MX France

24MX Tour : en mode Finales du côté de Rauville La Place (50) ce week-end

Article ajouté le 18/09/2020

Le Moto-club du Val d’Ouve de Rauville-La-Place accueillera ce week-end l’ultime épreuve du 24MX Tour 2020. En cette année si particulière, c’est un sprint que les pilotes des Championnats de France Elite MX1, Elite MX2, Junior 125 et Espoir 85 ont dû courir. Trois épreuves condensées sur un mois et demi, autant dire que les écarts sont minces après les deux premiers rounds. Les titres vont être disputés jusqu’aux derniers tours, d’autant que, suite aux modifications du calendrier international, plusieurs pilotes GP seront en piste dans la Manche.

 

 

 

Le MCVO reconduit en 2020.

Initialement prévue en juin dernier et annulée pour cause de COVID-19, l’épreuve de Rauville-La-Place a finalement pu être reprogrammée en septembre. Elle accueillera donc les finales du 24MX Tour grâce à l’engagement de ses équipes et de la FFM. Une bonne nouvelle pour la nouvelle direction du club et ses quatre co-présidents qui travaillent ainsi dans la continuité, après que le club ai organisé cette compétition pour la première fois l’an dernier. Le circuit de terre végétale tracé dans un vallon a été modifié lors de sa ré-homologation avec des nouveaux virages créant de l’alternance et cassant un peu la vitesse sur certaines parties. L’épreuve 2019 avait été des plus réussies, les conditions sont à nouveau réunies pour un millésime attendu avec impatience. Cette compétition se fera dans le respect des mesures d’hygiène en vigueur, avec port du masque obligatoire pour tous.

Desprey et Potisek sous la menace des pilotes GP en MX1.

 En tête de la catégorie reine, Maxime Desprey (GSM Dafy Michelin Yamaha) et Milko Potisek (Yamaha Drag’on Tek) ne sont séparés que par quatre petits points au Championnat. L’avantage est actuellement au Bourguignon Desprey, Champion de France en titre, qui reste sur un doublé à Castelnau-de-Lévis. Mais les modifications du calendrier international ont changé la donne de ce duel annoncé. Il n’y a en effet plus de Grand-Prix en concurrence avec ce week-end 24MX Tour. Les pilotes du Mondial vont donc pouvoir s’aligner derrière la grille. Mieux, ceux qui ont disputé l’ouverture à Magescq vont pouvoir prétendre au titre en bénéficiant du système de compensation de points mis en place par la Commission Nationale Motocross. Jérémy Van Horebeek, Jordi Tixier (JT911 KTM), voire Mitchell Evans peuvent ainsi jouer le sacre national. Le Belge du team Honda SR Motoblouz est actuellement le mieux placé suite à son doublé en ouverture. Jordi Tixier, Champion du Monde MX2 2014, a une très bonne carte à jouer tandis que l’officiel Honda Evans n’est pas encore engagé.

Parmi les autres tricolores, il convient de citer Zachary Pichon (Rocket Junior Honda), actuellement troisième du Championnat. A 19 ans, il vient de disputer ses premiers Grands-Prix en 450cc. Actuellement à 17 points de Desprey, le titre semble un peu loin mais il a une nouvelle fois l’occasion de montrer l’étendue de son talent. Et comme toujours Nicolas Aubin (OB1 Motorsports Suzuki), Cédric Soubeyras (Husqvarna 2B Moraco), Valentin Teillet (737 Performance Husqvarna) ou encore Thomas Do (Tech 32 KTM) seront présents pour animer les manches et jouer les troubles-fêtes.

Anthony Bourdon en ballottage favorable en MX2.

Avec vingt points d’avance sur son premier poursuivant en 250 cc, Anthony Bourdon semble posséder une confortable avance pour aller chercher son premier titre Elite. S’il ne faisait pas forcément parti des favoris en début de saison bien qu’il ai déjà remporté une épreuve Elite, le pilote privé Husqvarna a su pour l’instant saisir l’opportunité d’un Championnat inédit après des saisons où il a peiné à confirmer. Si sur le papier l’écart est grand, la réalité est plus nuancée ! Là aussi les pilotes Grand-Prix auront leur mot à dire. L’Australien du team Honda 114 Nathan Crawford est virtuellement le mieux placé grâce à ses 44 points de Magescq. Les deux pilotes Bud Racing Kawasaki seront également de la partie. Si Pierre Goupillon, de retour à la compétition après sa luxation de la hanche, ne pourra pas bénéficier de la compensation de points, le Vénézuélien Lorenzo Locurcio y aura droit. Il est actuellement dans la moyenne des points de Bourdon et l’a battu à Magescq. Cela sera très serré jusqu’au drapeau à damiers.

Derrière ces leaders, ils sont cinq pilotes à se tenir en six points. Là aussi la bagarre va être rude en vue du podium. Mathéo Miot (KTM), qui vient de signer en pilote support Honda SR Motoblouz pour le sable, est sous la menace du local de l’étape Arnaud Aubin (OB1 Motorsport Suzuki). Maxime Charlier (Tech32 Husqvarna) est juste derrière en ayant remporté sa première manche Elite dans le Tarn. Julien Roussaly (Husqvarna 2B Moraco) est toujours en lice pour le Top 5 tandis que Tom Guyon (VRT KTM Nordpesca Holland), s’il n’a pas d’espoirs pour le titre suite à son abandon de Magescq, aura à cœur de s’offrir une victoire d’épreuve.

Prugnières aux commandes du Junior 125.

Champion de France Espoir 85 l’an dernier, Quentin-Marc Prugnières est bien placé pour aller chercher le titre Junior dès cette année. La lutte entre les pilotes de l’Equipe de France 125cc tourne en effet à son avantage. Maxime Grau (Tech32 KTM), son dauphin au Championnat, s’est fracturé le poignet. Il ne roulera pas à Rauville-La-Place, laissant le soin au Réunionnais Xavier Cazal de contester le titre. Le pilote VHR KTM est à neuf points du leader. S’il n’a pas son destin en main, et qu’il n’a pour l’instant pas battu son rival à la régulière sur le Championnat, il pourra tirer parti du moindre faux pas du pilote Bud Racing. Le Letton Mairis Pumpurs (Yamaha MJC) pointe quant à lui à dix longueurs. Une blessure au genou contractée il y a une dizaine de jours sur l’EMX 125 risque toutefois de le priver de finale. Il n’est pour le moment pas engagé sur l’épreuve. Malchanceux depuis le début du Championnat, Saad Soulimani (VRT KTM Nordpesca Holland) n’a plus rien à jouer au Championnat. Il a en revanche la vitesse pour aller chercher une victoire d’épreuve.

Le Belge Coenen mène la danse en Espoir 85.

Les plus jeunes pilotes disputeront l’intégralité de leur compétition durant la journée du samedi 19 septembre. En survolant les trois premières manches du Championnat, Sacha Coenen (KTM) semblait intouchable. Mais la dernière course à Castelnau-de-Lévis a légèrement redistribué les cartes. Avec un mauvais départ et de la nervosité, le Belge n’a terminé que troisième de la manche, permettant au pilote de l’Équipe de France Mathis Valin (737 Performance) de s’imposer dans le Tarn, et surtout de rester à portée de fusil avec dix points de retard en vue du titre. C’est donc un duel qui s’annonce sur le terrain du Val d’Ouve. Celui-ci sera arbitré par le Corse Marc-Antoine Rossi qui pointe à seize longueurs et qui a encore une carte à jouer. En espérant un faux pas des leaders, il lui faudra également regarder dans le rétro pour s’assurer une place sur le podium. Tom Brunet (Husqvarna), pilote de l’Equipe de France licencié au MCVO aura certainement à cœur de briller devant son public tout en allant chercher le Top 5 au Championnat.

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook.

La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mx_tour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr

 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys sont de retour !
    beach boys
  2. Vidéo : Gautier Paulin en GoPro à Mantova 2
    gropro paulin
  3. Vidéo : Sunday Ride avec Dorian Juin à Chartainvilliers (28)
    sunday ride
  4. Vidéo : les meilleurs moments du MXGP à Faenza 1
    Maxime Renaux
  5. Vidéo : championnat Prestige italien avec la victoire de Lupino et Guadagnini
    lupino