MX France

24MX Tour à Pernes-Les-Fontaines : Prugnières poursuit son oeuvre !

Article ajouté le 18/05/2019

La cinquième épreuve du 24MX Tour 2019 a débuté ce samedi dans le Vaucluse sur le terrain de Pernes-Les-Fontaines. Après le grand bain de boue de la semaine dernière les jeunes pilotes Espoirs 85cc ont roulé sur un terrain qui a considérablement séché durant la journée, devenant même franchement dur et creusé en fin d’après-midi, pour la cinquième épreuve de leur Championnat de France. La journée a également vu se dérouler les qualifications du Championnat Junior dont les manches seront courues demain en marge de l’Elite.

 

Prugnières au bout du suspense en Espoirs 85cc.

A l’issue d’une épreuve et surtout d’un final qui a tenu en haleine l’ensemble des personnes présentes au Val de Guilhaut, Quentin-Marc Prugnières a réussi à prendre le meilleur sur Maxime Grau (Tech 32 KTM), s’imposant ainsi pour la troisième fois de l’année sur le 24MX Tour. Comme la semaine dernière les deux pilotes de l’Equipe de France Espoirs terminent, en remportant une manche chacun, à égalité de points. Le pilote Bud Racing Kawasaki est déclaré vainqueur à la faveur de son succès lors de l’ultime course. Il reprend également la plaque rouge de leader du Championnat pour un petit point avant bénéfice de la compensation. Les choses n’avaient pourtant pas commencé pour le mieux pour le Réunionnais. Au départ de la première manche, Maxime Grau a réalisé le holeshot. Prugnières s’est faufilé pour revenir second dès le premier tour mais, alors qu’il revenait sur le leader, de la condensation est apparu dans son masque. La perte de visibilité induite l’a envoyé au tapis et, reparti juste devant Alexis Fueri (KTM), l’a contraint a enlevé son masque. Le reste de la manche sera une formalité, il termine deuxième, laissant Grau filer vers la victoire malgré une petite chute. Au départ de la deuxième manche, les rôles se sont inversés ! Le chasseur devenant le chassé, c’est Prugnières qui est parti devant tandis que Grau, dans le Top 5 en sortie de grille, s’est défait de Fueri dès la deuxième boucle. S’en est suivi un mano à mano durant toute la course qui a vu Grau resté collé au leader, se rapprochant quand la voie était dégagée, perdant du terrain à l’approche des retardataires. Au début de l’ultime boucle, Grau a tenté le tout pour le tout. Dans la roue de Prugnières, il s’apprêtait à porter une attaque mais l’arrivée sur un groupe de retardataire en bagarre pour la huitième place en a décidé autrement. Prugnières est rapidement passé en patron tandis que Grau n’y est pas arrivé. La messe était dite, le public pouvait reprendre son souffle et Prugnières savourer sa victoire.

Alexis Fueri monte sur le podium de l’épreuve sans avoir été inquiété. Le Niçois termine les deux manches en troisième position après des départs très corrects qui lui ont permis d’accrocher les bons wagons. Il a peut être manqué le coche en première manche quant Prugnières a chuté. Alors que le pilote Bud Racing était vulnérable et qu’il pouvait l’attaquer, il a commis une erreur et chuté, ce qui l’a relégué à nouveau à plusieurs secondes. David Guillemot-Scheid (KTM), l’ex leader du classement, en finit quant à lui en quatrième position. Ses deux départs ont été très moyens et l’ont empêché de se mêler à la bagarre aux avants-postes. Si lors de l’ultime course il s’est rapidement retrouvé esseulé en quatrième position, il avait précédemment du batailler ferme jusqu’à pousser à la faute Diego Haution (Tech 32 Husqvarna) à deux tours de l’arrivée en première manche pour la gain de cette même place. Pierre-Louis Derroyer (KTM) se classe cinquième à deux reprises pour intégrer le Top 5 de l’épreuve.

 

Des qualifications très prometteuses en Junior.

Si Florian Miot (Yamaha MJC) s’est imposé dans le groupe A, le leader invaincu du classement n’a pas semblé aussi impérial que d’habitude. Après avoir pris les commandes dès le premier tour au détriment de Baptiste Bordes (KTM), il est resté à portée de fusil d’Arthur Vial (VRT KTM) une bonne partie de la course avant que ce dernier renonce en fin de manche. S’il n’a pas été réellement inquiété, il a peiné à se mettre à l’abri. Pour la troisième place de ce groupe, un trio a roulé roues dans roues durant toute la course. Simon Depoers (Yamaha MJC) a réussi à conserver sa position acquise initialement tandis que Liam Everts (KTM) , fils de l’illustre champion, s’est emparé de la quatrième place dans le dernier tour au détriment de Suff Sella (KTM).

Dans le groupe B Saad Soulimani (VRT Husqvarna) s’impose d’une courte tête. C’est pourtant Xavier Cazal( VHR KTM) qui avait pris les commandes de la course mais le Réunionnais a eu du mal à se mettre dans le rythme dans les premières boucles, se faisant dépasser successivement par Soulimani et Pablo Metayer (KTM). Le leader n’a jamais réussi à se détacher franchement, les trois pilotes sont restés roues dans roues au fil des tours. Si Soulimani n’a pas craqué, Cazal a réussi à reprendre la deuxième place à Metayer à trois tours du drapeau à damiers. Bogdan Krajewski (KTM), très rapide malgré des départs moyen et Enzo Casat (Husqvarna) complètent le Top 5. Ca promet !

Le classement de la journée

Le provisoire

Communiqué FFM, photos Gilles Lefrancq
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. VIDEO : Les meilleurs moments du MXGP de Lettonie
  2. VIDEO : Tim Gajser et Jorge Prado remportent le MXGP de Russie
  3. MXGP de Russie : Résumés des qualifications
  4. Cédric Soubeyras teste la HVA 125 TC : Action !
  5. Comment faire son mélange d'huile 2 Temps ? Tuto by 3AS Racing