MXGP

MX2 : le bilan après les trois Lommel 

Article ajouté le 27/10/2020

Après le point sur les MXGP hier, un petit coup de MX2 ? Tom Vialle possède, comme Tim Gajser, 74 points d'avance sur son adversaire direct Jago Geerts. Une position confortable avant la dernière trilogie d'Arco di Trento. 

 

 

 

Quelle saison de Tom Vialle ! Et quelle progression depuis l'an dernier, où il avait déjà ébloui tout le monde avec une quatrième place finale, un excellent résultat pour un rookie. Jorge Prado parti en 450, on se demandait bien comment celui qui n'en est qu'à sa seconde saison en mondial allait réagir avec la pression de « leader » d'un team KTM qui enchaîne les couronnes MX2 comme Depardieu les bouteilles de Chablis. La réponse est vite tombée... C'est simple, Tom roule et gère son championnat comme s'il avait 15 ans de GP dans les pattes. Chirurgical au départ, résistant à la pression, rarement au-dessus de ses moyens, il coche toutes les cases du parfait futur champion du monde, tout le mal qu'on lui souhaite. Bravo à lui, à son team, à la famille et à tous ceux qui ont contribué à ce résultat, parce qu'on n'est pas loin de la perfection. Même dans les sables de Lommel où on lui prédisait l'enfer face à ce Belge de Geerts, il a réussi à lui reprendre des points à chaque fois. Une saison monumentale de la part de Tom, rien à ajouter. Pourvu que ça continue comme ça l'an prochain ! Chapeau bas. 


"T'inquiète, je gère !" 

Son rival Jago Geerts, lui, peut quand même s'en vouloir. Il est aussi vite, voire même parfois un peu plus que TV28, encore faut-il rester sur ses roues. C'est bien là le problème. Pourtant, si au début de saison ses départs n'étaient pas toujours aussi au point que ceux de Tom, il a bien redressé la barre depuis, en se trouvant souvent juste en embuscade. Mais entre erreurs de pilotage, de concentration ou de réglages, selon ce qu'on dit, le résultat est là : même en étant aussi rapide, le voilà à 74 points derrière... Jago est un diamant brut, ça paraît clair, mais le polissage est un peu plus long que chez Vialle, visiblement... 

Autre énorme motif de satisfaction tricolore, Maxime Renaux réalise une saison pleine lui aussi. Vainqueur de son premier GP, de plus en plus régulier devant, à l'aise sur toutes les surfaces, il semble avoir clairement passé un cap mental et présente à chaque départ avec une vraie chance de victoire. Bien parti pour décrocher la troisième place du championnat, son intégration au team A de chez Yamaha devrait encore l'aider dans sa progression. Le jeune, après quelques galères, évolue enfin au niveau de son potentiel, et ça fait plaisir. 


Le Renaux Express qui s'extrait du traffic sur le scénique circuit de Mantova, même si ça manque d'espace. 

Les deux pilotes Husqvarna TK Olsen et Jed Beaton, eux, sont à ranger dans la catégorie bien mais peut mieux faire. On pense notamment à TKO, certes blessé en début de saison, qui faisait figure de grand favori. Résultat, il paraît aujourd'hui dépassé par la nouvelle vague de jeunes qui arrivent. Il va donc quitter la catégorie avec de solides résultats, mais pas de titre. Jed Beaton, lui, est bon, solide, accrocheur, mais il lui manque un petit quelque chose pour accéder au niveau supérieur pour le moment.  

Belle fin de saison de Ben Watson, totalement transparent au début de l'année. Première victoire en GP avant de signer dans la foulée dans le team officiel Yamaha en MXGP, l'histoire se termine mieux qu'elle a commencé pour le Grand Blond ! 

Le champion d'Europe Roan Van de Moosdijk continue quant à lui de monter en pression. Jusqu'à remporter dans le sable sa première manche de la saison. S'il manque encore de régularité au plus haut niveau, il progresse, il progresse, même s'il reste moins performant sur le dur que dans le sable, en bon batave qui se respecte... 

 
Mathys Boisramé et Roan Van de Moosdijk ont montré du gros potentiel chez Kawasaki FH. 

On aurait bien aimé (comme lui !) voir Mathys Boisramé sur la saison complète. Mathys a démontré qu'il a autant de vitesse que les meilleurs, et une volonté à toute épreuve. Le Breton sera à suivre l'an prochain, c'est une certitude ! 

Un mot sur les pilotes de l'Europe, chauds comme la braise en cette fin de saison. Isak Gifting est tout simplement LA révélation du MX2 depuis son arrivée comme remplaçant dans le team GasGas. Costaud, batailleur et très rapide, le Suédois va faire mal l'an prochain s'il garde une bonne moto d'usine. Et que dire du champion EMX250 en titre Thibault Bénistant ? Des débuts spectaculaires dans le sable de Lommel, dont on attend confirmation en Italie. Avec les performances de Mattia Guadagnini à Faenza, on se rend compte que ça roulait cette année en Europe ! 


Isak Gifting a su prendre sa chance chez GasGas ! LA révélation de cette fin de saison, c'est ce solide blondinet ! 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : le test de la Honda CRF450R 2021
    honda crf450r 2021
  2. Vidéo : une tuerie signée Red Bull pour accueillir Jett Lawrence
    jett lawrence on rails
  3. Vidéo : retour sur le titre de Tom Vialle
    tom vialle
  4. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys épisode 5
    beach boys 5
  5. Vidéo : le test de la Yamaha YZ250F 2021 by mx2k
    test yamaha yz250f 2021