MX US

MOTOCROSS US : Alex Martin enfin, Eli Tomac surprend

Article ajouté le 24/07/2016

Lucas Oil AMA Pro Motocross Championship
Round 9 à Washougal (WA) : Alex Martin enfin, Eli Tomac surprend

La neuvième étape du championnat US outdoor a effectué un bref retour à l’Ouest, non loin des côtes du Pacifique, pour le traditionnel rendez-vous de Washougal, dans l’extrême Nord-Ouest des Etats-Unis. Elle a vu l’aîné des frères Martin s’imposer enfin en 250 cc et un étonnant Eli Tomac survoler la seconde manche des quatre-et-demies, sans que les leaders au classement provisoire de chaque catégorie n’aient réellement à s’en plaindre…

Dans son cadre unique, celui des superbes forêts de conifères qui couvrent l’état du Washington, au nord de la Columbia River, au pied du Mont St Helens, le Washougal Motocross Park est certainement l’un des sites les plus enchanteurs accueillant une compétition majeure du motocross international. Sur un circuit « naturel » tracé en majeure partie en sous-bois, exploitant à satiété le relief dont le site n’est pas avare, à l’ancienne en quelque sorte dira-t-on, mais généreusement saupoudré de quelques obstacles des plus « modernes » comme cette ligne d’arrivée truffée de whoops parfaitement dignes de ceux d’un supercross de Daytona, il y a là de quoi satisfaire les pilotes les plus « techniques » du plateau en leur offrant matière à faire de vraies différences. Et proposer au public venu en nombre comme aux téléspectateurs du monde entier un show exceptionnel…

450 : Chacun son tour !

En première manche on a assisté à une nouvelle démonstration de Ken Roczen, dans la plus pure continuité de sa démonstration de Millville une semaine plus tôt. Très supérieur, l’Allemand délogeait vite Marvin Musquin, auteur du holeshot, du leadership et filait sans jamais se retourner vers le drapeau à damiers. Mais en seconde manche, surprise, Eli Tomac, plutôt transparent durant les deux premiers tiers de la course précédente, passait carrément en mode « mai 2015 ». Il fondait à deux mille à l’heure sur K-Roc’, le débordait et l’oubliait littéralement, signant une victoire extrêmement convaincante qui lui valait, seconde manche oblige (2/1), le général du jour. Le pilote Suzuki RCH, ayant vu son rival menant grand train revenir sur lui dès le second tour, avait choisi de le laisser passer afin d’étudier un peu ses trajectoires, mais il devait vite se résigner à le laisser s’envoler, manifestement trop supérieur. Prudent, Kenny préférait rendre la main, tant pis pour l’overall, et terminer entier, « en bonne santé » insistait-il, sur ce circuit hyper-défoncé en fin d’après-midi qu’il jugeait super piégeux. Après tout, ne lâchant pas le moindre point (1/2), ne conservait-il pas cinquante-cinq unités d’avance sur le pilote Kawasaki, alors qu’à trois épreuves du terme du championnat il n’en reste que cent cinquante à distribuer ? Bref, c’est le statu quo parfait, avant la trêve estivale de trois semaines que va respecter le cross US, le retour aux affaires étant fixé au 13 août à Unadilla (NY), avant d’aller à Budds Creek (MA) le 20 et à Crawfordsville (IN) le 27.

Au soir de Washougal on a donc parcouru les trois-quarts de la distance et, même si les courses restent très animées, avec des scénarii plutôt inattendus, le résultat final, sauf accident, ne semble plus faire de doute. De même, pour la troisième place, Marvin Musquin (3/3) tient solidement la rampe. « Troisième, c’est ma place », s’amuse-t-il. En revanche, son compatriote Christophe Pourcel (-/6), pour avoir voulu prendre le sillage de Tomac en fin de première manche, est allé mesurer la piste après un impressionnant superman bien involontaire et le pilote Husky a lâché là quelques points qui auraient pu lui permettre de combler son retard par rapport à Justin Barcia. Celui-ci (10/4), toujours handicapé par un index blessé avant Millville, a perdu beaucoup trop de temps au premier départ pour espérer peser sur la course…

A noter l’absence de Trey Canard, pourtant bien revenu le samedi précédent, mais victime d’une commotion cérébrale à l’entraînement le lundi suivant. Il ne s’est jamais ménagé, le « Duck », mais là ça commence à faire beaucoup… Du côté des autres « revenants », Dean Wilson a progressé (8/10) par rapport à la semaine dernière et James Stewart… aussi (9/-), même si une fois de plus il n’a pas terminé la seconde course.  

Décidément indestructible, Weston Peick (7/5) a signé son meilleur résultat de la saison quand, ayant assisté à l’accrochage d’une rare violence qui l’a jeté à terre à Spring Creek, percuté en plein vol par Broc Tickle, on l’imaginait plutôt forfait ce week-end ! Enfin, nouveau tir groupé des KTM BTO Motorsports, l’ancien, en l’occurrence Andrew Short (6/7), ayant devancé le nouveau, le rookie Benny Bloss (5/9).  

250 : Alex Martin, enfin !

On le croyait maudit ! Combien de fois s’était-il trouvé en position de l’emporter, depuis le début de ce championnat, avant de voir la victoire se refuser à lui ? La semaine précédente encore, sur ses terres, par deux fois Alex Martin n’avait pu concrétiser d’excellentes envolées et, en première manche, les huit dixièmes d’une course menée tambour battant, nettement devant son jeune frère le number one qui lui, au final, avait coupé la ligne d’arrivée le premier… Eh bien cette fois c’est fait : et avec la manière, s’il vous plaît ! Non seulement l’aîné des Martin a enfin remporté sa première victoire de manche, mais de plus il a enlevé le classement général de ce neuvième round (1/2). Ah, ce ne fut pas sans mal : en première manche, du premier au dernier tour Joe Savatgy ne l’a pas lâché d’un pouce, cherchant à le pousser à la faute. Il n’en fut rien. Parfaite, Alex a réalisé une manche parfaite. Pourtant, ne craignant pas les redoutables projections de milliers de mottes de terre, une demi-heure durant, le pilote Kawasaki Pro Circuit a constamment menacé la Yamaha n°26. Il est même à plusieurs reprises venu montrer sa roue avant au pilote Star Racing, en vain. Un Savatgy complètement retrouvé, après trois étapes compliquées qui l’avaient vu glisser du premier au troisième rang au classement provisoire. Et un Savatgy battu à son propre jeu en seconde manche : parti devant en compagnie de son coéquipier le rookie Austin Forkner, il avait virilement serré un Cooper Webb menaçant au bas d’une descente dès le premier tour. Le sang du détenteur de la plaque rouge, toujours bouillant, n’a fait qu’un tour, on s’en doute et, deux virages plus loin, le Coop’ profitait d’un S très serré pour se jeter dans l’ornière devant la KXF n°37. Non sans lui mettre un petit coup de frein déstabilisateur… Mais dans sa précipitation Webb se loupait un peu et, poussé par Savatgy surpris, il calait, tombait et se faisait même percuter par Jeremy Martin. Qui déboulant à donf’ avait lui aussi choisi la même ornière ! Bref, en ce premier tour, un sérieux embouteillage impliquait, entre autres, les trois favoris du championnat : J-Mart’ à terre coincé sous sa moto, CW au sol également et le protégé des Carmichael bloqué, moteur calé ! Le plus prompt à repartir était Webb, aux environs de la quinze-vingtième place, devant Savatgy, aux alentours du vingt-cinquième rang, tandis que le numéro un s’élançait tout simplement bon dernier. Autrement dit, la course prenait un drôle de tour…

En tête, le « Farm Boy » du Missouri, un instant perturbé, allait profiter de l’aubaine et comme un grand glaner son premier succès de manche chez les Pros : il apprend vite, le gamin ! Hélas, Forkner avait loupé son premier départ (10/1), il ne pouvait donc contester la victoire au général à Alex Martin qui, profitant des abandons des deux pilotes HVA, Zach Osborne et Martin Davalos, avait conquis la deuxième place. Toujours redoutable dès qu’il s’agit de se frayer un chemin vers les sommets, Cooper Webb réussissait à remonter au sixième rang, ce qui lui garantissait d’accéder au podium (3/6). Revenu onze, Joe Savatgy terminait quatre overall (2/11), à bonne distance de son nouvel ami Webb. Plus loin on remarquait la brillante rentrée de Justin Hill (8/4) (re)venu en voisin de son Oregon natal, la solide perf’ d’Adam Cianciarulo, enfin capable d’aligner deux bonnes manches (6/7), ou les beaux accessits décrochés par Aaron Plessinger (9/5) et Arnaud Tonus (7/8). Victime collatérale du chaos du premier tour, seulement dix-septième à l’arrivée de la deuxième manche, J-Mart’ (4/17) n’intégrait même pas le top-ten au général.

Autrement dit, même s’il ne se montrait guère ravi de sa journée et avait bien du mal à convaincre lorsqu’il déclarait que les événements de la première boucle l’avaient beaucoup amusé, Cooper Webb, l’homme du Sud-Est, est assurément le grand bénéficiaire de l’étape du Nord-Ouest. C’est lui qui a réussi la bonne opération du jour, son avance sur son plus proche poursuivant, Jeremy Martin, passant à cinquante-et-un points. Joe Savatgy a réduit l’écart sur le champion en titre à deux points seulement, en revanche il s’est fait rattraper par l’autre frangin, Alex suivant à… deux points également ! Enfin Austin Forkner a piqué la cinquième place à Zach Osborne, même s’il navigue à distance respectable (plus de cent dix unités !) du leader…

Avec deux week-ends off au programme, ce n’est que le 13 août que s’engagera la lutte finale, à Unadilla, dans l’état de New York. On y a abordera la ligne droite d’arrivée, le dernier quart du championnat. Et si aujourd’hui rien n’est encore fait (air connu : tant que les derniers damiers n’ont pas été abaissés…), ça commence à se préciser pour messieurs Webb et Roczen. Trouvez pas ?

450 Class Overall Results (Moto Finish)

  1. Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki (2-1)
  2. Ken Roczen, Germany, Suzuki (1-2)
  3. Marvin Musquin, France, KTM (3-3)
  4. Weston Peick, Menifee, Calif., Yamaha (7-5)
  5. Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha (10-4)
  6. Andrew Short, Colorado Springs, Colo., KTM (6-7)
  7. Benny Bloss, Oak Grove, Mo., KTM (5-9)
  8. Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha (4-11)
  9. Dean Wilson, Scotland, KTM (8-10)
  10. Fredrik Noren, Sweden, Honda (15-8) 

450 Class Championship Standings

  1. Ken Roczen, Germany, Suzuki - 434
  2. Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki - 379
  3. Marvin Musquin, France, KTM - 283
  4. Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha - 244
  5. Christophe Pourcel, France, Husqvarna - 217
  6. Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki - 171
  7. Andrew Short, Colorado Springs, Colo., KTM - 155
  8. Justin Brayton Fort Dodge, Iowa, KTM - 152
  9. Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda - 151
  10. Benny Bloss, Oak Grove, Mo., KTM - 151 

250 Class Overall Results (Moto Finish)

  1. Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha (2-1)
  2. Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki (10-1)
  3. Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha (3-6)
  4. Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (2-11)
  5. Justin Hill, Yoncalla, Ore., KTM (8-4)
  6. Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki (6-7)
  7. Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha (9-5)
  8. Arnaud Tonus, Switzerland, Kawasaki (7-8)
  9. Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM (16-3)
  10. Mitchell Oldenburg, Alvord, Texas, KTM (11-9)

250 Class Championship Standings

  1. Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha - 372
  2. Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha - 321
  3. Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki - 319
  4. Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha - 317
  5. Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki - 257
  6. Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna - 253
  7. Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha - 245
  8. Arnaud Tonus, Switzerland, Kawasaki - 190
  9. Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki - 179
  10. Mitchell Oldenburg, Alvord, Texas, KTM - 169

 

Par Eric Breton - Photos Simon Cudby
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne