MX US

MX US Blountville (TN) : Ken Roczen souverain, Joe Savatgy fébrile

Article ajouté le 26/06/2016

Lucas Oil AMA Pro Motocross Championship
Round 5 à Blountville (TN) : Ken Roczen souverain, Joe Savatgy fébrile

La cinquième étape du championnat US outdoor s’est déroulée dans le Tennessee, sur la piste de Muddy Creek à Blountville, dans l’extrême nord-ouest de l’état, au centre du triangle formé par les villes de Bristol, Johnson City et Kingsport. C’est à dire très à l’ouest de Nashville, capitale de l’état et capitale de la musique country. C’est la seule halte des Nationals dans le Sud des USA, chaleur assez torride (+ de 30°) et taux d’humidité maximum à la clef…

Sur un circuit assez tortueux, pas très rapide mais hyper technique, creusé de profondes et interminables ornières à l’instar de celui de High Point une semaine plus tôt, Ken Roczen a poursuivi sa tournée triomphale, signant un quatrième doublé en cinq épreuves. En revanche en 250 cc le leader Joe Savatgy (1/7) s’est un peu pris les pieds dans le tapis en seconde manche et dû a laisser les honneurs de la plus haute marche du podium à un « gars du coin », Cooper Webb (2/1), qui justement se trouve aussi être son dauphin au classement provisoire.

450 : La menace se précise
Yes ! Ce qu’on attendait depuis le début de saison, et plus précisément depuis le retrait sur blessure du champion en titre, Ryan Dungey, suite à sa chute en seconde manche à Thunder Valley, c’est à dire un poil de suspense pour pimenter quelque peu la chevauchée fantastique de Ken Roczen, eh bien oui, cette fois ça y est ! Disons qu’au moins on y a cru quelques instants : Eli Tomac est en effet venu chatouiller le pneu arrière de la Suzuki n°94, forçant le jeune Allemand à tout donner pour conserver son leadership.

En première manche, c’est d’abord Cole Seely qui avait créé la surprise, menant la danse jusqu’à mi-course suite à un holeshot impeccable. Le pilote Honda tient absolument à prouver qu’il n’est pas qu’un spécialiste du supercross et il effectue un début de saison outdoor plus que convaincant. Toutefois lorsque le représentant du HRC a cédé face aux assauts de Roczen, ce sont deux places qu’il a aussitôt perdues puisque Eli Tomac était vite revenu dans les roues de la RMZ du team RCH, légèrement « bouchonnée » par la CRF. Les deux lascars, à savoir l’incontestable patron de ce début de championnat 2016 et celui, météorique, des trois premiers rounds du même championnat un an plus tôt (Ndr : OK, c’est bon, vous suivez ?) ayant déposé le « gêneur », en l’occurrence Seely, on pouvait s’attendre à une empoignade en bonne et due forme. Mais en réalité il n’en fut rien. Une fois devant, Roczen enclenchait la surmultipliée et il filait jusqu’aux damiers sans commettre la moindre erreur. Pourtant Tomac n’avait pas tardé à doubler la Honda, profitant instantanément de la manœuvre du leader pour s’infiltrer aussitôt, mais un peu surpris par le changement de rythme, assez époustouflant il est vrai, de son rival, il n’a pas su se mettre au diapason et s’est laissé distancer, légèrement mais de façon imparable. Bref, le duel s’est profilé mais n’a pas eu lieu.

En seconde manche, les deux hommes se retrouvaient beaucoup plus vite l’un derrière l’autre, le pilote Suzuki devançant une fois de plus l’homme à la Kawasaki. Très à l’aise, le premier nommé s’échappait mais le second restait dans son sillage, à deux, trois, cinq secondes du leader. Puis tout à coup, à quatre tours de la fin, Tomac passait en mode attaque et revenait comme une balle sur les talons de Roczen, presque à sa hauteur. Enfin, la bagarre dont on rêvait ! Une, deux, trois fois, la KXF montrait sa roue avant, elle semblait capable de déborder sa concurrente mais, très sereinement a-t-on envie de dire (alors que ça devait sûrement bouillonner sous le casque !) et en tous cas très solidement, celle-ci allait résister jusqu’au bout, conservant son avantage jusqu’à la ligne. Certes, ce fut chaud : une fois de plus ET3 a réussi une seconde manche nettement plus aboutie et cette fois il a franchement menacé Roczen, même s’il ne l’a jamais dépassé. Bref, la menace se précise ! L’Allemand a signé un nouveau doublé, mais son adversaire américain n’a concédé qu’un minimum de points (2/2). OK, il en compte désormais quarante-sept de retard, soit un « coussin » très appréciable (près de deux succès d’avance) pour l’homme de tête, mais rien n’est encore joué, évidemment : après cinq épreuves, dix manches disputées, on n’a pas encore atteint la mi-parcours (ce sera la semaine prochaine à Red Bud).

Mais l’on ne peut s’empêcher de songer au championnat 250 millésime 2013, qui avait mis en scène les deux mêmes protagonistes : Ken Roczen avait superbement démarré la saison, trustant les victoires, mais peu à peu Eli Tomac avait refait les niveaux, réduisant son retard avant d’inverser la tendance, de se mettre à tout gagner, doublant l’Allemand et s’imposant sur le fil au championnat… OK, à l’époque Roczen n’avait pas dominé comme il le fait aujourd’hui (neuf succès en dix courses et encore, celui qui lui manque, il l’avait en poche avant que la mécanique en décide autrement !), OK Tomac avait réagi plus rapidement et surtout plus concrètement (et surtout l’histoire ne repasse jamais les plats, dit-on !) mais impossible de ne pas y penser, à coup sûr les deux hommes ont encore en tête cet épisode marquant de leurs carrières… Alors voilà : qu’en sera-t-il samedi à Red Bud ? L’officiel Kawasaki a promis de s’y montrer plus fort, plus déterminé encore, en deux mots d’y battre Roczen ! Qui lui-même n’a pas manqué de préciser qu’il serait plus fort que jamais dans une semaine lors de ce rendez-vous crucial sur un terrain mythique, à Buchanan : au centre des USA, non loin de Chicago et des Grands Lacs, au milieu du championnat également et à deux jours du 4 juillet, la fête nationale !

En attendant ce grand jour et ce nouveau face-à-face si prometteur, à Muddy Creek on a apprécié la prestation de Cole Seely (3/6), sa première manche surtout car au final il a été devancé pour l’accès au podium par le revenant Broc Tickle (6/3), le coéquipier de Roczen rejoignant son chef de file sur la boîte pour la plus grande joie de tout le team RCH. Après une saison SX éprouvante, Tickle a accédé aux cimes et ça fait du bien ! Excellente seconde manche de Marvin Musquin (7/4), hélas victime d’un accrochage collectif au départ de la première course et contraint à une remontée express. Cinquième au général, il a tout juste devancé son compatriote Christophe Pourcel, meilleur chrono absolu des essais le matin (4/8), Weston Peick enfin capable de rester sur ses roues, Blake Baggett, auteur d’une bonne course de reprise (8/7) et les trois Justin : Brayton (9/11), Bogle (13/10) et Barcia (-/5) out en première manche suite à un accrochage avec son équipier Phil Nicoletti.

250 : Joe Savatgy a un peu perdu les pédales

Il semblait parti pour accroître son joli capital grâce à un doublé ou quelque chose d’approchant : après avoir remporté de belle manière la première manche, devant Cooper Webb et Zach Osborne, deux enfants de la région, le pilote Kawasaki Pro Circuit prenait à nouveau un excellent envol et croisait en troisième position derrière Shane McElrath, cinquième lors de course précédente, et Alex Martin, complètement déchaîné après avoir chuté en vue de l’arrivée deux heures plus tôt et écopé d’une triste dix-neuvième place. Bref, on sentait qu’il y avait comme de gros points et de la victoire dans l’air pour Joe Savatgy, qui commençait à prendre des habitudes de seigneur et maître sur ce championnat…

