MX US

MOTOCROSS US : Ken Roczen intraitable, Cooper Webb nouveau leader

Article ajouté le 03/07/2016

Lucas Oil AMA Pro Motocross Championship
Round 6 à Buchanan (MI)

La sixième étape du championnat US outdoor s’est déroulée dans le Michigan, sur la piste de Red Bud à Buchanan, non loin de Chicago et des Grands Lacs… Ce site historique du MX américain a vu de superbes courses, en particulier en classe 250 où, même si au final Cooper Webb s’est à nouveau imposé, signant un doublé, les deux manches ont été très excitantes. En 450 en revanche Ken Roczen a très rapidement mis fin au suspense : gérant parfaitement sa légère avance sur Eli Tomac durant tout le premier débat, il a carrément « crucifié » son adversaire en seconde manche. Pourtant parti devant lui, une grande première depuis le début de saison, le pilote Kawasaki a dû concéder quelque trente secondes à son rival à l’arrivée après s’être fait déborder à toute vitesse dès le deuxième tour…

Au soir de cette épreuve de Red Bud, haut-lieu du cross US où une fois encore l’ambiance aura été exceptionnelle avec un public « énorme », nombreux, connaisseur et ultra-chaud (« Red Buuuud ! »), on a atteint le cap de la mi-saison. Avec six épreuves dans le rétro, la moitié du parcours a été accomplie et de grandes tendances se dessinent…

450 : Roczen, la preuve « par Tomac »
Depuis Mount Morris et le retrait de Ryan Dungey, Eli Tomac n’avait cessé de se rapprocher de Ken Roczen, le leader incontesté de la catégorie, se montrant de plus en plus menaçant. On avait hâte de voir, après l’épisode de Muddy Creek le samedi précédent où il était venu échouer tout près de l’Allemand, si ET3 allait être capable, enfin, de mettre à mal la domination du pilote RCH. Eh bien, on n’a pas été déçu, et Tomac non plus !
En effet, en première manche, alors que Roczen, une fois de plus, effectuait une envolée impériale et se portait sans tarder au commandement, son rival le plus dangereux n’était pas en reste et, sans perdre de temps, se ruait aux trousses de la RM-Z. Ainsi, comme dans la Tennessee une semaine plus tôt, Tomac donnait-il le maximum sans toutefois se montrer capable d’établir le contact avec le leader. Celui-ci, imperturbable, ne commettait aucune erreur (au contraire d’Eli, qui sur un calage intempestif dans une ornière, perdait définitivement tout espoir de combler son retard) et gérait sans plus de difficulté l’affaire, s’imposant au terme d’une course maîtrisée dans les grandes largeurs.
Derrière les deux caïds, un Justin Barcia en partie retrouvé (qui avait même donné du fil à retordre à Tomac plusieurs boucles durant) s’offrait un podium de manche devant Broc Tickle, à nouveau dans le coup, Marvin Musquin, cinquième et Christophe Pourcel (encore auteur du meilleur chrono qualif’ le matin !) sixième.

 

En deuxième manche, on s’attendait à voir, comme de coutume depuis Hangtown, un Tomac plus pressant encore et l’on n’a pas été déçu puisque cette fois, tandis que Justin Bogle signait son second holeshot du jour, la Kawasaki n°3 s’élançait dans le sillage immédiat de la Honda Geico, tandis que de son côté la Suzuki n°94 n’apparaissait qu’au huit ou neuvième rang : pour la première fois, Tomac prenait un meilleur envol et, sans tarder, le commandement des opérations ! De son côté, toujours aussi redoutable au niveau de la mise en action, Roczen en un tour était revenu sur la CRF de Bogle, qu’il avalait quasiment sans même la voir, et ne tardait pas à se rapprocher à vitesse grand V de la KXF officielle. On allait enfin assister à la bagarre tant attendue entre les deux hommes, désormais un grand classique du MX US que cet affrontement entre le kid du Colorado et celui venu de l’ex-Allemagne de l’Est…

En fait, ça n’a guère été le cas, tant l’échange fut des plus brefs ! Dès le second tour, K-Roc’ fondait sur ET3 et, dans la grande montée, au point le plus chaud du circuit du Michigan, Tomac qui avait pris garde de fermer la porte dans le gauche du bas n’enquillait pas le Larocco’s leap et il s’y faisait déborder par un Roczen magistral qui, le survolant carrément, prenait le commandement. A partir de là, à raison d’une seconde et demie voire deux secondes par tour, le pilote Suzuki s’échappait sans que son concurrent pût rien y faire. C’était ainsi non seulement une mise au point : oui, Roczen est le plus fort, il a remporté toutes les manches disputées à ce jour sauf une, et encore eût-il dû l’ajouter à son tableau de chasse si la mécanique n’en avait décidé autrement. Mais c’était aussi une véritable leçon qu’il infligeait à son adversaire, comme à l’ensemble du plateau : dominant son sujet à la perfection, malgré les innombrables pièges d’un terrain transformé en véritable champ de mines, l’Allemand semblait surfer sur les trous, les bosses, les ornières et, superbe de sérénité, de classe et d’autorité, il allait s’imposer avec une trentaine de secondes d’avance sous les damiers ! Sur le podium, Tomac était forcé d’en sourire : rien à faire contre le vainqueur du jour, auteur d’un nouveau doublé, son cinquième, dorénavant à la tête d’une jolie avance à mi-championnat. Pas moins de cinquante-trois unités de mieux que son dauphin…

Cette fois, à nouveau bien parti (ça vient !), Tickle (4/3) a chipé la troisième place à Barcia (3/4) et du coup il s’est offert un second podium consécutif, pour la plus grande joie de l’ensemble de l’équipe de Ricky Carmichael et Carey Hart. Quoique devancé par le revenant Blake Baggett (7/5) en fin de course, Marvin Musquin (5/6) a pris la cinquième place du jour, son compatriote Christophe Pourcel la septième, juste devant un Matt Bisceglia (8/8) très solide (qui n’a débuté en 450 cc qu’au troisième round de la série, à Thunder Valley) dont on ne sait encore quel sera le destin, dans la mesure où James Stewart a annoncé son retour samedi prochain à Southwick… 

250 : A Cooper Webb l’avantage à mi-championnat !
Décidément, s’il a fait d’énormes progrès depuis la saison dernière, c’est incontestable, Joe Savatgy n’a pas encore trouvé les bons réglages au plan de la concentration, semble-t-il. Le Géorgien d’adoption commet encore beaucoup trop de petites erreurs, des bourdes qui lui coûtent cher, très cher. Là, à Red Bud, il paraissait maîtriser la situation… jusqu’au milieu de la seconde manche : battu certes par Cooper Webb lors de la course précédente – malgré tous ses efforts, impossible de menacer davantage le pilote Yamaha Star Racing, un vrai roc – le pilote Pro Circuit n’avait après tout lâché que trois petits points, tout lui semblait encore permis… D’autant qu’il était parti super fort et menait la danse, cette fois ! Oui, mais premier accroc, il perdait l’avant, couchait la KXF et repartait cinq, derrière trois YZF Star Racing, celles des frères Martin et de Webb, et la KTM de Shane Mc Elrath. Second accroc, bien pire, quelques tours plus tard, une vraie déchirure cette fois : en tentant de re-dépasser la KTM Troy Lee Designs dans une descente, Joe voyait sa machine lui échapper au freinage et exécuter un front flip bien involontaire. Le protégé des Carmichael restait un moment, une dizaine de secondes, prostré au bord de la piste, visiblement KO. Il finissait par se relever, lui-même et sa Kawasaki dans la foulée. Démarrait et reprenait la piste, mais il allait lui falloir au moins un tour, façon « fantôme », pour retrouver ses esprits et un semblant de rythme. Pointé vingt-et-unième, à près d’un tour du leader, Savatgy allait remonter seizième et sauver cinq points, mais adieu belle plaque rouge ! Le leadership avait changé de camp…

Cela dit, en tête de la course, bien loin des soucis du pilote PC on avait d’autres chats à fouetter ! Au moment du crash, Alex Martin tenait les commandes devant Cooper Webb, son frère Jeremy et Shane McElrath. Dans un excellent groove, J-Mart’ commençait par prendre le meilleur sur Webb et montrait vite à son frère aîné qu’il avait un championnat à défendre et un autre à conquérir… Las, à y mettre tant d’ardeur, le n°1 perdait le contrôle de sa Yamaha sur un freinage et c’en était terminé de ses espoirs de succès. Pendant ce temps, il en était un autre qui revenait du diable vauvert, en l’occurrence Zach Osborne, encore une fois pas très bien parti et lancé dans un retour de folie. A l’instant où il a fondu sur Webb, ce fut comme s’il avait piqué les fesses du pilote Yamaha, qui instantanément enclenchait le turbo ! Allait s’ensuivre une bagarre à trois de toute beauté, une vraie baston comme on les aime, sans aucun doute la plus belle manche de la saison à ce jour ! Pauvre Alex… Il n’y parviendra donc jamais ? En tous cas l’aîné des Martin devait rendre les armes face à Webb déchaîné en fin de manche, puis à Osborne qui maintenait un rythme de dingue… Allait-il pouvoir aller jusqu’à avaler le n°17 ? Eh non ! Comme d’hab’, Webb ne lâchait rien, signant une seconde victoire « overall » d’affilée, un doublé cette fois, s’il vous plaît ! Alex Martin (3/3), faute de s’imposer, le rejoignait sur le podium (où il confiait aussitôt son envie, immensément… immense, d’enfin en gagner une au plus vite, c’te bonne blague !), lui-même accompagné d’Osborne (5/2).

