MX US

Lucas Oil AMA Pro Motocross Championship : Joe Savatgy et Ken Roczen reprennent la main

Article ajouté le 05/06/2016

Round 3 à Lakewood (CO)
Troisième étape du championnat US outdoor dans le Colorado, à Lakewood, sur le circuit de Thunder Valley, au pied des Montagnes Rocheuses. Par un temps superbe, sur un tracé diablement technique, voire parfois piégeux, Ken Roczen a une nouvelle fois fait tout l’étalage de son immense talent. Très nettement au-dessus du lot sur une 450 Suzuki RCH parfaitement fiable ce samedi, il a signé un doublé imparable et commence même déjà à creuser un écart significatif. En 250, revanchard après son « jour sans » de Glen Helen, Joe Savatgy a remis les pendules à l’heure et le sociétaire du team Pro Circuit s’est réapproprié la plaque rouge aux dépens des frères Martin. Chaud !  

Rappelez-vous, le Thunder Valley Park, situé sur les contreforts des Rocky Mountains et donc en altitude (à plus de 1 800 mètres, d’où une très nette influence néfaste sur le rendement des mécaniques), avait accueilli le MX des Nations 2010 (victoire du Team USA grâce à la triplette Dungey-Canard-Short). Mais c’est aussi le home–track d’un certain Eli Tomac et l’on se souvient surtout de la terrible chute, il y a un an, de celui qui à l’époque pilotait une Honda Geico. Une gamelle qui succédait à un impeccable succès en première manche. « A domicile » ET3 en avait pris une sacrée bonne et sa saison 2015, après un rush d’un autre monde et cinq victoires de manches ultra-tonitruantes, s’était achevée là, les deux épaules en vrac…

450 : Ken Roczen sur sa planète

Lui n’a pas commis d’impair, pas le moindre : l’Allemand, double vainqueur à Hangtown, supérieur à Glen Helen même s’il avait été trahi par une fourche « crevée » en première manche (4/1), a de nouveau dominé son sujet comme ses adversaires à Lakewood. En ce début de championnat il évolue un cran au-dessus du reste du pack et, s’il paraît peut-être un peu moins « galactique » que Tomac l’an passé, il associe une détermination sans faille et une technique hors-pair à une vitesse impressionnante, et l’ensemble lui permet de s’imposer avec autorité sans jamais avoir l’air au-dessus de ses pompes. Et nul n’ignore que K-Roc’, champion 2014 (entre autres faits d’armes : à 22 ans le pilote RCH ne possède-t-il pas déjà un palmarès infernal ?), sait gérer une saison, aller au bout d’un championnat… Bref, ça ne va pas être simple d’aller le chercher, le Saxon ! 

Pourtant Ryan Dungey, triple champion US consécutif (SX 2015/MX 2015/SX 2016, série en cours), ne ménage pas sa monture, ni ses efforts mais rien à faire contre la furia germanique : second à une dizaine de secondes en première manche, le numéro un (2/4) est même allé au tas au premier tour de la seconde manche, genre de travers qui ne lui arrive pas souvent ! Disons qu’il a commis là sa bourde de l’année, en quelque sorte… Reparti aux alentours du vingtième rang, l’ogre à la KTM n’a donc pu faire mieux cette fois que quatrième mais il a sauvé la deuxième marche du podium. Eli Tomac (5/2), meilleur chrono en qualif’, a bien failli le déborder, ayant signé une seconde manche de toute beauté malgré un énième mauvais départ. Très moyen lors de la première course, le pilote Kawasaki a fini par sortir la grosse attaque en seconde manche et, au prix de chronos équivalents à ceux du vainqueur (enfin !), il est allé piquer une belle seconde place qui lui a permis de monter sur la boîte devant son public. Alors, enfin retrouvé, ET3 ? A suivre !

Belle prestation des deux pilotes officiels American Honda : bons départs, jolie attaque, Cole Seely (6/3) est en train de prouver qu’il n’est pas qu’un spécialiste du supercross, quant à Trey Canard (3/6), on le sent ravi de réussir enfin ses envolées, même s’il n’est toujours pas à l’abri de quelques erreurs...

 

Josh Grant semble abonné au sixième rang : 6/6 = 6 la semaine dernière, il a réédité cette perf’ ce samedi (4/7), devant un Justin Barcia enfin à l’arrivée des deux courses (11/8), un excellent Matt Bisceglia (10/10) qui effectuait ses débuts en 450 en tant que remplaçant chez Suzuki Yoshimura, Christophe Pourcel en progrès (8/12), lui aussi « au bout » à deux reprises, et Justin Bogle (7/13), auteur d’une solide première manche notamment.

Et Marvin Musquin, direz-vous ? Eh bien le Français, contraint à l’abandon en première manche sur un pépin mécanique, peut tout de même se montrer satisfait de son week-end (-/5), au vu d’une seconde course de toute beauté durant laquelle, ayant accroché le sillage de son coéquipier en pleine remontée, MM 25 a dépassé pas mal de gros bras et scoré un superbe top-5. Comme dirait un ami à moi, l’histoire est en marche…

Au championnat (dont on a l’air de rien disputé le premier quart), Roczen possède une douzaine de points d’avance sur Dungey, déjà vingt-neuf sur Tomac et, allez, un bon paquet sur les deux Honda-boys. Musquin pointe toujours au huitième rang, Pourcel au douzième.

