yamaha yz250f 2021