MX France

Question de la semaine : Quid de de l'association Guidetty/Dercourt ?

Article ajouté le 24/02/2017

Vous avez peut être manqué l’info, cette saison, Serge Guidetty et Nicolas Dercourt s’associeront pour glaner quelques victoires et, si possible, le titre MX2 en Elite. On a du coup bigophoné au Fondu savoyard pour en savoir plus sur cette alliance étonnante.

 

Alors Serge, tu reviens en compétition avec cette association avec Nicolas, comment se fait-ce ?

« Je ne reviens pas (rires). Je n’ai jamais vraiment arrêté. Depuis 2008, j’ai toujours eu ma structure pour épauler des jeunes en compétition. Après, il est vrai qu’elle a parfois été un peu moins exposée ou dynamique, selon les calendriers et les pilotes que j’ai pu accueillir, mais pour de vrai, elle a toujours été là. Après, cette année, je passe à la vitesse supérieure car j’ai bénéficié du soutien de partenaires supplémentaires, Dafy Moto et Michelin, qui m’ont suivi dans cette aventure. Donc, je fonce, mais pour revenir au cas de Nicolas Dercourt, il faut aussi ajouter que cela se fait avec le concours d’Hervé Agnere, boss de Tip Top Racing, qui va gérer le développement des motos. Et le suivre aussi dans sa préparation physique. Je ne m’occupe pas du tout de cela. Mon boulot, c’est d’amener ma structure le jour des courses pour que Nicolas roule dans les meilleures conditions. »

Tu parles du camion utilisé lors des stages ?

« Non, je me fais préparer un nouveau poids lourd qui doit permettre d’accueillir tous les pilotes qui rouleront sur l’Elite. Nicolas ne sera pas le seul pilote à rouler sous nos couleurs. Morgan Jacquelin, William Kerhli seront les pilotes MX1, en Elite et sur le National, Lenny Barberi et Alexis Gojon, nos représentants en Junior et enfin, Arthur Vial, notre pilote en Espoir. Bref, au total, nous aurons six riders sous le auvent le jour des courses de l’Elite. L’investissement dans une plus grande structure était inévitable. Surtout que mon idée est de travailler sur le long terme. Mon idéal, c’est de créer une sorte de filière pour le haut niveau qui accompagne les pilotes dès le plus jeune âge vers le haut niveau. C’est vraiment ce que je veux développer. »

Tu ne vas pas chômer !

« Non, car en plus je poursuis mon activité de coaching et mes stages. Pas le choix. La compétition est un peu ma vitrine et je l’envisage comme une activité complémentaire de mon boulot de formateur. Et mes partenaires souhaitaient cette présence nationale. Voilà pourquoi nous serons sur toutes les courses de l’Elite, du Supercross, mais aussi sur le National, le Junior et le 85, avec là, forcément, des structures allégées pour chacun. »

Et niveau international, quel sera le programme de ton nordiste de pilote ?

« Nico, Hervé et moi souhaitions qu’il roule encore en Mondial même si clairement, la priorité reste le titre MX2 en Elite, qu’il a manqué pour pas grand chose l’année dernière. Ça serait bien aussi en SX, mais bon, déjà, le cross (rires). Il participera donc aux deux Grand-Prix de France plus, si tout se passe bien, à six autres GP. C’est notre objectif mais il reste quelques trucs à finaliser. En tout cas, Nico est super content de sa machine avec laquelle il s’est senti hyper à l’aise dès le début. Il devrait faire encore quelques tests d’ici le début de l’Elite, mais dès à présent, ça le fait, c’est cool. »

Allez pour finir, quels sont tes partenaires ?

« Dafy Moto, Michelin, Shot, Scorpion, TCX, Ipone, JBTP, Yamaha, Essonne Motos, Rider Unik, UFO, Galaad, Scar, Dep, AXP, DT1, Afam, Bio Energies Services, Phil Elec, Stages Serge Guidetty et les jeans Salsa ! Ouf !  »


 

 

Vincent Boudet, photos Louis Hossi
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Remember la KX 125 et 500...
  2. VIDEO : Roczen et Ferrandis remportent Unadilla
  3. MXDN Assen : And the Mousquetaires are ....
  4. Pro Hexis Supercross : Résumé vidéo de la Bosse de Bretagne
  5. Le maillot de l'Equipe de France aux Nations