Au général de la journée, Jeremy (4/4), un peu penaud, perdait encore du terrain au lieu d’en rattraper. Le double champion en titre précédait McElrath (9/5), Adam Cianciarulo (7/8) et le chef de file des Kawasaki Pro Circuit, Savatgy (2/16), qui limitait autant que faire se pouvait les dégâts. Notez le tir groupé des boys de Mitch Payton, du six au neuvième rang (Austin Forkner, 6/10, finissant huit et Arnaud Tonus, 11/6, neuf) !

Au classement provisoire, on est loin de la balade des gens  heureux de Ken Roczen en catégorie supérieure : une nouvelle fois, la plaque rouge change de mains, la voici sur la moto de Cooper Webb ! Celui-ci comptait douze points de retard sur Savatgy, il en possède aujourd’hui onze d’avance, à la borne de mi-championnat...

A voir comment la situation peut en effet évoluer à deux mille à l’heure, rien n’est encore joué, bien entendu. On peut juste se poser un certain nombre de questions, au vu des six premières épreuves. Par exemple : est-ce qu’on se dirige vers un duel Webb-Savatgy, les deux hommes forts du 250 à l’heure qu’il est ? Ou bien les frères Martin, Jeremy (à trente-quatre points de Webb) et Alex (à quarante-cinq) inverseront-ils la tendance ? De même, Zach Osborne (cinquième à cinquante-trois unités) peut-il revenir dans la partie ?

L’avantage, c’est qu’on n’aura pas trop longtemps à patienter pour en savoir plus ! La partie de bras de fer se poursuivra dès ce samedi à Southwick, non loin de Boston, Massachusetts ! « The Wick », le circuit « sable » du MX circus US avait disparu du calendrier des Nationals pour une sombre histoire de titres de propriété. Le souci a été résolu, on ne peut que s’en réjouir. Rendez-vous samedi soir, à 19.00, heure française : be there !

450 Class Overall Results (Moto Finish)

  1. Ken Roczen, Germany, Suzuki (1-1)
  2. Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki (2-2)
  3. Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki (4-3)
  4. Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha (3-4)
  5. Marvin Musquin, France, KTM (5-6)
  6. Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki (7-5)
  7. Christophe Pourcel, France, Husqvarna (6-7)
  8. Matt Bisceglia, Tualatin, Ore., Suzuki (8-8)
  9. Justin Bogle, Cushing, Okla., Honda (10-9)
  10. Benny Bloss, Oak Grove, Mo., KTM (11-10)

450 Class Championship Standings

  1. Ken Roczen, Germany, Suzuki - 293
  2. Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki - 240
  3. Marvin Musquin, France, KTM - 167
  4. Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda - 151
  5. Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki - 147
  6. Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha - 146
  7. Christophe Pourcel, France, Husqvarna - 136
  8. Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM - 131
  9. Justin Bogle, Cushing, Okla., Honda - 118
  10. Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna - 113 

250 Class Overall Results (Moto Finish)

  1. Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha (1-1)
  2. Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha (3-3)
  3. Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna (5-2)
  4. Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha (4-4)
  5. Shane McElrath, Canton, N.C., KTM (9-5)
  6. Adam Cianciarulo, Port Orange, Fla., Kawasaki (7-8)
  7. Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (2-16)
  8. Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki (6-10)
  9. Arnaud Tonus, Switzerland, Kawasaki (11-6)
  10. Mitchell Oldenburg, Alvord, Texas, KTM (8-9)

250 Class Championship Standings

  1. Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha - 243
  2. Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki - 232
  3. Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha - 209
  4. Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha - 198
  5. Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna - 190
  6. Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki - 164
  7. Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha - 152
  8. Shane McElrath, Canton, N.C., KTM - 124
  9. Mitchell Oldenburg, Alvord, Texas, KTM - 117
  10. RJ Hampshire, Hudson Fla., Honda - 113
Par Eric Breton - Photo Simon Cudby
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne