MX US

Loretta Lynn's 1 et 2 du canapé

Article ajouté le 24/08/2020

On y est ! Les organisateurs du SX avaient réussi à sauver leur championnat avec les sept courses à Salt lake City, ceux du MX semblent en mesure de mettre sur pied leur championnat également malgré la difficulté. Bon, on a déjà eu une épreuve annulée, Washougal, mais elle a été remplacée au pied levé par une seconde course de suite à Loretta Lynn's.



Va falloir aller le chercher, le Zach Osborne. Quel début de saison ! 

Et devant, on retrouve bien les favoris, même si certains ont connu des fortunes diverses dans la boue de LL2. Car si l'ouverture du championnat s'est faite sous le soleil, sur un terrain sélectif, la seconde a été une bonne vieille course dans de la vraie boue, type championnat de Normandie en novembre. Mais au final, ce sont les mêmes qui ont fait bonne impression, à l'exception notoire du tenant du titre 450 Eli Tomac. Le tout frais champion SX commence en effet bien mal sa saison, car si sa prestation lors de la première course (7/2, 3e au général) laissait espérer le meilleur, son double abandon sur casse mécanique dans la boue le laisse à quelques 40 points de Zach Osborne, un garçon déjà titré en Outdoor (250, mais quand même!) et réputé pour sa fiabilité... Pas comme sa moto, toutefois, puisque après avoir une plaque latérale à la finale de SLC (et son coéquipier la selle...), la HVA d'Osborne a tout simplement refusé de démarrer lors de l'unique essai qualif. Il aura donc fallu que le directeur de course l'autorise à changer de série qualif (groupe B au lieu du A), chose pas forcément en accord avec le règlement, pour que Zacho puisse participer, et finalement l'emporter... Sorte de montagnes russes émotionnelles ! Deux courses, deux victoires pour Zach qui enchaîne donc parfaitement après sa première victoire en SX lors de la finale. Ce qu'on appelle être en plein boom. Ce petit gars marchant beaucoup à la confiance, il va maintenant falloir aller le chercher, d'autant que la série est plus courte que d'habitude (9 courses au lieu de 12) et qu'il dispose déjà de 19 points d'avance au provisoire sur le second.


Quel plaisir de retrouver Marvin en action. Et devant, en plus. Second du provisoire, de quoi donner de l'appétit ! 

Un second qui n'est autre que Marvin Musquin. Après sa saison blanche en SX et quasi un an sans course, quel retour de MM25 ! Le Français était même à deux doigts de passer Osborne en fin de seconde manche à LL2, ce qui lui aurait donné le général. N'empêche, superbe retour aux affaires de Musquin après une telle coupure. Et on peut penser qu'il va monter en puissance au fil des courses, de quoi envisager la suite du championnat avec gourmandise ! Notez qu'il est seul sous la tente KTM, puisque Cooper Webb soigne son dos abîmé à la maison.

Justin Barcia occupe la troisième place de ce championnat, et c'est loin d'être volé. On peut même dire qu'il est sans doute avec Osborne le plus impressionnant de la catégorie depuis le début. Déchaîné lors du premier LL, il est revenu de très loin en première manche pour prendre le podium. Mieux parti dans la seconde, il est tombé dès le second virage pour revenir septième. Encore plus en forme dans la boue, BamBam a écrasé la première manche après son holeshot, avec plus d'une minute d'avance à l'arrivée. Dans la deuxième, il était encore dans le coup pour un top 5 général malgré un arrêt pour changer de lunettes quand la machine s'est arrêtée... De quoi tout de même donner le sourire au team Yamaha après le désastre de SLC, avec aussi la seconde place du remplaçant Broc Tickle en première manche de LL2.


Solide, ce Justin Barcia de début de saison ! 

En suivant le classement on tombe sur Jason Anderson. Soit le premier vainqueur de la saison, quand, à la manière de Barcia à LL2, il s'est élancé dans le top 5 avant de disparaître en tête après s'être débarrassé des Suzuki/JGR. Dommage qu'il ait un peu faibli en seconde manche alors qu'il était en mesure d'aller chercher le général, même s'il termine quand même deuxième. Pour le second round, El Hombre a malheureusement chuté au premier départ, avant de vite revenir dans les bons points puis de casser lui aussi. Encore mal parti en seconde manche, il est revenu à une très solide quatrième place. À ceux qui doutaient de sa condition physique et de sa détermination après avoir quitté Aldon Baker, Anderson répond par une de ses meilleures entames de saison outdoor. Il pourrait bien aller chercher une victoire au général avant la fin !

Après une sage sixième place en ouverture de la saison, Adam Cianciarulo menait la seconde quand il s'en est mis une bonne dès le troisième tour. DNF. De quoi lui faire dire qu'il était prêt à prendre un 8/8 mais qu'il lui fallait absolument terminer ses manches la course suivante. Ce qu'il a parfaitement réussi à faire dans la fange du Tennessee avec un 3/5 plein de sagesse, synonyme de seconde place au général. Du mieux ! On sait que le problème d'AC n'est pas la vitesse, mais plutôt de rester sur ses roues, et c'est dans les pires conditions qu'il a réussi à le faire.

"Get rich or die trying". AC maîtrise l'autodérision. 


Mention spéciale à quelques pilotes qui ont été capables d'animer la tête de la course à différents moments, comme Chase Sexton, très bon à LL1, ou à Tickle et Max Anstie à LL2. Anstie qui, avec Freddie Noren ou Joey Savatgy, ramène un peu de jaune devant. Ça fait plaisir pour la marque Suzuki et les teams JGR et HEP pas épargnés par les ennuis...

Dylan Ferrandis, c'est lui le Patron !


Dylan Ferrandis commence parfaitement sa saison outdoor, contrairement à l'an dernier. 

En 250, on s'attendait à voir un Dylan Ferrandis dominateur. On n'a pas été déçu ! Sa démonstration lors de la première course ne laisse planer aucun doute : c'est lui le patron. Et même dans la boue du second débat, DF14 a su faire le principal pour ramener de gros points malgré des départs difficiles, notamment le second. 1/1 et 2/4, Dylan n'a certes que six points d'avance sur Jeremy Martin, vainqueur de LL2, mais la plaque rouge semble quand même solidement vissée sur la Yam Star Racing. Mais ce serait quand plus simple en partant un poil mieux, non ?

Même si l'on est qu'au début du championnat, il devra tout de même se méfier de Jeremy Martin, qui paraît être avec RJ Hampshire son principal concurrent. Absent depuis deux ans des circuits, le cadet des Martin a retrouvé sa vitesse et ne lâche jamais l'affaire, que ce soit mentalement ou physiquement. Il n'est pas double champion outdoor par hasard... Après sa blessure au dos, voici un retour au premier plan qui fait bien plaisir. On notera aussi que les Honda semblent avoir trouvé des chevaux par rapport à l'an dernier, quand les pilotes du team Geico se plaignaient à répétition et à l'unisson d'un moteur poussif. Visiblement, y'a du mieux !

L'autre belle surprise de ces deux LL est RJ Hampshire. Tout juste remis d'une opération des ligaments du genou, le pilote HVA est dans le coup, sur le sec (3/2) comme dans la boue (1/18). Si la Husky ne l'avait pas lâché à quelques tours de la fin dans la seconde manche, il serait tout près au championnat au lieu de cette quatrième place... Attention à RJ, qui a tout restructuré cette saison pour performer, en rejoignant notamment le team HVA et en travaillant avec l'équipe d'Aldon baker. Le travail est en train de payer.

Décidément, cette saison 250 est une histoire de vétéran, puisqu'on retrouve à la troisième place provisoire l'autre Martin, Alex. L'aîné a gagné à LL2 la seule manche où il n'est pas tombé, et il était en tête de la première quand il s'y est mis tout seul. Pas mal non plus sur le sec (5/5), Troll retrouve une seconde jeunesse après une saison SX délicate. Et encore une Suzuki qui marche !

Derrière, confirmation de la bonne forme de Cameron McAdoo, de mieux en mieux, d'un Shane McElrath meilleur que d'habitude en outdoor ou encore de la résurrection de Mitch Harrison, à l'aise sur la Kawa Pro Circuit, contrairement à Sanayei, déjà sur la liste des blessés. Déception, par contre, pour Justin Cooper, loin d'être la menace qu'on attendait pour Ferrandis, ou encore pour Hunter Lawrence, blessé à l'épaule, et même son frère pas forcément brillant.


Niveau d'jeuns, ce sont Mason Gonzales, Carson Mumford qui s'en sortent le mieux, respectivement neuvième et dixième du provisoire.

Prochain rendez-vous dès ce week-end dans l'Indiana, sur un terrain plus proche de ce qu'on a l'habitude de voir en MX US. Reste à espérer que le temps coopère, ce qui n'a pas toujours été le cas là-bas dans le passé. On croise les doigts !

Par Richard Angot, photos constructeurs. 


Samedi après-midi dernier à Washougal. Ouais, c'est pas de bol. 


Parce que lire, finalement, c'est pas ton truc. 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys sont de retour !
    beach boys
  2. Vidéo : Gautier Paulin en GoPro à Mantova 2
    gropro paulin
  3. Vidéo : Sunday Ride avec Dorian Juin à Chartainvilliers (28)
    sunday ride
  4. Vidéo : les meilleurs moments du MXGP à Faenza 1
    Maxime Renaux
  5. Vidéo : championnat Prestige italien avec la victoire de Lupino et Guadagnini
    lupino