MX US

Motocross AMA round 12, finale à Crawfordsville (IN) : J-Mart’ ou MM 25 ?

Article ajouté le 07/09/2015

En quelques mots, « notre » Marvin national peut très bien, ce samedi dans l'Indiana, parachever une saison tout bonnement fantastique en signant un nouvel exploit, jamais réédité depuis plus de vingt ans (vingt-quatre exactement) et un certain Jean-Michel Bayle, seul citoyen français à avoir jamais conquis une couronne en motocross outdoor US !

En quelques mots, « notre » Marvin national peut très bien, ce samedi dans l’Indiana, parachever une saison tout bonnement fantastique en signant un nouvel exploit, jamais réédité depuis plus de vingt ans (vingt-quatre exactement) et un certain Jean-Michel Bayle, seul citoyen français à avoir jamais conquis une couronne en motocross outdoor US !

Bienvenue donc à l’Ironman Raceway, Indiana ! Un circuit qui, vu les foules de fans attirées par le GNNC au même endroit, promet d’être un beau succès populaire. C’est que nous ne sommes pas très loin d’un autre sommet des Pro Nationals qui a reçu cette saison le septième round du championnat : Red Bud, à Buchanan, Michigan, non loin de Chicago. D’ailleurs, le site de Crawfordsville rappelle pas mal celui de Buchanan : même campagne boisée, même très bonne terre sombre, même type de site assez plat en général, ce qui n’empêche pas le tracé d’offrir quelques belles pentes et de gros sauts…

Tandis que, non sans une bonne dose d’autorité, de classe et de panache, en catégorie 450 Ryan Dungey a réédité son exploit de 2010, ajoutant à sa couronne acquise en Supercross celle du Motocross, en cylindrée inférieure rien n’est joué, tout reste possible. Jeremy Martin, le tenant du titre, et Marvin Musquin, son challenger, sont toujours séparés par deux minuscules points avant l’épisode final : comme pressenti de longue date, ce ne sera qu’au dernier mètre de l’ultime manche que se dénouera l’incroyable match qui les oppose depuis l’ouverture du championnat…

450 : Quelques comptes restent à régler… 
On connaît le champion 450 MX 2015, le même que le champion 450 SX : Ryan Dungey ! Cinq ans après son premier titre MX (et son premier doublé SX/MX), le natif du Minnesota enlève la mise pour la troisième fois en outdoors, la seconde au guidon d’une KTM.
Mais derrière le nouveau boss du cross US, rien n’est joué, ni pour l’ordre des places sur le podium (si l’on connaît les deux élus qui y figureront, on ignore encore l’ordre définitif : Ken Roczen peut repasser Justin Barcia et finir vice-champion, vu sa démonstration au Miller Motor Park et la semaine précédente à Unadilla, vu qu’il n’y a que cinq points d’écart à la veille de l’Ironman), ni non plus pour les accessits, entre Christophe Pourcel cinquième, Broc Tickle six et Jason Anderson sept… Voire entre Philip Nicoletti huitième, Weston Peick neuf et même Fredrik Noren dix… Bref, le spectacle semble assuré !

250 : On croise les doigts ! 
Sérieux : on respecte évidemment Jeremy Martin, c’est un super champion, il l’a prouvé l’an dernier et n’a pas manqué de confirmer son standing cette saison, ultra-rapide, volontaire, déterminé, mais aussi très fair-play dans l’ensemble. Il a toutes les chances de conserver sa couronne, fort de cinq succès au général (trois pour Marvin Musquin, deux pour Cooper Webb et une pour Joe Savatgy), de neuf victoires de manches (son rival français en a conquis dix, son coéquipier Webb deux et son frère Alex une), de son statut de tenant du titre, de ses deux points d’avance au classement provisoire et de l’équipe Star Racing Yamaha qui fait bloc autour de lui. Mais son « challenger » n’a rien à lui envier : on l’a vu, il a remporté une manche de plus, il n’a que deux misérables points de retard et, aux commandes d’une KTM super performante, au sein d’un team « qui gagne », il est en confiance comme jamais, réussissant et de loin sa meilleure saison depuis qu’il court aux USA. Bref, il y croit. Et nous avec ! OK, s’il arrache la championnat, il s’agira d’un réel exploit, car il a affaire à forte partie, mais c’est là tout le sel du pari du Tricolore et de l’équipe KTM-Red Bull. Face aux deux top-guns de Yamaha (tous deux retenus pour représenter leur pays au MX des Nations, tout de même !), agressifs au possible (voir l’attitude de Webb depuis trois épreuves…), Marvin est bien seul, ne pouvant compter sur son équipier Justin Hill, complètement incolore cette année, en tous cas d’aucun secours pour son chef de file depuis le début du championnat, mais il y croit dur comme fer. Car c’est un peu comme si toute l’affaire se jouait là, à Crawfordsville, sur une journée, celle de ce samedi. Un dernier Pro National, deux manches, deux fois trente minutes et deux tours et le sort sera jeté : Jeremy Martin ou Marvin Musquin, l’un des eux sera champion 250 MX AMA 2015.

A distance (cent cinquante points derrière !), il s’agira aussi de déterminer qui, de Joe Savatgy, Zach Osborne, Jessy Nelson ou Alex Martin (qui se tiennent en vingt-trois unités) montera sur le podium en compagnie des deux hommes forts du championnat.

Bref, à tous les étages, comme en cylindrée supérieure et plus encore, ça va barder dans l’Indiana ! Alors, tous devant MCS Extrême samedi à 19.00 en direct ! Et go Marvin : la France te regarde, elle est tout entière avec toi !

Photo Simon Cudby - KTM
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne