MX US

Ouverture à Hangtown : deux doublés signés Ken Roczen et Joe Savatgy !

Article ajouté le 22/05/2016

Lucas Oil Pro Motocross Championship
Le championnat MX US s’est ouvert en beauté à Hangtown, Californie du Nord. Et ce sont deux garçons venant juste de terminer l’un et l’autre vice-champion supercross qui ont dominé les débats, en l’occurrence Ken Roczen (Suzuki RCH) en 450 et Joe Savatgy (Kawasaki Pro Circuit) en deux-et-demie.

Comme de coutume désormais, le tracé de Hangtown, à proximité de Sacramento, accueillait la première épreuve de la saison outdoor. Non sans un certain faste, dans la mesure où le motocross US célèbre cette année son cinquantième anniversaire. Car en effet, si ce championnat des Etats-Unis a été créé en 1972, on considère que cette discipline reine du sport moto devenue si populaire outre-Atlantique y a été introduite dès 1966, année où un certain Edison Dye a eu l’excellente idée d’importer les machines suédoises Husqvarna et de faire effectuer à Torsten Hallman, champion du monde, une grande tournée de démonstration sur le sol américain…

450 : Roczen intraitable !

On s’en doutait un peu, au vu de sa fin de saison en Supercross, Ken Roczen allait être super revanchard en ce début de championnat outdoor. L’Allemand, sacré en 2014, n’avait pu, même s’il était parvenu à terminer vice-champion, réellement défendre ses chances l’année dernière, handicapé par plusieurs blessures et loin d’être à 100% au plan physique. Cette saison, après avoir peu à peu retrouvé tout son potentiel, il est monté en puissance au cours du championnat SX et a ainsi été le seul à bousculer un tant soit peu Ryan Dungey, arrachant quelque cinq succès, contre neuf à RD1 (quand Jason Anderson en a obtenu deux et Eli Tomac un). Contrairement à l’an passé, il est arrivé à Hangtown en pleine forme, comme on a pu très clairement le constater et, bien décidé à jouer en quelque sorte la « belle » avec son ex-coéquipier (champion il y a deux ans, battu en 2015, K-Roc’ a très envie d’une revanche sur le pilote KTM Red Bull), il a d’emblée dévoilé ses intentions. Et ses batteries. Dès les premiers enchaînements, peu après le départ, par deux fois la Suzuki n°94 s’est portée au commandement avec une autorité folle.

Face à cela Ryan Dungey n’a rien pu faire, sinon tenter de limiter les dégâts. C’est à dire essayer de ne pas trop perdre de vue le pilote allemand, qui s’est imposé par deux fois avec une petite dizaine de secondes d’avance. On s’attendait à du bon Roczen, OK, mais sans doute pas à une telle démonstration : assurément il va falloir compter avec le protégé de Ricky Carmichael et Carey Hart ! Car il sait, lui, et il l’a déjà prouvé, mener un championnat jusqu’à son terme… Evidemment, rien n’est perdu pour le n°1, même s’il n’a toujours pas vaincu le « signe indien » à Hangtown où il n’a jamais gagné. Mais 2/2 c’est tout à fait le genre de résultat qui peut convenir à un futur champion : s’il a perdu une première bataille, Dungey est loin d’avoir perdu la guerre !

Tous les yeux étaient bien entendu braqués sur Eli Tomac, auteur d’un début de saison tellement incroyable l’an passé… Qu’allait donc pouvoir nous sortir ET3 en ce premier round de l’outdoor ? Déjà, il a commencé par signer le meilleur chrono des essais, ce qui a eu le don de faire illico monter la température du côté de ses fans, certains de revivre les démonstrations de folie d’il y a douze mois… Mais non, Tomac (4/4) n’a pas gagné avec une minute d’avance, cette fois. Plutôt mal parti (aux alentours du dixième rang) dans les deux manches, il est vite remonté en quatrième position sans toutefois réussir à signer des temps au tour extraordinaires, à peine comparables à ceux des deux leaders. Ainsi en première manche le pilote Kawasaki a-t-il eu du mal à se débarrasser de Cole Seely (5/10), auteur d’une belle envolée, avant de se faire déborder à deux tours des damiers par un Blake Baggett (3/19) en très grande forme. En seconde manche à nouveau le gars du Colorado revenait assez vite à la quatrième place mais il n’a jamais pu s’approcher d’un très bon Jason Anderson (6/3). Au général, s’il est certes monté sur la troisième marche du podium, sans doute n’aurait-il pas été capable de faire mieux, même s’il était parti dans le groupe de tête…

« El Hombre », le pilote Husky, n’a pour sa part loupé le podium que d’un petit point, devant Trey Canard (7/5), victime d’une petite glissade en début de première manche qui lui a coûté cher, Cole Seely, plutôt pas mal contre toute attente, Justin Barcia (10/6), auteur d’une bonne seconde course même s’il a perdu des positions au fil des tours et Marvin Musquin (9/7). Le Français, rookie de l’année en 450 en supercross, semblait dans le coup en première manche, un moment dans le top-5, avant de lâcher prise. En seconde manche, à l’inverse, il a produit une remontée intéressante après une envolée médiocre. Josh Grant (8/8), solide, et Phil Nicoletti (11/9) ont complété le top-ten. Auquel n’a pas accédé Christophe Pourcel (17/15), pour tout dire plutôt « invisible » lors de round d’ouverture…

 

250 : Joe Savatgy relance le team Pro Circuit

Il y a bien longtemps que le team Kawasaki Pro Circuit n’avait plus été à pareille fête, alors merci Joe Savatgy ! Après avoir réalisé un excellent championnat SX Ouest puis remporté brillamment le shootout de Las Vegas, le pilote de Mitch Payton a débuté l’outdoor en fanfare, s’imposant joliment dans les deux manches. Bons départs, grosse pointe de vitesse, sûreté globale, il a bien su construire cette victoire, méritée. Troisième de ce même championnat l’an dernier, à distance fort respectable (et respectueuse) du duo J. Martin-Musquin, il semble devoir être cette année le plus féroce adversaire des pilotes Yamaha Star Racing.

