MXGP

Qui chez Honda en MX2 pour remplacer Tim Gajser ?

Article ajouté le 23/11/2015

Le HRC ayant annoncé que le jeune champion du monde MX2 Tim Gajser allait rejoindre Gautier Paulin et Evgueny Bobryshev en catégorie MXGP en 2016, le team Gariboldi Racing s’est aussitôt mis à la recherche d’un pilote de valeur à qui confier la 250 CRF du Slovène…

Sous contrat avec Honda jusqu’en 2020, le jeune Slovène de 19 ans va donc accéder à la catégorie reine dès l’an prochain, lui qui pensait rester une année de plus en 250 et tenter d’y défendre son titre face aux Herlings, Anstie, Jonass ou Ferrandis qu’il a battus cette année… A l’entraînement, « TG 243 » roule régulièrement (presque uniquement, prétend-il) sur une 450 cc et, lorsqu’on a eu l’occasion de l’observer aux commandes d’une grosse cylindrée, aux deux dernières éditions du MX des Nations par exemple, il s’est montré très à l’aise sur ce type de machine. A l’entendre, il s’y sent même nettement mieux que sur une deux-et-demie, sa grande taille n’étant sans doute pas étrangère à ce constat.

A écouter Jean-Michel Bayle, directeur sportif du team HRC MXGP (qui d’ailleurs a eu une certaine influence sur cette décision, semble-t-il), il s’agit là d’une excellente idée, qui va bénéficier à tout le monde : au pilote, qui pourra faire son apprentissage du plus haut niveau sans pression aucune, au team, forcément boosté par du sang neuf, et au spectacle, bien sûr (comme dit la maxime : « Plus on est de fous, plus on rit ») ! JMB l’a précisé, Gajser disposera d’une machine exactement identique à celles de Paulin et Bobryshev. En revanche, il représentera toujours le team Gariboldi Racing.

Reste que cette « montée » en catégorie reine, assez inattendue, de la part du champion MX2, oblige son équipe, quelque part, à trouver quelqu’un d’autre pour mener à la victoire la 250 CRF championne du monde ! Le second pilote présent sous l’auvent Gariboldi cette année, l’Espagnol Jorge Zaragoza, sera sans doute conservé, mais le HRC, l’appétit aiguisé par la couronne acquise cette saison, aimerait bien disposer d’un pilote d’un calibre supérieur, capable de le défendre, ce titre MX2, voire même éventuellement de le conserver dans le camp des rouges…

Difficile, à cette date, de trouver un top-gun libre… Alors, il se murmure que peut-être, Dylan Ferrandis… Comment ? Le Français n’a-t-il pas signé l’an passé un contrat longue durée avec Kawasaki ? Contrat qui lui permet de tenter de jouer le titre MX2 en 2016, puis, éventuellement, selon ses désirs, de partir aux USA ou de monter en MXGP, sachant de longue date combien l’aventure américaine le titille… Oui, mais voilà, depuis quelques semaines il se dit que le torchon brûle entre Dylan et le Monster Energy KRT MX2. En fait, suite à sa blessure à un genou au GP d’Espagne, le jeune Sudiste voulait effectuer sa rentrée sur la tournée américaine Mexique-USA qui clôturait la saison de Grands Prix, prétendant qu’il était d’attaque. Son équipe avait refusé. Dylan n’avait pas apprécié. Entre autres… Interrogé au SX de Lille (où il n’a guère été en réussite, pour le moins !) à propos de la suite de son programme, fin 2015/début 2016, le Frenchie est resté très vague quant à la suite des événements. Trop pour ne pas éveiller la curiosité : « Je ne peux rien dire pour le moment. Je ne sais pas encore ce que je vais faire. J’en saurai plus la semaine prochaine. C’est sûr, je roulerai en 250, mais je n’en sais pas plus… ». Eh bien !

Cela ne signifie pas nécessairement que Ferrandis et Kawasaki pourraient se séparer. Mais peut-être pourrait-il partir aux US plus tôt que prévu ? Ce qui ne résout rien, quant à notre problème : mais qui donc va bien pouvoir récupérer la moto championne du monde MX2 ?

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com - Photo Valentin Guinberteau
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. CDF Saint-Léger de Balson : Sand it (3) Dans l'intimité du team Yamaha
  2. Saint-Léger de Balson en vidéo
  3. SX de Genève (samedi) : Crown rempile, Brayton s'énerve
  4. SX Genève (vendredi) : Crown et Davalos devant !
  5. SX Tour à Lyon : les finales du vendredi et samedi