MXGP

Interview Jordi Tixier : Une année de reconstruction.

Article ajouté le 30/08/2019

Le troisième homme bis

Appelé au pied levé par la FFM pour remplacer Romain Febvre après sa fracture du fémur au sein de l'Equipe de France, Jordi Tixier compte bien assurer sa mission en Hollande avec coeur et réussite. Comme l'année dernière. Il nous explique son programme d'ici le rendez-vous hollandais et sa pige outre-atlantique, sur la Monster Cup qu'il disputera en octobre.

 

C'était une surprise d'être appelé en renfort par la Fédé ?

"Et bien en fait, Pascal (ndr, Finot, le sélectionneur national) m'avait déjà demandé avant la Suède si j'étais prêt à jouer le rôle de remplaçant en cas de blessure d'un des pilotes sélectionnés. Forcément, après que Romain se soit blessé je me doutais qu'il me demanderait si j'étais toujours ok. Maintenant, je lui ai tout de même demandé un petit moment de réflexion car ce n'est pas une décision que l'on prend à la légère. Représenter son pays sur une telle course est un plaisir, une joie, un honneur, mais il faut savoir où on va et ce qu'on est prêt à investir. Mais j'ai rapidement répondu oui."

Comment vas-tu préparer les Nations ? Tu mets de côté la saison de Mondial pour t'entraîner dès maintenant dans le sable ?

" Non, je continue la saison de GP qui reste mon objectif de la saison. Le team sera en Turquie et en Chine, comme nous le prévoyions avant d'être sélectionnés. Poursuivre les GP reste un des meilleurs moyens de préparer les Nations en plus. Chaque chose en son temps même s'il est vrai que dernièrement, j'ai pas mal roulé en SX pour préparer l'UArena et le SX de Genève !"

Justement, que penses-tu de ta fin de saison de Mondial ?

"Et bien, je trouve qu'on a bien progressé tout au long de la saison. On partait de rien avec le team VHR au niveau de la moto et là, on est vraiment bien, en châssis, comme en moteur. Notre préparateur suspensions, HRS Suspension, et moteur ont fait de l'excellent travail et je sais qu'on a rien à envier aux autres teams. On attaquera 2020 au top. Après, pour parler de moi, de mon pilotage, j'ai aussi progressé. J'ai gagné de la vitesse, comme je l'ai montré à Imola avec le second meilleur temps en course. Il faut par contre que j'améliore mes départs... C'est un de mes paramètres qu'il me manque."

Cette blessure à la main de la mi-saison n'a pas tout gâché ?

" Heureusement, ce n'était qu'une petite blessure. Tout gâché, non ! Mais elle a freiné ma progression. C'était une année pour me reconstruire et j'ai trouvé chez VHR la sérenité et l'ambiance pour le faire, c'est top."

Elle te plaît cette piste d'Assen ?

" Et ben, elle est spéciale avec ce sable rapporté. Rien à voir avec les circuits naturels de type Lommel. Elle est piégeuse mais je pense que les pilotes de GP ont l'avantage de la connaître assez bien... Après, je l'avoue ce n'est pas ma piste préférée... Et je pense que beaucoup pensent comme moi, maintenant, pour les Nations, il est possible qu'ils nous fassent un beau truc. On verra bien. De toutes façons c'est la même piste pour tout le monde alors il faut y aller à fond."

Et la Monster Cup, c'est quoi l'idée ? C'est une surprise de t'y voir inscrit...

" En fait, c'est une course qui m'a toujours plu. J'ai toujours eu pour idée d'y rouler. L'année dernière déjà j'étais prêt et j'aurais aimé m'y inscrire mais ce n'était pas possible. Cette année, on en a discuté avec le team et ils ont trouvé ça cool, donc j'y serai. Le truc qui m'a fait plaisir, c'est d'avoir été invité par les gens de la Monster dès que je les ai contactés. L'idée, c'est de se faire plaisir, de me régaler et d'y aller à fond. Je ne m'emballe pas et je ne sais franchement pas à quoi m'attendre, mais si jamais je pouvais prendre le million, ça me ferait bien plaisir (rires) !"

Ça ne t'inquiète pas la piste ?

"Non. Bruno (ndr Verhaeghe, le patron de VHR) possède une maison en Californie et nous avons prévu d'y aller une à deux semaines plus tôt pour que je m'habitude aux pistes de SX US. Non, j'avoue, ça ne me souci pas la piste."

Tu iras avec une bonne machine ?

" Franchement, je ne sais pas comment on va se débrouiller mais là encore, je suis confiant. Si j'ai ma moto de GP, ça m va !"

Sinon, dernière question. Ça va comment après ta chute du GP de Suède en première manche ?

" En fait je n'avais pas vu un trou un peu plus gros à la réception du saut et quand j'suis renter dedans, je suis à moitié passé par devant. Ma chance, c'est d'être parti sur le côté car ça allait assez vite... Enfin, pour répondre à ta question, ça va !"

VB
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. MXGP de Chine : les temps forts des qualifications MX2 et MXGP
  2. Real Moto 2 : Ricky Carmichael en démo
  3. MXDN à Assen : Euro Trip, le second épisode
  4. MXDN : Les Américains se préparent en Hollande
  5. SX de Brienon : Fonvieille et Soubeyras triomphent en Bourgogne