MX France

224MX Tour à Rauville la place : Miot titré, Teillet et Tixier vainqueurs

Article ajouté le 30/06/2019

Une belle épreuve normande

L’avant dernière épreuve des Championnats de France Junior et Elite de s’est déroulée ce dimanche sur le splendide terrain de Rauville-La-Place. Dans la Manche la canicule a laissé la place à des températures plus raisonnables et, malgré quelques nuages, les conditions étaient parfaites pour du grand . Le public ne s’y est pas trompé, il est venu en nombre ! Pour un coup d’essai, le moto-club du Val d’Ouve a réalisé un coup de maître en assurant une organisation sans faille tout en préparant idéalement le circuit. Jacques Bolle, Président de la Fédération Française de Motocyclisme, a apprécié la performance en connaisseur et a tenu à saluer l’excellent travail du club.

 

La très bonne opération de Desprey en MX1 malgré la victoire de Tixier.

Profitant d’une pause entre deux Grands Prix, Jordi Tixier (VHR KTM) n’a pas fait dans la dentelle pour s’imposer sur le très rapide et technique circuit du Val D’Ouve. Deux manches, deux confortables victoires ! Très à l’aise dans les nombreux virages relevés, passant facilement d’une trace à une autre, il a écrasé la concurrence dès les chronos en étant deux secondes plus rapide. Il s’est emparé de la tête dès la fin du premier tour lors de la première manche après une légère résistance de (OB1 Motorports Suzuki) pour terminer avec plus de trente secondes d’avance. Le début de la seconde manche a été un peu plus compliqué car, parti cinquième, il a fallu six tours au Champion du Monde MX2 2014 pour se défaire successivement de Guillod, Clochet, Desprey puis Aranda pour l’emporter. A la deuxième de l’épreuve on retrouve un autre pilote qui n’avait rien à jouer au Championnat en la personne de Valentin Guillod (FR25 Honda). Le Suisse (2-3), récemment sélectionné pour représenter son pays au des Nations, a réalisé deux manches très solides. Lors de la première, il est parti dans le Top 5 et a attaqué très fort pour passer troisième dans le premier tour. Il s’est ensuite défait d’Aubin au tiers de la course. Son deuxième départ a été moins bon et il a eu du mal à se mettre dans le rythme en début de course. Trouvant les bonnes traces, il a fini très fort, se payant le luxe de menacer la deuxième place de Desprey en échouant dans sa roue après avoir été gêné par des retardataires.

Ce dernier (4-2) monte sur le podium de la journée mais, surtout, il profite des casses mécaniques successives de Potisek et Aranda en deuxième manche pour porter son avance en tête du Championnat à 26 points. Le pilote Honda SR Motoblouz a donc une marge de manœuvre significative en vue de la finale d’autant que , quatrième, réalise une épreuve moyenne. S’il a super bien géré son premier départ pour contester le leadership de Tixier et terminer troisième, il est sorti beaucoup trop large ensuite, repartant dernier pour revenir jusqu’en cinquième position. Grégory Aranda (SN Motorsports Kawasaki – 7-DNF) avec une chute au départ de la première manche puis une casse alors qu’il avait mené la seconde course et était deuxième est, avec Milko Potisek (HB Racing Yamaha), le grand perdant de la journée . Ce dernier (5-DNF) s’est un peu manqué lors de la première sortie de grille avant de casser alors qu’il était dans le coup pour le podium. Jimmy Clochet (Bud Racing Kawasaki – 6-4) réalise une très bonne deuxième manche pour accrocher le Top 5 de l’épreuve.

 

Teillet taille patron en MX2.

S’il a mis un peu de temps en début d’année à s’acclimater à sa nouvelle monture 250 cc JPM Racing Suzuki, est clairement en pleine confiance ces derniers temps. Le Vendéen remporte l’épreuve malgré une concurrence très relevée. Sa première sortie de grille n’a pas été idéale mais il a réussi à mettre un rythme énorme lors du premier tour pour passer cinq pilotes puis placer une attaque contrée par Rubini pour le gain de la deuxième place. Brian Moreau n’a pas pu résister longtemps au duo qui a mené la course a un rythme infernal, Rubini en tête. A quelques minutes de la fin, Teillet a bien tenté une nouvelle attaque à la faveur du retour sur des retardataires mais le coleader du Championnat d’Europe a résisté pour s’imposer. En deuxième manche, Teillet a pris les commandes de la course dès le second virage et a profité d’un départ moyen de son adversaire pour s’échapper en tête et gagner sans trop être inquiété. se classe deuxième de la journée car, après sa victoire conquise de haute lutte, il n’a pu sortir de grille mieux que septième et a mis du temps a dépasser lors des premières boucles . Peu après la mi course, à l’attaque sur Moreau pour le gain de la deuxième place, il a chuté en recoupant la trace en sortie d’un virage relevé négocié sur l’extérieur. Reparti cinquième, il ne pourra pas regagner de position mais reste virtuellement en tête du Championnat à la faveur des reports de points.

Le podium de l’épreuve s’est joué entre trois pilotes. A ce petit jeu, (VRT KTM) a pris le meilleur ! S’il était peu être un peu moins rapide que les coéquipiers du team Bud Racing Kawasaki Brian Moreau et Mitchell Harrison, il n’a pas commis d’erreur contrairement à ses adversaires. Quatrième en début de première manche il a été dépassé par l’Américain avant que celui-ci ne chute. Il profitera ensuite d’une chute de Moreau à trois tours de l’arrivée pour rentrer dans le Top 3 de la manche. La seconde course sera du même acabit si ce n’est qu’il est très bien sorti de grille pour n’être devancé que par Teillet et Moreau. Dépassé par Rubini, il profitera de la chute de ce dernier pour terminer à nouveau troisième malgré la pression mise par Harrison en fin de course. Le Top 5 est complété dans l’ordre par Moreau et Harrison. L’Américain (4-4) a été quelque peu handicapé par ses départs tandis que Moreau (5-2) commet une nouvelle fois une erreur alors qu’il était très bien classé.

 

Doublé et titre pour Miot en Junior.

Alors qu’il ne sera pas présent lors de la finale pour cause de sélection avec l’Equipe de France pour la Coupe du Monde Junior, Florian Miot (Yamaha MJC) a réalisé un nouveau doublé qui lui permet d’être titré sans attendre la dernière épreuve. C’est simple, il a remporté neuf des dix manches qu’il a disputé et a terminé une fois deuxième. Alors qu’il est entré en grille en dernière position suite à sa casse aux qualifications et s’est retrouvé sur une trace très intérieure, il a réalisé le holeshot puis fait un cavalier seul pour s’imposer tranquillement. Son deuxième départ a été un peu moins bon mais, dans le top 5, il a repris le leadership après trois tours au détriment de Xavier Cazal. Le pilote VHR KTM a été pris dans une importante chute collective au départ de la manche matinale et, reparti dans les toutes dernières positions avec Bogdan Krajewski (KTM -9-6), n’a pu terminer mieux que septième. Sa deuxième place en seconde manche lui assure la troisième marche du podium et la place de vice Champion de France 2019.

Le pilote israélien entraîné par Sébastien Tortelli Suff Sella (KTM 3-4) réalise sa meilleure performance dans la catégorie en terminant deuxième. Ses deux courses ont été propres malgré des départs entre le top 5 et le top 10, et il a échoué tout près de Saad Soulimani en deuxième manche pour le gain de la troisième position. Le pilote VRT Husqvarna (20-3) avait lui même commis une erreur en première manche en chutant et en cassant son sélecteur de vitesse alors qu’il était deuxième sous la pression de son coéquipier Arthur Vial (KTM). Ce dernier (2-9) qui a toujours du mal à faire deux manches abouties termine cinquième de la journée derrière Simon Depoers (4-5). Le pilote Yamaha MJC n’a pas roulé aux avants-postes et a chuté en deuxième manche mais a réussi à accrocher deux Top 5. A noter que le Néerlandais Dave Kooiker (Yamaha -5-7)) a bien animé la deuxième manche pour finir par chuter en tentant un blockpass sur Soulimani alors troisième.

 

Prochain rendez-vous.

Pour la deuxième fois de la saison la caravane du 24MX Tour va prendre le chemin de la Bretagne pour disputer, dans deux semaines, la grande finale 2019. Comme en 2017 elle se déroulera sur le terrain d’Iffendic. Le spectacle s’annonce déjà au rendez-vous en ce weekend de fête nationale avec le piment supplémentaire que procure les épreuves couperets.

Résultats sur : https://www.elite-motocross.fr/resultats/2019/

.

Communiqué FFM, photos Gilles Lefrancq
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne