MX US

Lucas Oil Pro Nationals, round 6 Budds Creek : Avantage Marvin Musquin, premier succès de Justin Barcia !

Article ajouté le 28/06/2015

Tandis que le duel Marvin Musquin-Jeremy Martin se poursuit, toujours aussi serré, avec en définitive un gain de deux petits points au classement provisoire en faveur du Français ce samedi, en cylindrée supérieure c’est au tour de Ryan Dungey de connaître un coup d’arrêt suite à un accrochage en plein vol avec Justin Barcia, crash spectaculaire qui aurait pu très mal finir… En tous cas de son côté le pilote Yamaha-JGR est passé entre les gouttes et a su se relancer en allant chercher un premier succès plutôt inattendu en catégorie reine. 

250 : Musquin septième… et premier = premier ! 
Mauvaise surprise pour l’outdoor circus, il pleuvait dru ce samedi sur la côte atlantique des Etats-Unis. Et bien que superbement préparée et entretenue, la piste du Maryland, grande classique du championnat US (qui visitait pour la trente-sixième fois Mechanicsville), allait de fait se révéler ultra-piégeuse, de plus en plus inondée (mais toujours « roulable ») au fil des heures. Ayant quitté High Point deux semaines plus tôt avec la plaque rouge et un avantage provisoire de huit points, Marvin Musquin était arrivé à Budds Creek en pleine forme et c’était heureux car il devait souffrir en première manche : moyennement parti et échappant par miracle aux divers empilages qui émaillèrent le premier tour, l’officiel KTM-Red Bull naviguait aux alentours des six-huitièmes places quand un accrochage avec Adam Cianciarulo éjectait un moment les deux « collègues » d’entraînement (chez Aldon Baker, leur coach commun) hors du top-ten. Pendant ce temps le n°1 cruisait quelques tours en quatrième position avant de passer en mode attaque et de déborder son frère aîné Alex. Mais, à deux virages de l’arrivée, Jeremy calait, ou comment laisser échapper bêtement un succès assuré : même s’il s’agissait là de la première victoire en championnat du frangin et d’un beau doublé pour la famille Martin ainsi que d’une bonne opération au plan du championnat, le Frenchie restant englué dans le peloton (septième), le tenant du titre avait encore un peu de mal à avaler la pilule en descendant du podium.   

Heureusement pour le clan tricolore, la seconde course n’avait rien à voir avec la précédente : impérialement envolé sur les talons (encore !) d’Adam C., MM 25 évitait de peu la KXF PC à terre dès la seconde boucle et filait à l’anglaise, personne ne le reverrait avant les damiers… A l’arrivée le Frenchie refusait de croire qu’il s’était imposé au général, avec une septième place en première manche (7/1) ! Eh bien si : Alex Martin, auteur du même score (1/7 = 39 points) était battu, le résultat en seconde manche faisant loi, tout comme les pilotes Kawasaki Pro Circuit, Joseph Savatgy (4/3 = 38) et Adam Cianciarulo (8/2 = 35) qui donnaient enfin le sourire à leur patron, Zach Osborne (3/5 = 36) de plus en plus régulier aux avant-postes et Jeremy (Martin, 2/6 = 37), relégué au pied du podium par son frère et le solide Savatgy. Au championnat, Marvin avait brûlé son bonus en première manche et c’est parfaitement ex-aequo que les deux rivaux s’élançaient pour un second affrontement. Le pilote KTM a donc grignoté deux points supplémentaires, il en possède maintenant, exactement à mi-parcours, une dizaine d’avance sur le champion sortant. En l’espace de douze courses, Marv’ n’a créé qu’une infime différence sur Mart’, rien n’est joué, tout peut encore basculer dans un sens ou dans l’autre ! La seule certitude, ou presque, c’est que la couronne ne pourra échapper à l’un de ces deux garçons, très au-dessus du lot…  Qui ont toutefois fini par se laisser dérober une victoire de manche. Par le propre frère de l’un des deux ! 

450 : « Bam Bam » pas malheureux
En première manche, la 450 KTM Factory Edition affublée du n°5 signait un holeshot d’anthologie et creusait sans attendre un important écart pour l’emporter avec une dizaine de secondes d’avance sur un trio composé de Christophe Pourcel, décidément complètement retrouvé depuis son naufrage du Tennessee, Justin Barcia en pleine renaissance lui aussi et Blake Baggett qui ne cesse de progresser aux commandes d’une 450 cc. A vrai dire ces trois hommes avaient d’abord subi la loi d’un Ken Roczen lancé à pleine vitesse à la poursuite du leader mais, en fin de parcours, ayant réveillé une vive douleur à la cheville (celle blessée en SX en février) et affaibli par un virus toute la seamine, l’Allemand avait hélas dû rendre la main.

Sitôt la seconde manche et la cérémonie du podium 250 emballés-pesés-vendus (un de ces jours il va tout de même falloir suggérer à Davey Coombs, le promoteur, de se fendre d’une petite Marseillaise pour saluer à leur juste mesure les succès de nos Frenchies, Marvin en tête, n’est-ce pas ? Ou du Deutschlandlied quand Roczen dicte sa loi, pas de sectarisme…), les éléments se déchaînaient littéralement : déclenchement d’une « alerte tornade », méchant rideau de pluie, plus ou moins oblique selon les rafales de vent, luminosité proche du néant (on se serait cru le 11 novembre !), roulements de tonnerre se rapprochant dangereusement, bref le kit complet et surtout de plus en plus de flaques d’eau remplissant consciencieusement tous les trous et ornières de la piste… Bref, comme on dit en courses de vitesse, « wet race » ! Et pas qu’un peu… C’est donc avec plus de deux heures de retard que le dernier départ de la journée était enfin donné et cette course lancée dans des conditions un peu particulières allait forcément donner des résultats particuliers… En effet, très excité après une première course effectivement des plus encourageantes, Justin Barcia donnait tout pour tenter un nouveau holeshot et, toujours optimiste, rattrapait par l’extérieur, tout en glisse, un Ryan Dungey encore une fois joliment parti. Les deux enquillaient ainsi le premier saut comme un seul homme, leurs deux machines quasi-imbriquées l’une dans l’autre et on a vite compris que ça ne pourrait pas trop le faire… La Yamaha passait, pas la KTM. Trop court, RD 5 exécutait un front-flip et pouvait aller allumer un cierge dans la soirée, tant il s’en tirait à bon compte… Il allait sauver une douzième place un peu inespérée après avoir même figuré un temps dans le top-ten. Nullement refroidi par la manœuvre, Barcia remportait la manche et la première victoire au général (3/1) de sa carrière en grosse cylindrée. Inutile de souligner la joie et l’émotion dans le camp JGR-Yamaha ! Et ça fait plaisir d’être témoin d’un tel retour aux affaires de la part du flamboyant hipster new-yorkais, au fond du trou en début d’année, entre blessures, méforme, poisse et coups de blues. Mais celle-ci, c’en est une belle, bravo Bam Bam ! Blake Baggett et Cri Pourcel ont bagarré près de vingt minutes durant avant que la Suzuki prenne définitivement le large. Au général, à l’inverse, le Français à l’Husky (2/3) accédait au second étage de la boîte devant El Chupacabra (4/2). Ken Roczen, une fois encore « sur des œufs » jouait placé (5/4) en attendant des jours meilleurs (décidément, ce n’est pas son année !), tandis que le « leader of the pack » (1/12) ne perdait finalement pas le moindre point par rapport à son dauphin du moment (1/12 = 25 + 9 = 34, tout comme 5/4 = 16 + 18 = 34, idem, CQFD). Maintenant, reste à voir dans quel état de forme se présenteront nos deux amis samedi prochain à Buchanan, dans le Michigan, près du lac du même nom, non loin de Chicago. A 100% ? On l’espère bien. A Red Bud ils attaqueront la seconde moitié du championnat, en ce 4 juillet, jour de Fête Nationale aux Amériques : préparez-vous à voir des Bannières Etoilées en nombre ! 

 

450 Class (Moto Finish)
1.Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha (3-1)
2.Christophe Pourcel, France, Husqvarna (2-3)
3.Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki (4-2)
4.Ken Roczen, Germany, Suzuki (5-4)
5.Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM (1-12)
6.Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna (7-7)
7.Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki (6-9)
8.Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha (11-5)
9.Tommy Hahn, Great Bend, Kan., Honda (12-6)
10.Wil Hahn, Great Bend, Kan., Kawasaki (8-14)

450 Class Championship Standings
1.Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM, 256
2.Ken Roczen, Germany, Suzuki, 219
3.Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha, 193
4.Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki, 185
5.Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna, 178
6.Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki, 158
7.Christophe Pourcel, France, Husqvarna, 157
8.Weston Peick, Wildomar, Calif., Yamaha, 140
9.Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha, 132
10.Eli Tomac, Cortez, Colo., Honda, 125

250 Class (Moto Finish)
1.Marvin Musquin, France, KTM (7-1)
2.Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha (1-7)
3.Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (4-3)
4.Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha (2-6)
5.Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna (3-5)
6.Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki (8-2)
7.Christian Craig, Plymouth, Minn., Honda (5-10)
8.Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha (6-14)
9.Matt Bisceglia, Tualatin, Ore., Honda (21-4)
10.Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM (12-12)

250 Class Championship Standings
1.Marvin Musquin, France, KTM, 258
2.Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha, 248
3.Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki, 178
4.Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki, 173
5.Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna, 165
6.Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM, 164
7.Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha, 154
8.Matt Bisceglia, Tualatin, Ore., Honda, 124
9.Shane McElrath, Canton, N.C., KTM, 121
10.Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha, 118

Photo Simon Cudby - RacerX
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Honda CRF Electric : Action !
  2. 24MX Tour : le résumé video de la journée de dimanche
  3. MXGP de Trentino : Gasjer gagne la qualif
  4. Comment changer son embrayage moto cross - Tuto moto by 3AS Racing
  5. REPLAY : Les meilleurs moments du MXGP de Valkenswaard