MX France

Stephen Rubini : "Rebondir en l'Europe MX250."

Article ajouté le 28/11/2018

Un pas en arrière, deux en avant !

 

Croisé lors du SX de Paris, Stephen Rubini nous en dit plus sur son deal avec Assomotor Honda pour 2019.

" En fait, mon ancien team, KTM Silver Action, souhaitait se concentrer sur le championnat italien de motocross, ce qui ne m'intéressait pas. Evidemment, après ma saison 2018 compliquée, les propositions ne se sont pas bousculées pour le Mondial MX2 et si j'ai été voir pas mal de teams, aucun n'a donné suite. Même en France. Du coup, je suis allé voir Honda avec mon agent de l'époque, Jean-Jacques Luisetti, et on nous a aiguillés vers Assomotor Honda pour l'Europe MX250. Je pouvais les intéresser pour aller chercher le titre aux côtés de Pierre Goupillon. Au début, je n'étais pas super emballé car je souhaitais rester en MX2 et puis je me suis dit que c'était l'occasion de relancer ma carrière. Donc j'ai accepté et voilà comment le deal s'est fait. L'Europe sera donc ma priorité, mais je roulerai également sur la dernière du championnat italien de motocross à Mantova et sur l'Elite. J'ai vu avec mon team, il m'accompagnera sur les trois premières de la saison. Les deux épreuves suivantes se déroulant en même temps que des courses de l'EMX250, je n'y serai pas, mais pour les deux dernières, selon mon classement et la possibilité de décrocher le titre, j'irai, ou non. On improvisera. Après, mon programme prévoit également quatre courses du Mondial, notamment le Portugal et l'Italie.

Que dire d'autres ? Que pour l'instant, tout se passe super bien. Je suis allé la semaine dernière en Italie pour finaliser mon contrat et j'ai été enchanté par ce que j'ai découvert. Ils sont tous super sympa, déjà, et ensuite, ils ont tout ce qu'il faut pour bien travailler. Je suis reparti de chez eux avec dans le camion une 450 et des pièces afin de pouvoir enquiller un gros mois de roulage. C'est cool. L'idée, c'est d'engranger les heures de roulage en décembre pour se faire la caisse, avant d'aller en Sardaigne en janvier pour attaquer le testing avec les autres pilotes du team, Mathys (ndr, Boisramé) et Pierre (ndr, Goupillon). C'est là qu'on se réunira pour la première fois car en temps normal on évolue tous chacun de notre côté. En tout cas, je ne m'en fais pas au niveau de l'entente. On sera adversaires, avec Pierre notamment qui roulera en Europe, mais jusque là, ça s'est super bien passé lorsqu'on était adversaires sur le Junior et l'Europe 125. Je ne vois pas pourquoi ça devrait changer. Après, mon souhait, c'est d'aller rouler au maximum dans le sable cet hiver pour progresser sur cette surface qui reste ma grosse lacune. Le team a une base en Belgique, ainsi qu'en Sardaigne je crois, c'est une excellente chose. Mon acclimatation à la Honda ne m'a pas posé de souci en tout cas. Je n'ai roulé que sur la 450, et la 250, de série, mais contrairement à ce que je pensais, tout s'est super bien passé. Je me sens bien dessus. Il n'y a plus qu'à bosser, mais avec mon entraîneur, Antoine Letellier, c'est le programme !"

VB, Photo Stephen Rubini

Commentaires

C'est bien de bosser le sable , et c'est quasi obligatoire aujourd'hui.... C'est bon pour le physique aussi...Mais tu n'y sera jamais aussi rapide qu'un vrais spécialiste belge ou hollandais... Point trop n'en faut 
Les anciens grands champions français , le sont devenus surtout grace a leurs technique SX ,pas grace  a leur technique sable ... Ils ont juste apris a y limiter la casse au départ (sauf bolley ou pichon qui y sont devenus tres fort)
Ok , c'est pas simple a cumuler , mais il faut aussi s'entrainer en SX pour moi , pour avoir quelque chose en plus des autres ...

 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Test du guidon Neken SFH
  2. Le MXDN de l'intérieur
  3. La victoire française au MXDN dans Riding Zone (émission de France 0)
  4. La terrible chute de Weston Peick en vidéo.
  5. SX US : Marvin est prêt !