MX US

Fin du team Honda Geico : passé, présent, et maintenant ?

Article ajouté le 13/10/2020

 

 

Le très puissant team Honda Geico, équipe officielle Honda usine en 250 cm3, va donc mettre la clé sous la porte après 22 ans d'opération. Une nouvelle terrible pour les pilotes sous contrat et un déchirement pour toute l'industrie MX. 

Le team Honda Geico, appelé alors Factory Connection, est né en 1998 grâce à Rick « Ziggy » Zielfelder, fondateur de Factory Connection, une boîte de préparation de suspensions, pour aider un Mike LaRocco déjà en fin de carrière. Ça durera longtemps. Le team reçoit rapidement du soutien de Honda grâce aux connections de Ziggy comme de Mike, les bons résultats de ce dernier aidant. Et comme le travail est bien fait et le carnet d'adresse du boss conséquent, il finit par se faire approcher par  son pote Chuck Miller, qui dirige alors le service Racing chez Honda US, pour reprendre l'effort 125 cm3 du constructeur japonais, un peu à l'arrêt avec un team FMF djobi-djoba. C'est ainsi qu'en 2001, Factory Connection devient le team officiel Honda en 125, avec un certain Steve Boniface dans ses rangs aux côtés de Branden Jesseman. 


Mike LaRocco, premier pilote du team devenu plus tard manager. 


Steve Boniface était là dès le départ du team 125 en 2001. 

Dès l'année suivante, ils choquent le monde entier avec la victoire sur le championnat côte West du grand et lourd Travis Preston, en provenance de l'inénarrable team Husqvarna Fast by Ferracci avec lequel il a a gagné une épreuve en 2001. À la régulière et à la régularité, Preston bat un certain rookie nommé James Stewart, ce qui n'est pas rien ! L'histoire est parti, avec une légitimité jamais démentie. Un pilote 450, Kevin Windham, est même ajouté en 2003 avec un certain succès... K-Dub est évidemment resté dans la famille jusqu'à sa retraite sportive dix ans plus tard. Le team a vu défiler les sponsors (Jack in the Box, Doc Martens, Torco, Amsoil, Geico...) comme les pilotes, de Josh Grant aux frères Lawrence en passant par Trey Canard, qui leur a apporté le premier titre outdoor en 2010, ou encore les Justin, Barcia et Bogle, Zach Osborne, Will Hahn, Malcolm Stewart, Eli Tomac...

C'est bien simple, avant l'avènement des KTM/HVA et de Star Racing, le team, devenu Honda Geico en catastrophe en 2008 suite à la perte de la compagnie Torco (dont le boss a été arrêté pour évasion fiscale) était tout simplement une des deux options fiables avec Pro Circuit en ce qui concerne le matériel comme l'entourage. Pilotes comme staff bien payés et à l'heure, respect des contrats, ambiance familiale, Honda Geico a toujours fait les choses proprement. Avec la perte subite et inattendue du sponsor titre, c'est donc un pan entier de l'histoire du MX qui s'écroule. 


Le team FC a vu débarquer quelques rookies rapides, dont Josh Grant ici. 

Du coup, on ne peut que féliciter encore plus le team et ses pilotes pour cette dernière de la saison, avec notamment la seconde manche 250 où les Geico Boyz Jett Lawrence, Jeremy Martin et Jo Shimoda se sont placés un, deux et trois, le jeune Carson Mumford huitième pendant qu'en 450, Chase Sexton et Christian Craig, encore parties intégrantes du team pas plus tard que pour le SX, montait sur les deux premières marches du podium de la manche. En matière de « reclassement professionnel », on parle déjà de Jeremy Martin chez PC Kawasaki, ça devrait se faire. Les frères Lawrence devraient quant à eux rester sous l'aile Honda, sûrement sous la tente officielle du HRC. Mumford et Shimoda cherchent du travail, qu'ils pourraient trouver, encore une fois grâce à l'aide de Honda, chez Phoenix Racing Honda qui faisait rouler Kyle Peters, Luke Neese et Jace Owen cette saison. À suivre. 


Eli Tomac et Trey Canard, deux éléments importants de la saga Honda Geico, parmi tant d'autres... 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys sont de retour !
    beach boys
  2. Vidéo : Gautier Paulin en GoPro à Mantova 2
    gropro paulin
  3. Vidéo : Sunday Ride avec Dorian Juin à Chartainvilliers (28)
    sunday ride
  4. Vidéo : les meilleurs moments du MXGP à Faenza 1
    Maxime Renaux
  5. Vidéo : championnat Prestige italien avec la victoire de Lupino et Guadagnini
    lupino