Mais cette piste de Muddy Creek n’a pas fait de cadeaux de la journée, surtout pas aux hommes de Mitch Payton : auteur du meilleur temps qualif’ le matin, puis de deux super départs dont un holeshot, Adam Cianciarulo n’a guère matérialisé (11/22), la faute à des glissades en série et surtout, en seconde manche, Savatgy en personne, alors qu’il paraissait survoler son sujet, est allé à terre une fois, puis deux, perdant tout espoir de doublé et même de succès au général (1/7). Il sera finalement devancé par un super Cooper Webb (2/1). Peu en vue en début de manches, celui-ci n’a jamais lâché le morceau, fidèle à ses habitudes. Et au dernier moment le pilote Yamaha Star Racing a privé son vieux rival « local » Shane McElrath (5/2) d’une victoire de manche. Ainsi retrouvait-on ces trois hommes sur le podium, devant un très bon Jordon Smith (4/6) et Jeremy Martin (6/5). Un J-Mart’ décevant, apparemment incapable de relever le défi de l’historique triplé dont il rêve, la faute paraît-il à un virus qui lui interdirait d’évoluer à son niveau habituel… Quel est exactement l’état de santé du n°1, on en saura sans doute davantage dans la semaine qui vient. « A domicile », Zach Osborne (3/10) a vu sa journée plombée par un départ absolument catastrophique en seconde manche. Le rookie Austin Forkner (10/4), RJ Hampshire (9/9), régulier mais jamais décisif, Alex Martin (19/3) et Arnaud Tonus (12/8) ont complété le top-ten.

Au championnat, si Savatgy conserve la plaque rouge, il voit Webb, sans faire trop de bruit, resserrer la vis, l’écart n’étant plus que de douze points en faveur du pilote de Mitch Payton. C’est peu dire que le poulain de la famille Carmichael s’en voulait à l’arrivée : l’œil noir, extrêmement déçu, le Géorgien d’adoption ruminait sa frustration. A lui de la transformer, dès le week-end prochain, en agressivité « positive » et de démontrer qu’il sait tirer les bonnes leçons des embûches qui obligatoirement parsèment la route d’un champion ! Jeremy Martin, troisième, pointe à trente-deux unités du leader, son frère Alex à quarante-six…

Suite dès ce samedi sur le fameux circuit de Red Bud, à Buchanan, dans l’état du Michigan, non loin du lac du même nom, à l’est de « Windy City », la grande métropole de Chicago… A n’en pas douter, les fans seront nombreux et le samedi sera chaud !

450 Class Overall Results (Moto Finish)
1.    Ken Roczen, Germany, Suzuki (1-1)
2.    Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki (2-2)
3.    Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki (6-3)
4.    Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda (3-6)
5.    Marvin Musquin, France, KTM (7-4)
6.    Christophe Pourcel, France, Husqvarna (4-8)
7.    Weston Peick, Wildomar, Calif., Yamaha (5-9)
8.    Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki (8-7)
9.    Justin Brayton, Fort Dodge, Iowa, KTM (9-11)
10.    Justin Bogle, Cushing, Okla., Honda (13-10)

450 Class Championship Standings
1.    Ken Roczen, Germany, Suzuki - 243
2.    Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki - 196
3.    Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda - 151
4.    Marvin Musquin, France, KTM - 136
5.    Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM - 131
6.    Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna - 113
7.    Broc Tickle, Holly, Mich., Suzuki - 109
8.    Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha - 108
9.    Christophe Pourcel, France, Husqvarna - 107
10.    Trey Canard, Shawnee, Okla., Honda - 97

250 Class Overall Results (Moto Finish)
1.    Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha (2-1)
2.    Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (1-7)
3.    Shane McElrath, Canton, N.C., KTM (5-2)
4.    Jordon Smith, Belmont, N.C., Honda (4-6)
5.    Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha (6-5)
6.    Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna (3-10)
7.    Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki (10-4)
8.    RJ Hampshire, Hudson, Fla., Honda (19-3)
9.    Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha (9-9)
10.    Arnaud Tonus, Switzerland, Kawasaki (12-8)

250 Class Championship Standings
1.    Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki - 205
2.    Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha - 193
3.    Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha - 173
4.    Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha - 158
5.    Zach Osborne, Abingdon, Va., Husqvarna - 152
6.    Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki - 138
7.    Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha - 131
8.    RJ Hampshire, Hudson Fla., Honda - 103
9.    Jordon Smith, Belmont, N.C., Honda - 100
10.    Shane McElrath, Canton, N.C., KTM - 96

Par Eric Breton - Photo Simon Cudby
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne