SX France

Interview Jordi Tixier : « Prêt pour l’Arena ! »

Article ajouté le 13/11/2018

En quête de fun

 

Jordi n’a pas chômé depuis sa victoire lors du Motocross des Nations. Le pilote VHR KTM a enchaîné les séances de roulage en Supercross afin d’affûter sa technique et de peaufiner ses réglages. Objectif avoué : se faire plaisir lors du SX de Paris.

 

Alors, tu te sens comment avant ce grand rendez-vous qu’est le SX de Paris ? Tu as suffisamment roulé. On t’a vu souvent sur la piste de SX de Perce-Neige, ça te suffit ?

« Heureusement, je n’ai pas roulé que là-bas ! On a bougé sur deux, trois autres pistes, dont Brienon en Bourgogne. Je suis en confiance sur la machine, ce qui était l’objectif principal avant d’arriver à Nanterre. Si à tous les tours avant de rentrer dans les whoops, tu commences à appréhender, forcément, tu trouves la course très longue (rires). Mais non, ça va bien. On a bien développé les suspensions avec Jérome Hémery (HRS Suspension) et j’ai une moto qui me met en confiance et qui marche fort donc je suis heureux. Je suis dans de bonnes dispositions pour passer deux bonnes soirées au SX de Paris !»

Des objectifs ?

« On ne peut pas espérer faire quelque chose de dingue en pratiquant comme on le fait, nous les pilotes de GP, quelques semaines dans l'année. Si on a quelques automatismes, on n'a pas un feeling parfait. Et puis surtout, on ne s'aligne pas sur la grille de départ avec la même envie même si, pour ma part, j'adore ça le SX. Mais j'aborde le truc avec un certain décalage par rapport aux autres dont c'est l'objectif principal de la saison : je roule pour me faire plaisir, pas comme sur un GP où il faut finir le mieux possible. Après, je reste un compétiteur à la base et l'idée reste de se jauger par rapport aux autres. Mais bon, je garde à l'esprit que je suis le seul de pilote de GP à rouler en SX. Donc je ne m'emballe pas. "

Tu roules à Genève également ?

" C'était prévu mais finalement, non ! Les organisateurs souhaitent un gros plateau américain et ont donné une grosse partie du budget aux pilotes qui y roulent. C'est dommage car malgré un palmarès correct, et des prestations financières vraiment pas élevées, je ne peux même pas m'aligner là-bas. Je trouve ça un peu décevant. Après, peut être qu'ils m'appelleront à la dernière minute... Mais aujourd'hui, mon programme se résume au SX de Paris."

Ensuite, c'est les vacances ?

" Je vais probablement observer une semaine de repos et ensuite on attaque directement la préparation physique sans trop de moto pour bouger début janvier en Sardaigne pendant un mois afin d'enchaîner les heures de roulage. C'est le coin idéal : une météo agréable, des circuits variés et défoncés avec des sols différents et une grosse population de bons pilotes de GP qui s'y entraînent. Ça fait plus envie que la Belgique dont les circuits ont souvent des sols compactés par les nombreux pilotes. Et une météo polaire ! (rires)"

Tu es dans quel état d'esprit à ce stade de la saison ?

" Je me sens bien ! Déjà dans mon pilotage SX car j'ai roulé énormément, encore une fois pour me sentir bien sur la moto. Après, le MXDN m'a fait énormément de bien mentalement après cette saison qui fut loin d'être facile. Finir sur une super note, ça m'a redonné une dynamique positive et quand je remonte sur une moto, je ne suis plus le même."

 

 

VB, VB et VG
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Test du guidon Neken SFH
  2. Le MXDN de l'intérieur
  3. La victoire française au MXDN dans Riding Zone (émission de France 0)
  4. La terrible chute de Weston Peick en vidéo.
  5. SX US : Marvin est prêt !