MX France

Itw Nico Aubin : Je serai au Touquet !

Article ajouté le 22/01/2018

Itw Nico Aubin : Je serai au Touquet !

 

S'il n'est qu'à moitié content de son voyage en Grande-Bretagne où il disputait, à Birmingham, sa première course de l'Arenacross, Nicolas Aubin ne perd pas pour autant espoir d'y briller. Même s'il doit faire l'impasse sur la prochaine manche qui se déroulera ce week-end à Belfast pour aller manger quelques grains de sable sur la côte d'Opale !

 

Alors ce week-end anglais ? Sympathique ?

" Mouais. Y'a du bon, et du moins bon, notamment si je regarde le résultat brut puisque je ne me suis pas qualifié pour la finale. J'ai chuté dans les whoops lors de la première demie en suivant un pilote en perdition et dans la seconde, je n'ai pas plus brillé. Je suis mal parti et vu le profil des pistes, assez faciles, pas trop sélectives, je n'ai pas réussi à remonter. Surtout que les manches sont très courtes, à peine quatre minutes."

C'est quoi le truc bien là-bas ?

" La salle était intéressante, jolie. Ça présentait bien. Mais encore une fois, la piste manque un peu d'intérêt et j'ai trouvé la sécurité assez limite. Ils utilisent des ballots de mousse recouverts de tissu pour délimiter le tracé et il est fréquent de les voir traverser la piste, ce qui n'est pas rassurant. Comparé au SX tour où l'on ne voit plus d'Airprotek ou de ballots de paille, c'est bien moins safe. Ensuite, y'a quelques mecs qui sont un peu limite en piste... Ils ne contrôlent pas tout. Bref, au final, le résultat est hyper aléatoire..."

Et pourquoi tu t'es lancé là-dedans. Elle n'était pas assez longue ta saison ?

" En fait, le team-manager du team, un ancien des GP, m'avait contacté en cours de saison de motocross pour que j'y roule, mais mon programme était trop chargé. Il est revenu à la charge après que Pellegrini, son pilote, se soit blessé. Ça pouvait le faire, surtout que j'avais bien roulé à Dortmund, pour le championnat allemand, alors j'ai dit banco."

Tu vas faire toute la saison. Malgré l'Enduropale et la saison 2018 à préparer ?

" Oui. Ça va le faire. J'ai pas mal roulé en SX cette saison donc je suis prêt. Idem pour l'Enduropale, ça va aller. Ça ne me pose pas de problème de jongler avec les deux disciplines."

A Grayan, tu as un peu galéré, non ?

" Une petite pièce moteur a lâché et j'ai dû abandonner mais sinon, je pense que j'aurais fini aux alentours de la 6e place. Mon rythme était correct alors que ce n'était pas évident, notamment du fait de la longue ligne droite bourrée de galets où il fallait vraiment se méfier. Mais bon, ça m'a permis de voir que la moto va pas mal... Au Touquet, je vise un top 5, voir dans ces eaux-là.

Ce n'est pas chaud de s'y pointer sans préparation spécifique ?

" Non. Ça fait plaisir à mes partenaires et en plus, j'y prends beaucoup de plaisir. L'Enduropale est une belle course, que j'apprécie et je sais que lorsque je deviendrai trop vieux pour le SX, je m'y consacrerai pleinement, en plus du programme terre. D'ici deux à trois ans je pense."

Ton frère Arnaud n'était lui branché ni par l'Arenacross anglais, ni par le sable ?

" Non. Il avait besoin de faire un break après son saison 2017, sa meilleure saison depuis longtemps puisqu'il a fini vice-champion en Elite MX2, champion en SX Tour outdoor, et troisième en SX Tour Indoor. C'est le plus polyvalent des pilotes si l'on y regarde bien et comme il souhaite encore progresser, il avait besoin de recharger les batteries avant une saison 2018 qui s'annonce bien chargée. Sans parler des questions de budget : on sait combien ça coûte une saison sable ! C'était très compliqué pour nous de nous engager dedans à deux pilotes à fond. "

Du changement dans le team Amexio Suzuki ?

"C'est possible mais je ne peux vous en dire plus pour le moment. D'ici une dizaine de jours par contre, il est possible que j'ai quelques infos à lâcher..."

Au fait, t'es content de ta saison 2017 ? Notamment de ta saison de SX Indoor ?

" Ça va mais c'est vrai que cet hiver, j'étais un peu moins bien qu'en début et milieu de saison. Je commençais à la trouver longue. Il m'a fallu m'adapter à la nouvelle moto dont les réglages changeaient beaucoup de l'ancienne, j'ai commis quelques erreurs en course et suis rentré dans une spirale un peu moins positive. Bref, ça s'est un peu moins bien goupillé maintenant, ça ne remet pas en question mon potentiel. Je pense toujours être capable de jouer la gagne, en motocross, comme en supercross."

VB, photos FFM
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. MXGP Portugal : Le récital de Kjer Olsen
  2. Justin Barcia fait chanter sa Z dans son jardin
  3. 24MX Tour au Domaine de Foolz : Le résumé vidéo du dimanche
  4. VIDEO : 2019 250SX West Champion - Dylan Ferrandis
  5. Comment nettoyer son carburateur moto - Tuto by 3AS Racing