MX France

Interview : Tom Vialle "Je ne comprends pas."

Article ajouté le 04/02/2017

Sanctionné d'un Stop and Go de 30 secondes pour avoir sauté malgré un drapeau jaune, Tom Vialle est tout de même parvenu à finir second de l'Enduropale jeune. Il revient sur sa course et sa pénalité.

 

Alors Tom, on t'imagine déçu ?

"C'est clair. Tout allait pas trop mal puisque je suis sorti devant au départ, pour ensuite prendre un bon rythme devant. J'ai commis une petite faute ensuite en glissant de l'avant sous l'arcade qui mène au patio, ce qui a permis à Alexis Collignon de me doubler, mais ça allait plutôt bien jusque là malgré tout. La piste, et ses nouvelles difficultés, me plaisait même si elle restait un peu trop plate pour faire la différence. Mais bon, ça allait."

Puis tu écopes d'un stop and go...

"Oui. Alors là, ça reste encore mystérieux. Je suivais Jérémy, j'étais une dizaine de mètres derrière lui et à l'abord d'un saut, en voyant un drapeau jaune sorti à droite, mais pas agité je le précise, on décide tous les deux de se décaler vers la gauche pour éviter le danger. Il saute, je saute, dans la même ornière que lui et on continue notre course normalement. Je ne fais rien d'interdit et pas un instant, je n'ai pensé avoir commis une erreur. S'il avait été agité alors on aurait ralenti, et dans le cas d'un drapeau avec une croix, on l'aurait enroulé tout doucement, mais là, je ne pense pas avoir fauté encore une fois... J'ai suivi Jérémy."

Ensuite, on te reproche de ne pas avoir vu le drapeau de la pénalité...

"C'est vrai. Sincèrement, je ne l'ai pas remarqué. J'étais loin d'imaginer ce qui m'attendait encore une fois. J'étais dans ma course. "

Et tu penses que tu aurais pu remporter la course sans cet incident ?

"Disons que je perds près de 44 secondes dans la manoeuvre et que je termine à peu près à cet intervalle. Mais on sait tous que si on avait été roues dans roues, l'histoire aurait été différente. On aurait plus forcé et pris des risques. C'est possible, mais on ne le saura jamais."

Les boules alors...

" Oui surtout que c'est la deuxième fois que je prends cette pénalité cette année. La première fois, c'était à Loon... Enfin, je suis content, je suis le premier pilote à avoir pris un Stop and Go au Touquet (rires). C'est pas une belle performance, ça ? (rires)"

 

 

Ce que stipule le règlement de la FFM.

JAUNE (IMMOBILE) : Danger, ralentir et défense de dépasser. Pour ne pas risquer de lui faire perdre sa signification, l'usage du drapeau jaune immobile ne devra pas excéder le temps nécessaire au dégagement de la piste.

 

JAUNE (AGITÉ) : Danger grave, soyez prêt à stopper. Défense de dépasser. Le drapeau jaune agité est utilisé lorsque l'accident vient de se produire et s'il présente un certain caractère de gravité ou d'encombrement important de la piste.

 

Vincent Boudet
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Honda CRF Electric : Action !
  2. 24MX Tour : le résumé video de la journée de dimanche
  3. MXGP de Trentino : Gasjer gagne la qualif
  4. Comment changer son embrayage moto cross - Tuto moto by 3AS Racing
  5. REPLAY : Les meilleurs moments du MXGP de Valkenswaard