MXGP

Interview Benoit Paturel : "Hâte de retrouver le Mondial !"

Article ajouté le 06/04/2018

Back to business

 

Finalement, Benoît Paturel n'aura pas repris du service en Mondial lors d'un remplacement de pilote blessé, comme le prévoyait son plan de sauvetage. Il y a un peu plus d'une semaine, il a été embauché par la structure italienne Marchetti KTM pour épauler l'Espagnol Jose Antonio Butron en MXGP sur toute la saison 2018 et notamment sur le GP de Trentino qui se déroule ce week-end. Le père Noël existe, il est Italien ! 

Alors comment s'est fait ce deal avec le team Marchetti KTM ?

" C'est simple, j'ai reçu un coup de fil du patron Elio, qui voulait savoir si ça m'intéressait de finir l'année dans sa structure. Il souhaitait épauler José Antonio Butron en MXGP, même si le team a déjà Morgan Lesiardo en MX2. Ils ont reçu l'aval et l'appui de KTM pour me prendre dans la structure en deuxième pilote et m'ont appelé dans la foulée."

Ta réaction ?

"J'étais super heureux. Ça m'a fait super plaisir de voir qu'on pensait à moi. Ce n'est pas ce que j'attendais, c'est encore mieux ! J'ai du top matériel et un team familial dévoué pour ses pilotes, pro, c'est le génial !"

Tu as dis oui de suite ?

"Presque (rires). Non, j'ai essayé la moto avant cela. J'ai passé deux jours de test en début de semaine dernière sur la piste d'Antonio Cairoli, au nord de Rome, et de suite, je me suis senti super bien sur la machine. Les suspensions WP sont au top et le team fait un super boulot."

Parle nous du team ?

"Et bien c'est une structure familiale qui est implantée à une heure au nord de Rome, à Livorno et qui dispose également d'une base en Belgique. J'y roulerai de temps en temps pour préparer les GP sable, mais l'idée, c'est de continuer à fonctionner comme je le faisais jusque là, c'est à dire à Lyon avec Steven et mon actuel mécano. C'est dans ces conditions que je pense pouvoir bien travailler."

Et ta machine ?

" Comme je l'ai dit, le team est soutenu par KTM et je dispose de bonnes pièces, comme par exemple la fourche WP de 52 mm qui est réservée aux officiels. Les techniciens de l'usine WP s'occuperont aussi de ma machine. Niveau moteur, je n'ai pas la moto de Cairoli ou d'Herlings (des pré-série 2019), mais ça le fait amplement. Elle marche fort ! D'ailleurs à Thomer, j'ai signé les trois holeshots."

Tu as vendu ta Black Machine ?

" Non, pas encore, mais elle est au fond de mon garage."

Tu vas continuer à rouler pour Bihr malgré tout ?

"Oui, j'ai conservé mon contrat avec Bihr pour mon équipement. Je roulerai Answer, Bell et Oakley."

 

 

 

 

 

 

Reparle nous de Thomer où tu signes trois victoires, ça semble bien aller niveau physique et vitesse ? 

" Je ne suis pas encore à 100% de mes capacités, mais ça va de mieux en mieux. Je pense être à 80%. A Thomer, j'ai forcé les deux premières manches, avant de relâcher dans la dernière, mais l'objectif était surtout de tester la moto en condition de course. Le fait de ne pas avoir roulé cet hiver m'a retardé physiquement, mais je ne m'en fais pas. Je sais que je vais monter en puissance petit à petit. Je ne me fixe pas d'objectif. Le but, c'est de donner tout ce que j'ai et faire de mon mieux. Le team ne m'a pas fixé d'objectif en tout cas."

Quoiqu'il en soit, on est étonné de te voir signer sur une KTM ? On pensait que la moto ne te correspondait pas ? 

" Et si ! "

On te retrouvera sur l'Elite ?

" Non, impossible. Le programme des GP est si chargé que je dois me concentrer dessus. Je n'ai plus qu'un objectif, c'est performer en Grand-Prix."

On a l'impression que t'as gagné au Loto ?

" Exactement ! Je viens de partir pour le GP d'Italie et je n'ai qu'une hâte, c'est arriver sur le circuit pour revoir mes potes et les personnes du Mondial. Ça m'a vraiment manqué de ne pas en être sur les trois premiers GP et je vais tout faire pour que ça ne se reproduise pas. "

Vincent, photos VB, team Marchetti Racing KTM
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Pro Hexis Supercross : La première en vidéo.
  2. VIDEO : Les meilleurs moments du MXGP de France
  3. VIDEO : Les meilleurs moments des qualifications à Saint Jean d'Angély
  4. Test casque cross Shoei VFX WR
  5. VIDEO : Les meilleurs moments du MXGP d'Allemagne