250 : Joe Savatgy en colère

Alors, ce doublé d’Hangtown, un feu de paille ? Ou, au contraire, juste un jour sans à Glen Helen, de la part de Joe Savatgy ? Le fait est qu’on pouvait se poser la question. Le pilote Kawasaki PC a répondu : mauvaise journée à San Bernardino, point ! Car à Lakewood comme deux semaines plus tôt, le gars de Géorgie a survolé les deux manches, ou presque (2/1). Notez qu’il aurait dû remporter la première, qui l’avait vu revenir au commandement après avoir doublé quatre Yamaha Star Racing, rien que ça. Mais une petite glissade à deux tours des damiers lui a coûté le doublé. Du coup, encore plus super énervé contre lui-même qu’il ne l’était déjà en arrivant dans le Colorado suite à son ratage sud-californien, Savatgy a signé un second départ canon et s’est rapidement mis hors de portée de ses adversaires, même s’il a été quelque peu menacé par Alex Martin en toute fin de parcours.

Deuxième victoire de l'année pour Savatgy qui sera un sérieux concurrent dans la course au titre 250 !

Un Alex qui a dû rendre sa belle plaque rouge : bien qu’avionesque toute la journée, l’aîné des Martin (8/2) s’est accroché avec son équipier Aaron Plessinger en début de première manche et il a perdu là toute chance de conserver son précieux titre honorifique. Littéralement en feu en seconde manche, le n°26 est revenu très fort sur le leader en vue de l’arrivée… mais Savatgy n’a pas flanché. En tous cas, s’il s’est montré globalement plus rapide que son cadet, celui-ci l’a finalement devancé au général. Vainqueur un peu chanceux de la première manche, Jeremy (1/3) n’a pu résister à son frangin par la suite, mais c’est tout de même bien lui qui monte sur la seconde marche du podium !

Zach Osborne a échoué au pied de la boîte (4/6) malgré un second départ mouvementé et, avec un Martin Davalos fort brillant en seconde manche (7/5), le team Husqvarna a réussi un beau tir groupé (4 & 6). Les Yamaha Star Racing en revanche ont été sensiblement moins en réussite qu’à Glen Helen, Cooper Webb paraissant un peu dépassé à partir de la moitié de la première course (3/8) et les jeunes Mitchell Harrison (11/11) et Aaron Plessinger (14/10) ayant multiplié les petites fautes. Bonnes prestations de la part de Jordon Smith (5/12) et Shane McElrath (12/7), tandis qu’Austin Forkner a connu un après-midi moins accompli que sept jours plus tôt (17/4), même s’il a encore montré l’étendue de son potentiel en seconde manche. Son coéquipier Arnaud Tonus, de même, a vécu un samedi contrasté (18/9), moins toutefois qu’Adam Cianciarulo (6/-), out suite à une violente chute en deuxième manche.  

Au provisoire, dans ce championnat hyper-homogène qui à coup sûr sera passionnant de bout en bout, Savatgy a donc repris les commandes, trois points devant J-Mart’, neuf devant son frère et treize devant Webb. Derrière l’écart est déjà creusé : Plessinger, cinquième, pointe à quarante-deux unités, Forkner à quarante-trois, Osborne à quarante-cinq… Les quatre premiers cités demeurent donc dans un mouchoir de poche : avantage au représentant des verts, devant trois bleus en embuscade. Quand je vous disais qu’on va se régaler ! Next stop samedi 18 juin (après un week-end off, donc) en Pennsylvanie. Plein est !

450 Class (Moto Finish)
1.    Ken Roczen, Germany, Suzuki (1-1)
2.    Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM (2-4)
3.    Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki (5-2)
4.    Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda (6-3)
5.    Trey Canard, Shawnee, Okla., Honda (3-6)
6.    Josh Grant, Riverside, Calif., Kawasaki (4-7)
7.    Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha (11-8)
8.    Matt Bisceglia, Tualatin, Ore., Suzuki (10-10)
9.    Christophe Pourcel, France, Husqvarna (8-12)
10.    Justin Bogle, Cushing, Okla., Honda (7-13)

450 Class Championship Standings
1.    Ken Roczen, Germany, Suzuki - 143
2.    Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM - 131
3.    Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki - 114
4.    Trey Canard, Shawnee, Okla., Honda - 97
5.    Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda - 89
6.    Josh Grant, Riverside, Calif., Kawasaki - 88
7.    Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna - 73
8.    Marvin Musquin, France, KTM - 64
9.    Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha - 62
10.    Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki - 50

250 Class (Moto Finish)
1.    Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (2-1)
2.    Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha (1-3)
3.    Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha (8-2)
4.    Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna (4-6)
5.    Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha (3-8)
6.    Martin Davalos, Ecuador, Husqvarna (7-5)
7.    Jordon Smith, Belmont, N.C., Honda (5-12)
8.    Shane McElrath, Canton, N.C., KTM (12-7)
9.    Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki (17-4)
10.    Mitchell Harrison, Brighton, Mich., Yamaha (11-11)

250 Class Championship Standings
1.    Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki - 123
2.    Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha - 120
3.    Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha - 114
4.    Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha - 110
5.    Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha - 81
6.    Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki - 80
7.    Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna - 78
8.    Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM - 65
9.    RJ Hampshire, Hudson Fla., Honda - 59
10.    Jordon Smith, Belmont, N.C., Honda - 52

Par Eric Breton - Photos Simon Cudby
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne