MX France

CFS (Championnat de France des Sables) : Let's go !

Article ajouté le 14/10/2017

Retour au Baccassab’ !

Salut les p’tits n’veux ! Youp-là boum, voici venu le temps des courses de plage, avec l’ouverture d’un Championnat de France des Sables qui se porte comme un charme, et de mieux en mieux. Assurément la grande réussite de l’off-road hexagonal, ces dernières années, à porter au crédit des instances du sport moto tricolore. Séduisant toujours davantage de partenaires, de médias et surtout de concurrents, de l’Espoir au Vétéran, solidement bâti sur cinq rounds impeccables, à cheval sur deux années légales de mi-octobre à fin janvier, plein gaz vers l’objectif suprême, le Graal du Touquet, le CFS démarre dès ce week-end sur l’une des plus belles plages des Hauts-de-France : c’est le Beach Cross de Berck, quatorzième édition !

 

 

Pourtant j’aime pas l’hiver. Dans nos régions, je veux dire. A la montagne, ou dans les pays où le blanc règne en maître des mois durant, Canada, Russie Scandinavie, c’est une tout autre histoire, la période de l’année où les grands espaces magnifiés par l’hégémonie du blanc expriment au mieux la majesté d’une nature saisissante, éblouissant ceux qui n’y sont guère accoutumés tandis que les gens du cru, justement, ayant depuis toujours appris à vivre avec le froid et la neige, s’en accommodent naturellement sans plus d’émoi. Tandis qu’en France, en Ile-de-France surtout, dès qu’il tombe plus de trois flocons de neige fondue, dès que le thermomètre fait mine de vouloir s’installer pour de bon au-dessous de zéro, tout s’arrête. Stop ! Transports paralysés, le bon peuple automobiliste en panique à l’annonce, par des journaux télévisés qui comme d’hab’ en font des tonnes et des tonnes, de l’apparition éventuelle de la moindre plaque de verglas… Bref, ça craint : on se gèle les noix et en plus c’est le boxon !

 

Et puis, c’est l’intersaison… Ou plutôt c’était, car aujourd’hui, l’amateur de moto tout-terrain, pratiquant ou simple spectateur, ne souffre plus de la morte saison : the show never stops ! Plus la moindre trêve au calendrier de l’off-road et du motocross, depuis qu’au milieu des années 80 des Italiens puis des Bataves, bientôt imités par des Français, ont eu l’idée d’importer en Europe la dernière sensation made in USA, le supercross. Et qu’une petite décennie plus tôt, un certain Thierry Sabine avait proposé à la municipalité du Touquet une « animation » originale pour secouer un peu, le temps d’un week-end, la station de la Côte d’Opale engourdie dans son hibernation saisonnière…

 

Plus de quarante ans après rares sont les édiles du Pas-de-Calais qui ne bénissent le nom du regretté créateur de « l’Enduro du Touquet » (et du Paris-Dakar) ! Son épreuve lui a survécu et elle a fait florès depuis les seventies, une vraie success story qui divertit, réjouit et même passionne toute une région quand viennent les premiers frimas. Grâce aux courses de sable, des courses comme on les aime, pour sûr, l’hiver ne semble plus aussi sombre sur la moitié nord du pays. Disons qu’on ne le voit carrément pas passer… et que les beaux jours arrivent beaucoup plus vite !

 

Un CFS en plein essor

Ainsi le championnat de France des Sables dans son ensemble poursuit-il sa remarquable évolution, ayant chaque saison davantage le vent en poupe. Auprès des pilotes : cette édition 17/18 enregistre déjà un nombre record d’engagés à l’année, en hausse de 35% par rapport à l’an passé ! Pour mémoire, ce nombre d’engagés à l’année correspond à celui du total des inscrits à l’épreuve de Saint-Léger-de-Balson il y a quatre ans ! Inutile de dire que la jeune commission des Courses sur Sable se réjouit d’un tel succès…

 

Comme de coutume on va donc ouvrir à Berck : avec son format très particulier (une douzaine de départs dans la journée !) et le sable hyper-fin de sa magnifique plage le Beach Cross est sans aucun doute l’étape la plus excitante du championnat après l’incontournable Enduropale et son prestige incomparable. Comme de plus il fait toujours ou presque un temps magnifique sur la Côte d’Opale le jour de la course, « été indien » garanti (voyez les prévisions météo), ça donne un des week-ends les plus chouettes du calendrier. Par conséquent les pilotes ne s’y trompent pas : il y a eu près de huit cents demandes, même si Jean-Marc Brodbeck et le Touquet Auto-Moto ont dû limiter à six cent trente le nombre total d’engagés, faute d’espaces de parking suffisants.

 

Engagés de marque, marques engagées

L’autre grande nouvelle, au-delà de la vogue toujours ascendante de la discipline (et elle est liée quelque part, évidemment), c’est le grand « retour » des teams officiels. Yamaha domine la discipline, ce n’est pas un scoop : les bleus exercent sur le Touquet et le CFS une redoutable souveraineté, telle qu’on ne peut manquer de la saluer, même si de toutes parts la concurrence, peu à peu, s’organise afin de tenter de mettre un terme à cette mainmise trop flagrante. Daymond Martens, 22 ans, vainqueur non seulement de l’Enduropale mais aussi du championnat, a fait fort et 2017 restera son année, au jeune Wallon originaire de Macon (près de Chimay, en Belgique, pas Mâcon sur la Saône). Qui peut encore très bien ajouter une ou deux lignes à son palmarès avant fin décembre… Atout numéro deux des bleus (Yamaha disposant par ailleurs de bon nombre d’autres cartes, à travers les Brossier, Méplon, Dulot, Sot ou Gembala, entre autres), Milko Potisek. Si à ce jour le Nordiste n’a jamais réussi à mater ce satané Enduropale, il ne craint personne sur le sable et, ayant choisi de se consacrer à fond au CFS cette année, il jouera la gagne dès l’épreuve d’ouverture. Enfin, à peine rentré du Maroc où il vient de briller sur le Rallye Oilibya, Adrien Van Beveren est inscrit à Berck et nul n’ignore que, s’il a eu le temps de se changer vite fait, rien n’est impossible de la part du triple vainqueur du Touquet !

 

Honda et l’équipe SR-Motoblouz de Josse Sallefranque, arrivés l’an dernier, comptent à nouveau sur Richard Fura et l’on aimerait que l’ex-champion de France Junior, définitivement l’un des plus vite sur cette surface, connaisse la consécration qu’il mérite, suite à son podium de février dernier au Touquet. Que la poisse l’épargne et que la réussite, enfin, finisse par s’occuper de son cas !

 

A propos d’équipes de marques : le Team 114 dirigé par Livia Lancelot est chargé de représenter Kawasaki qui a recruté le Flamand Axel Van De Sande, double tenant du titre à Berck, de même que le Nordiste Timothée Florin, habituel animateur des épreuves sur silice. Avec un duo pareil et la jeune « retraitée » qu’est Livia à la manœuvre, on peut s’attendre à des coups d’éclat de la part des verts…

 

L’éternel Steve Ramon défendra les couleurs de Suzuki, as usual, quant à KTM l’usine européenne a sensiblement étoffé son implication, embauchant notamment Camille Camille Chapelière, le lauréat 2015 du championnat. Ce qui devrait lui permettre de figurer enfin aux avant-postes dans cette discipline qui pour l’instant lui résiste, l’une des seules de tout le panorama off-road international qui ne soit pas encore passée sous sa coupe ! En outre le clan orange soutient toujours Arnaud Degousée, ainsi que Stéphane Watel. Signalons également la présence de deux francs-tireurs de gros calibre, le spécialiste belge Jeffrey Dewulf et l’enduriste britannique Nathan Watson. Si avec tout ça KTM n’approche pas le podium ! Enfin, pour terminer, notez que côté Husqvarna Yentel Martens (le fils de son père Jacky, boss du team Factory MX2, d’où un certain parfum « usine ») s’est engagé en dernière minute sur l’ensemble du championnat. Un client !

 

Bien entendu, toutes les catégories seront de la partie sur la splendide plage de Berck, Juniors, Espoirs et même Vétérans, sans oublier les Quads : de quoi se régaler deux journées durant avec cette formule spécifique du Beach Cross, très différente du format coutumier typé « endurance » : ici, pour rappel, il s’agit de trois manches express par catégorie, entre 10 à 20 minutes (plus un tour). Bref les départs s’enchaînent, ça pulse, ça dépote, les pilotes donnent tout, roulent à bloc, on ne s’ennuie pas une seconde tant le spectacle est total (et gratuit !) depuis la zone spectateurs en ville, juste au-dessus de la piste, profitant d’une visibilité absolue !  

 

Nota Bene

Ce week-end aura lieu en Grande Bretagne la grande course de sable du Royaume-Uni, le « Touquet anglais » en quelque sorte : la Weston Beach Race, trente-cinquième du nom, non loin de Bristol au Pays de Galles. Une concurrence de dates avec le Beach Cross de Berck assez regrettable, trouvez pas ?

  

Calendrier CFS 24MX 2017/2018

14-15 OCTOBRE 2017 : 14ème BEACH-CROSS à BERCK-SUR-MER (62)
28-29 OCTOBRE : 21ème RONDE DES SABLES à LOON-PLAGE (59)
2-3 DECEMBRE : ENDURANCE DES LAGUNES à SAINT-LEGER DE BALSON (33)
9-10 DECEMBRE : 33ème RONDE DES SABLES à HOSSEGOR-CAPBRETON (40)
6-7 JANVIER 2018 :16ème GURP TT à GRAYAN-ET-L’HOPITAL (33)
Du 26 au 28 JANVIER : LE TOUQUET (62) 43ème édition, ENDUROPALE (# 13) + VINTAGE (# 4), JUNIORS (# 9), ESPOIRS (# 6) & QUADURO (# 22)

 

Horaires Beach Cross de Berck

Vérifs le vendredi jusqu’à 20.00, le samedi matin de 07.30 à 09.00.

 

Samedi 14 octobre

10.30/12.00 : essais libres puis chrono Espoirs, Juniors & Vétérans

13.15 : manche 1 Espoirs

13.40 : manche 1 Juniors

14.10 : essais Quads

14.45 : essais Motos (dossards pairs, puis impairs)

16.05 : manche 2 Espoirs

16.30 manche 2 Juniors

17.00 : manche 1 Vétérans

17.40 : manche 1 Quads

 

Dimanche 15 octobre

08.30 : manche 1 Groupe A

09.10 : manche 1 Groupe B

09.50 : manche 2 Vétérans

10.30 : manche 2 Quads

11.30 : manche 2 Groupe A

11.50 : manche 2 Groupe B

14.00 : manche 3 Espoirs

14.25 : manche 3 Juniors

14.55 : finale Argent

15.35 : manche 3 Vétérans

16.15 : finale Quads

16.55 : finale Or

 

 

Liste des Engagés Beach Cross

Motos

1 MARTENS Daymond (Yamaha)

2 FURA Richard (Honda)

3 DEGOUSEE Arnaud (KTM)

4 SOT Maxime (Yamaha)

5 WATEL Stéphane (KTM)

6 BROSSIER Victor (Yamaha)

8 FLORIN Timothée (Kawasaki)

9 CHAPELIERE Camille (KTM)

10 VAN DE SANDE Axel (Kawasaki)

11 JAGU Julien (Yamaha)

12 HATTE Thibaut (Kawasaki)

13 BOIDRAS Benjamin (Honda)

14 CAZAUNAU Benjamin (Husqvarna)

15 BECKER Florent (Husqvarna)

16 MEPLON Marshall (Yamaha)

17 JEANNE Maxime (Yamaha)

18 DEICKE Gabin (Honda)

19 JORE Sullivan (KTM)

20 CAMPET Julien KTM)

21 CAILLY Nicolas (Honda)

22 CAILLET Alexandre (Yamaha)

23 THOMAS Sullivan (KTM)

24 LE BARBIER LACOUTURE Leo (Yamaha)

25 TOSATTO Cédric (Yamaha)

26 MANSARD Maxime (Husqvarna)

27 HAUQUIER Jérémy (KTM)

28 BASSO Tino (Yamaha)

29 PREVOT Damien (KTM)

30 DIVALL Jordan (KTM)

31 BIGNOT Rodolphe (Yamaha)

32 POTISEK Milko (Yamaha)

33 BONNEAU Jérémy (Yamaha)

34 RAMON Steve (Suzuki)

36 DULOT Sébastien (Yamaha)

37 GEMBALA Sabry (Yamaha)

38 COLLEATTE Gaëtan (Yamaha)

39 REANT Romain (Yamaha)

40 LAURENT Romain (Yamaha)…

220 WATSON Nathan (KTM)…

222 DEWULF Jeffrey (KTM)…

300 motos (les 25 premiers numéros sont décernés à l’année)

 

 

Quads

1 FORESTIER Jeremy

2 CLEMENTE Frederic

3 BERNEDE Jean Marie

4 HIEFF Thimothee

5 VANGRINSVEN Mike

6 SEAL Sheldon

7 VAN HOOF Tuur

8 GREMONT Vincent

9 PINCHON Vincent

10 DUBOIS Pierre-Alain

11 BORDES Arnaud

12 PAREYN Jasper

13 KERSTEN Joris

14 MAZZOLENI Adrien

15 MAININI Axel

16 GIRARD Cedric

17 BAILLARGUET Antony

18 TUPINIER Florian

19 JOUY William

20 PINCHON Louis

21 MIET Wilfried

22 ROUSSEL Eric

23 VERBRAEKEN Kelly

24 DUTRIE Axel

25 TRANNIN Michel…

 

 

Principaux engagés Juniors & Espoirs

Juniors

2 ZOLDOS Thomas (KTM)

3 FENDRICH Hugo (KTM)

4 DUBERNET Adrien (125 Husqvarna)

5 DARTUS Alexis (125 Husqvarna)

6 GRAJWODA Jimmy (125 Husqvarna)

7 CHAMOUX Samuel (Kawasaki)

8 QUENOT Luca (Yamaha)

9 VARET Alexis (125 Yamaha)

10 COLLIGNON Alexis (Honda)…

11 HAUDOIRE Manon (125 Yamaha)

12 THIEBAUT Romain (KTM)

13 BERNARD Pierre (125 Yamaha)

14 LAFOND Tom (Honda)

15 COLLIGNON Jean (125 KTM)

16 FRETIGNE Adrien (Yamaha)

17 FARMANEL Louis (Husqvarna)

18 LUCCHINI Ugo (KTM)

19 PEDRINA Theo (125 Sherco)

20 AMERICA Dean (Honda)…

 

Espoirs

2 LEVRAULT Enzo (Husqvarna) Minimes

3 ZOLDOS Arnaud (Husqvarna) Cadets

4 LAVOIX Romaric (Husqvarna) Minimes

5 PREVOST Kylian (Husqvarna) Minimes

6 BOULAY Angele (KTM) Cadets

7 VINCENT Killian (Husqvarna) Minimes

8 DUQUENNE Alexis (Husqvarna) Cadets

9 FENDRICH Theo (Husqvarna) Minimes

10 SYLVESTRE Yohann (KTM) Cadets

11 DUMAIS Joshua (KTM) Minimes

12 BOURDIEU Johan (KTM) Minimes

13 NUQUES Joey (Yamaha) Minimes

14 BAJEUX Tanel (Yamaha) Minimes

15 PETIT Adrien (Husqvarna) Minimes

16 PELTIN Carl (Husqvarna) Cadets

17 LOBBEDEZ Flavie (Husaberg) Minimes

18 SATABIN Tom (Husqvarna) Minimes

19 DELCLAUX Stellan (Husqvarna) Minimes

20 SYLVESTRE Audrey (KTM) Minimes…

 

 

Eric Breton, the Tonton Flingueur, photos MX2K
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Le team GSM de Sergio Guidetty dans la peuf
  2. MXGP : Le team Honda HRC en vidéo
  3. Enduropale du Touquet : Les meilleurs moments en vidéo
  4. Supercross de San Diego : Les finales 250 et 450 en vidéo
  5. Vidéo F&H Racing Team à l'entraînement.