MXGP

Max Anstie et le flegme britannique

Article ajouté le 07/09/2015

Avec trois succès au général lors des quatre derniers Grands Prix, Max Anstie est complètement revenu dans la partie pour l’attribution du titre MX2 2015.

Troisième au classement provisoire à trente huit points seulement du leader, il va sans doute bagarrer jusqu’au bout avec les deux hommes qui le devancent, le Letton Pauls Jonass et le Slovène Tim Gajser, sans oublier le Suisse Valentin Guillod, tapi juste derrière l’Anglais, à quatre points.

Ultra-brillant en Lettonie, en Belgique et en Italie, voire même en Allemagne et en République Tchèque où il a remporté une manche sur deux, le rouquin de Winchester s’est aussi montré très irrégulier par moments. Sur les huit dernières manches à ce jour, il compte sept succès et un seul DNF, une grosse chute sur le sol si dur de Loket mais en revanche en début de saison il a commis pas mal d’erreurs et accumulé les crashs. Le plus sérieux d’entre eux, dès le GP d’ouverture au Qatar, l’a forcé à déclarer forfait en Thaïlande à cause d’un pied douloureux et d’une épaule entaillée par son disque de frein avant. Cette absence, si l’on y ajoute deux zéros pointés lors des secondes manches en Argentine et à Valkenswaard, puis encore un autre résultat nul un peu plus tard, en première course cette fois, au GP de Suède, explique naturellement le retard que peut compter le sociétaire du team Monster Energy DRT-Kawasaki. Pensez que le 5 juillet dernier, au soir du round suédois, l’Anglais ne pointait que septième au provisoire à quelque cent soixante-et-un points de Jeffrey Herlings, alors leader ! Accessoirement, il rendait quatre-vingt trois points à Gajser et soixante-treize à Guillod… Anstie a donc effectué depuis un retour assez fracassant, à un rythme de champion du monde, assurément. Seulement l’écart qui le sépare encore des deux leaders à ce jour est tel qu’il l’oblige non seulement à tout gagner lors des trois derniers rounds, mais aussi à compter sur des contre-performances de ses rivaux. Ainsi le jeune Briton se trouve-t-il dans une position particulière, pas complètement maître de son destin. Ce qui ne semble pas cependant le troubler outre mesure : il fait même preuve d’une sérénité remarquable, dans la plus pure tradition britannique, celle du flegme à toute épreuve face aux événements, y compris les plus stressants…

Si je veux avoir une chance de m’imposer à la fin, je dois commencer par remporter toutes les courses qui restent, mais on parle ici de Grands Prix de championnat du monde, alors ce n’est pas si simple

« Je ne suis pas vraiment dans une position me permettant d’établir une quelconque stratégie : j’aurai juste à prendre de bons départs et à signer les meilleurs résultats possibles, ce sera tout. Pour être honnête, je suis super heureux de ma saison jusqu’à présent, certainement la meilleure de ma carrière et je me sens de mieux en mieux, de plus en plus mûr, en tant qu’homme comme en tant que pilote. C’est génial de pouvoir se consacrer à fond à son pilotage et à ses chronos sur un tour, soutenu à 100% par un team qui bosse au maximum, qui s’occupe de tout ! ».

« A moi de donner le meilleur de moi-même, sans rien lâcher jusqu’au bout. Si je veux avoir une chance de m’imposer à la fin, je dois commencer par remporter toutes les courses qui restent, mais on parle ici de Grands Prix de championnat du monde, alors ce n’est pas si simple… ».

Max Anstie sera aussi le pilote MX2 de l’équipe de Grande Bretagne au prochain Motocross des Nations à Ernée, France, fin septembre. Ce sera la seconde fois qu’il représentera son pays dans cette compétition, la plus prestigieuse de l’année. Il aura pour équipiers aux couleurs de l’Union Jack les deux Ecossais Shaun Simpson et Dean Wilson, ce dernier ayant effectué récemment un très bon retour en championnat US après avoir dû subir une opération toujours délicate aux ligaments d’un genou. « Je pense que l’on va former une super équipe », a commenté « 99 ». « Shaun a été très bon cette saison et je crois que Dean est un excellent choix, le meilleur possible à mon avis. Ça va forcément donner quelque chose de bien et je suis d’ores et déjà pas mal excité. Je viens de voir une vidéo qui montre l’équipe de France sur la nouvelle piste d’Ernée et ça a l’air vraiment sympa ! ».  

 

 

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com - Photo Stanley Leroux / Kawasaki
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Remember la KX 125 et 500...
  2. VIDEO : Roczen et Ferrandis remportent Unadilla
  3. MXDN Assen : And the Mousquetaires are ....
  4. Pro Hexis Supercross : Résumé vidéo de la Bosse de Bretagne
  5. Le maillot de l'Equipe de France aux Nations