MX France

Interview Serge Guidetty : GSM évolue dans la continuité du travail accompli.

Article ajouté le 04/10/2019

En route vers la gloire

 

En annonçant il y a quelques jours la signature de Maxime Desprey, champion de France MX1 en titre et Xavier Boog, multiple champion de France qui signera quelques piges en 2020, Serge Guidetty a crée la surprise lui qui enrôlait jusqu'ici des jeunes prometteurs au sein de sa structure GSM. Gio veut passer à la vitesse supérieure en décrochant les lauriers sur le 24MX Tour, le SX Tour et le Pro Hexis, mais sans mettre de côté son activité coaching et ses stages. Il nous explique comment il va s'y prendre.

 

Comment es-tu parvenu à faire signer Maxime Desprey ?

"Ça fait véritablement trois années que l'on travaille à cela, notamment en progressant petit à petit et en signant des objectifs toujours un peu plus ambitieux. Je pense notamment aux performances de Nicolas Dercourt en 2017, année où l'on signait des podiums de manches en Elite, voire des victoires, comme à Romagné. Il y a eu également le titre de Romain Pape en 2018 sur le National MX2. On a prouvé que la structure tenait la route et qu'elle pouvait permettre de briller au plus haut niveau, ce qui a décidé Maxime de signer pour nous. Je tiens d'ailleurs à la remercier de nous avoir fait confiance, tout comme je tiens à remercier nos partenaires pour leur fidélité. C'est un ensemble et l'envie d'aller toujours plus haut qui expliquent la venue de Maxime et Xavier.

 

Vous allez continuer à accueillir des pilotes supports sur les courses ?

Oui, mais beaucoup moins. Les effectifs de la structure seront réduits. On va se concentrer sur l'Elite MX1 en priorité. Maxime participera à l'intégralité de l'Elite, du SX Tour, du Pro Hexis alors que Xavier Boog reproduira la saison de cette année. A savoir qu'il participera à quelques cross nationaux et internationaux, quelques épreuves de l'Elite selon ses préférences, tout en assurant en même temps l'accompagnement de pilotes lors de stages et la détection de jeunes à potentiel. En 85 et en 125. L'idée étant à terme de s'investir en Europe.

 

 

Donc Xavier et toi, vous continuez d'assurer des stages et des formations pour le grand public.

Oui. Nous associons nos savoir-faire tout en proposant aussi un coaching individualisé vers le haut niveau.

 

Ce n'était pas compliqué de faire sortir Xavier de sa retraite?

Je connais Xavier depuis très longtemps, nous avons notamment été partenaires puisqu'il a roulé pour les marques que je représentais, Scorpion, TCX et non, ça ne fut pas compliqué de le décider à s'investir dans GSM. On a des jolis projets à faire ensemble. Après, il faut savoir que dans sa tête, prendre sa retraite, ça ne signifiait pas ne plus faire de motos. Il n'a jamais cessé de participer à des courses quand il le pouvait et je peux te dire qu'il est toujours rapide...

 

On verra Maxime sur le Mondial ?

Sur le GP de France parce que nos partenaires sont intéressés. Après, sur d'autres épreuves, je ne pense pas. Le programme sera déjà très chargé entre les championnats nationaux, plus les cross inters et nationaux.

 

L'idée sera d'aller chercher le titre ?

Evidement. On veut conserver la plaque.

 

VB, photos GSM, VB
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  2. Le Freestyle électrique
  3. Motocross des Nations européennes en Pologne
  4. Les temps forts de la RedBull Straight Rythm
  5. Comment changer un joint spi de fourche moto ? Tuto by A3S Racing