MXGP

Interview Steve Dixon

Article ajouté le 09/11/2015

Steve Dixon, propriétaire et manager du Monster Energy Kawasaki Dixon Racing Team, a commenté le départ de Max Anstie et l’arrivée de Tommy Searle dans son équipe. Celle-ci, passée de Yamaha (de nombreuses années durant) à Kawasaki l’hiver dernier, se partagera l’an prochain entre les deux catégories, MXGP et MX2 (une première), avec Searle en 450 et le jeune Russe Vsevolod Brylyakov en 250 cc.

S’il avait brillé en petite cylindrée, terminant à trois reprises vice-champion du monde MX2 et meilleur performer britannique des années 2000 en Grands Prix, depuis trois saisons qu’il est passé en 450 cc Searle n’a pas montré grand chose, constamment perturbé par des blessures. Et l’on peut même se poser des questions quant à son véritable potentiel en catégorie reine...

Je sais que le talent est là, pas de souci, Tommy est un pilote rapide, au style très coulé

Dixon, lui, semble confiant. Il se dit persuadé qu’à 26 ans son nouveau poulain, de retour chez les verts (chez qui il bénéficiera de suspensions KYB usine), est tout à fait capable de rouler aux avant-postes. Le team-manager compte juste rendre toute son efficacité à son nouveau protégé, tout simplement : «  En MXGP les top-pilotes sont tous très rapides. L’important, c’est de savoir les diriger, les gérer et ce faisant en tirer le meilleur parti. Je suis confiant, je pense qu’avec lui on peut tout à fait viser des podiums. Si vous avez été capable de gagner des courses en battant un Jeffrey Herlings, vous devez savoir vous servir d’une 450 cc ! Ce qui ces dernières saisons n’était pas vraiment le cas de Tommy. Les choses ne se sont pas déroulées comme il l’aurait souhaité pour différentes raisons, principalement à cause de blessures à répétition. Nous allons donc repartir de zéro, mais je sais que le talent est là, pas de souci, Tommy est un pilote rapide, au style très coulé. Notre boulot va être de le mettre en confiance, de lui faciliter la tâche, mais pas de lui apprendre à faire de la moto ! On va commencer par lui construire une machine qui lui conviendra, sur laquelle il se sentira bien, sur laquelle il pourra rouler vite. De notre côté nous avons les compétences nécessaires, tout le monde le sait et c’est pour cela qu’il nous a rejoints. Lui comme nous, tous nous espérons obtenir les meilleurs résultats possibles ».

Cette année le DRT a été un moment en lice pour le titre MX2 avec Max Anstie, celui-ci ayant remporté trois succès et une seconde place en l’espace de cinq épreuves pendant la seconde partie de saison. Mais l’Anglais a choisi, très tôt avant la fin du championnat (on attend toujours la confirmation officielle), d’émigrer vers l’équipe de Jacky Martens représentant l’usine Husqvarna, histoire pense-t-il de se donner les meilleures chances de succès lors de ce qui sera sa dernière tentative pour décrocher la couronne MX2 (Max aura l’âge limite de 23 ans le 25 avril prochain).

Max considérait que seul un team « full factory » était capable de lui permettre de conquérir le titre mondial

« Nous avions bâti une super relation avec Max depuis deux saisons », raconte Dixon. « Nous avons très bien travaillé, mais il a choisi très tôt de changer d’équipe, de nous quitter, avant même d’obtenir ses meilleurs résultats de l’année ! Il considérait que seul un team « full factory » était capable de lui permettre de conquérir le titre mondial. Mais en ayant goûté à plusieurs victoires consécutives et en s’apercevant que sans une ou deux chutes il aurait très bien pu devenir champion du monde avec nous en 2015, il a bien compris qu’il s’était un peu précipité. Et sans doute la suite ne sera-t-elle pas très facile pour lui… En vérité, je suis plus qu’amer par rapport à son départ, pour moi c’est une honte : avec Tommy nous aurions eu un super duo en 2016, un vrai « dream team » ! Bien sûr, je lui souhaite le meilleur à l’avenir, car Max est un pilote qui n’a pas encore obtenu toute la reconnaissance qu’il mérite. Pour moi il est au top en 250, au niveau de gars comme Jeremy Martin ou Jeffrey Herlings, carrément ce calibre. Je crois que nous lui avons permis de passer un cap cette année et les résultats ont suivi. Il va énormément apporter à sa prochaine équipe, c’est elle qui va en profiter ».  

 

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com - Photo Pascal Haudiquert / Kawasaki
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. MXGP Portugal : Le récital de Kjer Olsen
  2. Justin Barcia fait chanter sa Z dans son jardin
  3. 24MX Tour au Domaine de Foolz : Le résumé vidéo du dimanche
  4. VIDEO : 2019 250SX West Champion - Dylan Ferrandis
  5. Comment nettoyer son carburateur moto - Tuto by 3AS Racing