MXGP

Youthstream veut des circuits mieux préparés

Article ajouté le 20/07/2015

Youthstream et la FIM ont organisé le week-end dernier en Lettonie des meetings auxquels ils ont convié les pilotes, les teams et la presse pour discuter, entre autres sujets, de l'état de préparation des circuits de Grands Prix.

Après avoir présenté un calendrier prévisionnel pour la saison 2016, ils ont voulu insister sur le fait que les épreuves prévues à Teutschenthal en Allemagne et Uddevalla en Suède portaient pour l’instant la mention « TBC = to be confirmed » (à confirmer), par exemple, un signal clair de la part des autorités sportives réclamant aux organisateurs davantage d’efforts, dans le sens d’une meilleure sécurité avant tout, en ce qui concerne la préparation des pistes.

Les circuits précités ont en effet été sévèrement critiqués par les pilotes, qui leur ont reproché un manque évident de préparation du sol, faute de hersage suffisant notamment, et un arrosage incongru, souvent exagéré, qui ont donné des surfaces ultra-glissantes sur un terrain trop dur. Bref, rien d’idéal. Youthstream et la FIM ont expliqué que la très longue expérience que possèdent ces organisations en matière de GP ne les exemptait pas d’une certaine remise en question et que justement ils devaient songer à d’abord mettre toute leur expertise au service des pilotes…

Les difficultés que représente le nombre de courses annexes et celles de championnat d’Europe en particulier le jour d’un Grand Prix, le déroulement du week-end dans son ensemble (un petit groupe de pilotes réclamant l’annulation de la course de qualification du samedi) ou l’extension du calendrier jusqu’à dix-neuf épreuves soit vingt week-ends de course au total par an en comptant les Nations, les sujets de conversation n’ont pas manqué.

Youthstream a aussi évoqué le besoin de dénicher de nouveaux sites, plus modernes, plus vastes, plus attirants pour accueillir les GP et accroître encore leur popularité, leur retentissement et leur prospérité. Giuseppe Luongo a pris pour exemple Maggiora cette année, une piste au charme indéniable, certes, où le spectacle, hélas, a été complètement gâché par de fortes pluies. D’où, selon lui, l’absolue nécessité de se pencher de plus en plus sérieusement sur le problème des infrastructures…

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com - photo Mxgp.com 
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne