MX France

Interview Mickaël Pichon : En Angleterre pour le plaisir !

Article ajouté le 31/05/2018

Coup de moto dans un jardin anglais

 

Ça y est Mickaël Pichon est parti rejoindre l'Angleterre avec Zach pour le GP qui se déroulera ce week-end. Un programme chargé l'attend car le double world champ' a prévu de s'aligner lui aussi derrière la grille de départ, pour la manche du championnat du Monde Vétérans qui est programmée.

 

Alors Micka, tu sais que ton annonce de rouler à Matterley fait le buzz ?

"Ah bon ! Faut pas. Je n'y vais que pour le plaisir. Matterley est une piste que j'apprécie et je me suis dit que ça serait sympa de me faire un coup de moto. Après, très franchement, je ne roule plus beaucoup avec le team et je manque cruellement de roulage. Ma machine doit comptabiliser une dizaine d'heures seulement et trois d'entre elles ont été faites pendant l'endurance de la Rookie's Cup l'année dernière. En fait, je roule juste de temps en temps quand ça me démange. Parfois pour montrer à Zach des passages techniques. Mais je me rends compte à chaque fois que j'ai perdu énormément. Physiquement, mais aussi techniquement."

Tu sauras gérer l'adrénaline et la prise de risques. On te connaît, tu fais rarement les choses à moitié...

" Oui. Je ne me fais pas de souci à ce niveau là. Je ne vais pas jouer ma life sur cette course. Zach a besoin de moi et j'ai envie de rentrer à la maison dimanche. Non, encore une fois, c'est pour moi l'occasion de faire un bon coup de moto sur un superbe circuit. Après, évidemment, je ne vais m'amuser à partir 25e pour ne pas prendre de risques... Surtout qu'il y a quelques sauts qui se méritent là-bas. Par exemple, je ne suis pas sûr de m'emmancher le triple en montée... Surtout qu'on va rouler le soir, quand la piste est pourrie. Non pour revenir à ce saut, je sens qu'un petit amorti, ça le fera très bien (rires)." 

Et pourquoi une 250 2T ?

" Parce que c'est fun, léger et que l'on roule KTM qui propose une excellente machine ! Le souci de rouler en 450 4T, j'en parlais pas plus tard que ce matin avec Sébastien Tortelli qui était chez moi, c'est qu'à un certain moment, on est débordé par la puissance de la machine. On sait faire des trucs, mais on a plus la condition pour tenir la moto et forcément, il arrive souvent un moment où tu frôles la limite. Tu t'enflammes vite avec une 450. Sur une 250, là, ce n'est pas le même souci. Ça manque un poil de watts pour nous autres qu'avons encore un peu de niveau.... Le 2T, j'adore. C'est léger, il n'y a pas de frein moteur, l'entretien est simple."

Tu t'es préparé un peu physiquement pour encaisser l'effort que représente de ces deux manches ?

"Non. J'ai juste roulé deux fois spécifiquement depuis que je me suis inscrit. J'ai un peu de mal à faire du sport sans objectif et c'est pourquoi je me dis que ça serait bien de refaire trois sorties moto dans l'année. Pour me motiver à refaire de l'entretien physique. Je n'ai pas trop pris de poids, mais j'ai perdu énormément en force, en musculature. Je sais que dimanche soir, je risque d'être usé. A 42 ans, la machine a quelques stigmates... Mais si je me suis fait plaisir, alors, ce ne sera pas très grave ! "

 

VB, images, Mediacross, La Piche

Dernières vidéos

  1. Vidéo : le test de la Honda CRF450R 2021
    honda crf450r 2021
  2. Vidéo : une tuerie signée Red Bull pour accueillir Jett Lawrence
    jett lawrence on rails
  3. Vidéo : retour sur le titre de Tom Vialle
    tom vialle
  4. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys épisode 5
    beach boys 5
  5. Vidéo : le test de la Yamaha YZ250F 2021 by mx2k
    test yamaha yz250f 2021