Des pilotes en bleu qui ont signé à Hangtown un remarquable tir groupé, trustant les deux, trois, quatre et cinquième rangs au général de l’épreuve : ne manquait que la victoire ! Pas d’un rien, cela dit : tandis que Savatgy rendait un carton plein (1/1), c’est Alex Martin (8/2), auteur d’une super seconde manche qui l’a mené aux trousses du leader en fin de parcours, jusqu’à le menacer sérieusement lors des deux dernières boucles, qui surprenait son monde en s’avérant le meilleur élément du lot. Devant Cooper Webb (4/5), lui aussi assez, comment dire, surprenant, dont le poignet est semble-t-il bel et bien guéri… Ce que Coop’ s’est ingénié à répéter toute la semaine (ce qui signifie qu’il ne s’agissait donc pas d’une fracture bien « méchante », n’est-ce pas ?), Aaron Plessinger (9/3) qui a passé ses deux demi-heures de selle dans le sillage de son coéquipier Alex Martin et enfin Jeremy Martin (3/9), qu’on qualifiera de « perdant du jour ». Victime d’une petite chute en seconde manche alors qu’il pouvait compter sur un second podium a priori, le Number One ne s’est de toutes façons jamais montré complètement transcendant… Ce n’est pas en produisant des courses comme celles-ci que le tenant du titre risque d’égaler le record de messieurs Broc Glover, Mark Barnett, Ricky Carmichael et Ryan Villopoto, détenteurs de trois couronnes 125/250F !

A noter encore la bonne deuxième manche de Jessy Nelson (7/6), ou la première de Jordon Smith (2/16), qui par la suite a entrevu un nouveau podium, mais décidément connaît les pires difficultés à enchaîner deux bons résultats... Quoique très rapide, Adam Cianciarulo (12/11) a un brin déçu, quant à Zach Osborne (20/4) ou RJ Hampshire (5/DNF), ils n’ont scoré qu’une fois sur deux. N’oublions pas de saluer les brillants débuts des rookies néo-pros Austin Forkner (13/7) et Tristan Charbonneau (6/14). Enfin, où est donc passé Arnaud Tonus (22/15) ?

Seconde étape dès samedi, toujours en Californie, du Sud cette fois, sur un autre circuit mythique, celui de Glen Helen. Nous, fans français, avons la chance de pouvoir assister à tout ça à la télévision, les quatre manches en direct, à partir de 22 heures : c’est sur MCS Extrême et nulle part ailleurs !

450 Class (Moto Finish)
1.    Ken Roczen, Germany, Suzuki (1-1)
2.    Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM (2-2)
3.    Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki (4-4)
4.    Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna (6-3)
5.    Trey Canard, Shawnee, Okla., Honda (7-5)
6.    Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda (5-10)
7.    Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha (10-6)
8.    Marvin Musquin, France, KTM (9-7)
9.    Josh Grant, Riverside, Calif., Kawasaki (8-8)
10.    Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha (11-9)

450 Class Championship Standings
1.    Ken Roczen, Germany, Suzuki - 50
2.    Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM - 44
3.    Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki - 36
4.    Jason Anderson, Edgewood, N.M., Husqvarna - 35
5.    Trey Canard, Shawnee, Okla., Honda - 30
6.    Cole Seely, Newbury Park, Calif., Honda - 27
7.    Justin Barcia, Monroe, N.Y., Yamaha - 26
8.    Marvin Musquin, France, KTM - 26
9.    Josh Grant, Riverside, Calif., Kawasaki - 26
10.    Phil Nicoletti, Cohocton, N.Y., Yamaha - 22
11.    Blake Baggett, Grand Terrace, Calif., Suzuki - 22

250 Class (Moto Finish)
1.    Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki (1-1)
2.    Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha (8-2)
3.    Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha (4-5)
4.    Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha (9-3)
5.    Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha (3-9)
6.    Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM (7-6)
7.    Jordon Smith, Belmont, N.C., Honda (2-16)
8.    Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki (13-7)
9.    Tristan Charboneau, Tenino, Wash., Honda (6-14)
10.    Mitchell Oldenburg, Alvord, Texas, KTM (11-10)

250 Class Championship Standings
1.    Joey Savatgy, Thomasville, Ga., Kawasaki - 50
2.    Alex Martin, Millville, Minn., Yamaha - 35
3.    Cooper Webb, Newport, N.C., Yamaha - 34
4.    Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha - 32
5.    Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha - 32
6.    Jessy Nelson, Paso Robles, Calif., KTM - 29
7.    Jordon Smith, Belmont, N.C., Honda - 27
8.    Austin Forkner, Richards, Mo., Kawasaki - 22
9.    Tristan Charboneau, Tenino, Wash., Honda - 22
10.    Mitchell Oldenburg, Alvord, Texas, KTM - 21

Par Eric Breton - Photos Simon Cudby
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne