SX US

Encore Ryan Dungey malgré Ken Roczen, enfin Jeremy Martin !

Article ajouté le 17/04/2016

Monster Energy AMA Supercross round 14 : Saint-Louis, Missouri
Non loin du fameux Gateway Arch symbolisant le confluent des deux grands fleuves américains, Mississipi et Missouri, le Dome de Saint-Louis recevait ce samedi après-midi les stars du SX US. Comme lors des deux week-ends précédents, le champion en titre, solide leader du championnat, n’a certes pas eu une seconde de répit, menacé du premier au vingtième tour de la finale par Ken Roczen… N’empêche, RD5 a remporté son huitième succès de la saison. En 250, triomphe Yamaha grâce à Jeremy Martin devant Aaron Plessinger, peandant que Malcolm Stewart passait une soirée… mouvementée !

Horaires inhabituels, pour cause de retransmission de l’événement en direct live par la chaîne Fox : à Saint-Louis comme à East Rutherford l’an passé (et dans deux semaines lorsqu’on y retournera à nouveau), le championnat SX AMA a roulé « de jour », la finale s’étant déroulée vers 17 heures, heure locale. Non pas en plein soleil, le toit du Dome At America’s Center étant resté fermé pour recréer une véritable ambiance supercross. Ainsi, mis à part le fait que certains pilotes ont sans doute été un peu perturbés de devoir se mettre en action si tôt (essais à partir de huit heures trente du matin !), au final rien de nouveau sous… les spotlights !

450 : Ken Roczen… Oui ! Mais… Non !
Ryan Dungey s’est offert le holeshot devant ses deux rivaux les plus sérieux, Ken Roczen et Jason Anderson. Circulez, y’a rien à voir… A l’opposé, Jake Weimer et Eli Tomac (meilleur chrono des essais) se sont accrochés au premier virage et donc élancés les derniers. Juste derrière Christophe Pourcel. Devant, le match des deux dernières finales, Santa Clara et Indianapolis, a repris de plus belle, la KTM n°1 paraissant plus rapide à certains endroits du circuit, la Suzuki n°94 semblant avoir l’avantage en d’autres portions. Au neuvième tour, après avoir menacé le leader à plusieurs reprises, K-Roc parvenait à déborder son adversaire, mais il commettait une erreur et rendait sa position au tour suivant. Tout le public du stade était déjà debout mais la tension montait encore d’un cran trois boucles plus tard lorsque l’Allemand perdait l’avant - et la seconde place - au profit d’Anderson ! Mais le pilote Suzuki-RCH n’avait pas dit son dernier mot et l’auteur du record du tour, au prix d’un superbe forcing, revenait sans tarder sur l’Husqvarna. K-Roc et El Hombre donnaient tout et remontaient même sur Dungey en vue des damiers mais, gêné par un attardé (en l’occurrence Broc Tickle, équipier de Roczen, ce qui ne lui a vraiment pas plu !), Anderson a perdu sa seconde place en vue de l’arrivée. Dungey-Roczen-Anderson, refrain connu, dira-t-on : décidément, la hiérarchie est bien établie !

La Honda Geico de Justin Bogle, auteur d’une super course, a devancé sa cousine du HRC confiée à Trey Canard au pied du podium. Chad Reed (dont c’était la deux-centième finale !), Tomac, Josh Grant, Justin Brayton et Mike Alessi complétaient le top-ten. Marvin Musquin, revenu « voir ce que ça pouvait donner », longtemps six, a logiquement faibli sur la fin pour finir quinzième, trois places devant Chris Pourcel.

Ah oui ! James Stewart n’a pas pris le départ de la finale. Suite à un accrochage avec Weston Peick en série (ou plutôt une agression de la part du pilote JGR), l’officiel Suzuki, décidément maudit, avait mis fin à sa soirée…  

Ultra-vite, Ken Roczen a beau se montrer de plus en plus menaçant, et plus que ça encore, il « régule » à trois succès au compteur quand le champion en titre en possède désormais huit. Quatorze épreuves ont été disputées et à quatorze reprises RD5 est monté sur la boîte. Un second titre consécutif, son troisième, est à portée de main : au rythme qui est le sien actuellement, le pilote KTM Red Bull pourrait coiffer la couronne dès samedi à Foxboro (Boston, Massachussets)…

250 East : Jeremy Martin impeccable, Malcolm Stewart incroyable !
Quel drôle de championnat ! Depuis le début de cette série à l’Est, à Atlanta, on avait compté autant de vainqueurs différents que d’épreuves avant d’arriver dans le Missouri : cinq ! Soit dans l’ordre Martin Davalos, le vieux routier des 250 cc, Jeremy Martin, le grand favori, Justin Hill, l’officiel KTM sur la touche depuis lors, « Mookie » Stewart l’indomptable et enfin Aaron Plessinger, la valeur montante en qui de nombreux observateurs croient déjà deviner le futur élu. Le cadet des Stewart lui-même l’avouait au début des essais sous le Dome, il n’avait jamais vu ça, personne d’ailleurs n’avait jamais vu ça, un championnat pareil ! Et à Saint-Louis on a encore vécu une course de dingues…

Jeremy Martin a signé le holeshot, juste devant Gannon Audette, la révélation d’Indy, intenable depuis qu’il a rejoint les rangs du team Pro Circuit. Le double champion outdoor en titre a de suite pris l’avantage et, comme à Daytona ou à Toronto, on a enfin eu le plaisir d’admirer un J-Mart’ digne de son standing, même sur une piste de SX. Ayant apparemment retenu la leçon des rounds précédents, c’est à dire sans commettre de bourde cette fois, il a su rester sur ses roues quinze tours durant pour aller cueillir son second succès de la saison. Et par la même occasion effectuer un solide retour dans le jeu en comblant une partie de son retard au provisoire à trois étapes de la fin.

A l’opposé, le leader du championnat a connu une finale cauchemardesque, écoutez plutôt : rapidement passé en seconde position, le pilote Honda Geico a d’abord calé dans la zone sablonneuse, causant un empilement (ou un empilage, les deux se disent) fatal à Audette et Matt Bisceglia, puis il a chuté dans la foulée, dégringolant à la huitième place ; il en a ensuite, par excès de précipitation, repris une assez sévère, ne repartant que quatorzième ; il ne s’est pas découragé pour autant et, toujours à donf’, il est remonté aux alentours du cinquième rang, avant de se mettre par terre un dernier coup, pour la route, à un peu plus d’un tour du drapeau à damiers ! Malgré tout, indestructible quelque part, façon personnage de cartoon (« jamais mort ! »), Mookie a réussi à terminer cette finale incroyable en minimisant la note de manière assez inattendue quand on songe à la somme des péripéties qu’il a vécues en cette fin de soirée, sauvant les treize points d’une huitième place… Et conservant ainsi la plaque rouge pour un tout petit point par rapport à Plessinger ! Le sociétaire du team Yamaha Star Racing a encore fait une excellente opération à Saint-Louis, accompagnant son coéquipier-chef de file sur le podium après s’être défait de Shane McElrath. RJ Hampshire a fini au pied du podium, obtenant son meilleur résultat devant Audette, Anthony Rodriguez et Alex Frye. Mauvaise soirée, une de plus, pour Davalos, seulement quinzième. Comme pour Cédric Soubeyras, contraint à l’abandon après avoir chuté au départ.

Au classement provisoire Malcolm Stewart reste donc le leader, un point devant Plessinger. Mais Jeremy Martin est revenu à seize unités de Mookie, tandis que l’officiel Husqvarna from Ecuador a perdu du terrain, Davalos pointant désormais à 32 points du commandement. Mookie tient bon, mais la menace Star Yamaha se précise, alors qu’il ne reste plus que deux stops avant la grande finale de Vegas. Trois épreuves ? Largement de quoi vivre toutes sortes de rebondissements les plus décoiffants, vu le rythme « texaveryesque » respecté par ce championnat !

450SX Class Results
1.       Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM
2.       Ken Roczen, Clermont, Fla., Suzuki
3.       Jason Anderson, Rio Rancho, N.M., Husqvarna
4.       Justin Bogle, Cushing, Okla., Honda
5.       Trey Canard, Edmond, Okla., Honda
6.       Chad Reed, Dade City, Fla., Yamaha
7.       Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki
8.       Josh Grant, Wildomar, Calif., Kawasaki
9.       Justin Brayton, Mint Hill, N.C., KTM
10.    Mike Alessi, Hilliard, Fla., Honda
 
450SX Class Championship Standings
1.     Ryan Dungey, Belle Plaine, Minn., KTM - 328
2.     Ken Roczen, Clermont, Fla., Suzuki - 280
3.     Jason Anderson, Rio Rancho, N.M., Husqvarna - 260
4.     Eli Tomac, Cortez, Colo., Kawasaki - 226
5.     Chad Reed, Dade City, Fla., Yamaha - 208
6.     Marvin Musquin, Corona, Calif., KTM - 188
7.     Cole Seely, Sherman Oaks, Calif., Honda - 173
8.     Justin Brayton, Mint Hill, N.C., KTM - 161
9.     Trey Canard, Edmond, Okla., Honda - 154
10.  Jake Weimer, Wildomar, Calif., Suzuki - 114
 
Eastern Regional 250SX Class Results
1.       Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha
2.       Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha
3.       Shane McElrath, Canton, N.C., KTM
4.       RJ Hampshire, Brooksville, Fla., Honda
5.       Gannon Audette, Tallahassee, Fla., Kawasaki
6.       Anthony Rodriguez, Cairo, Ga., Kawasaki
7.       Alexander Frye, Huntingtown, Md., KTM
8.       Malcolm Stewart, Haines City, Fla., Honda
9.       Tyler Bowers, Corona, Calif., Kawasaki
10.    Paul Coates, Zephyrhills, Fla., Honda 
 
Eastern Regional 250SX Class Championship Standings
1.       Malcolm Stewart, Haines City, Fla., Honda - 115
2.       Aaron Plessinger, Hamilton, Ohio, Yamaha - 114
3.       Jeremy Martin, Millville, Minn., Yamaha - 99
4.       Martin Davalos, Clermont, Fla., Husqvarna - 83
5.       Tyler Bowers, Corona, Calif., Kawasaki - 78
6.       Gannon Audette, Tallahassee, Fla., Kawasaki - 77
7.       RJ Hampshire, Brooksville, Fla., Honda - 77
8.       Shane McElrath, Canton, N.C., KTM - 73
9.       Justin Hill, Yoncalla, Ore., KTM - 63
10.    Matt Bisceglia, Weatherford, Texas, Suzuki - 58

Par Eric Breton - Photo Simon Cudby
 
MOTOCROSS EMAG

Dernières vidéos

  1. Sand it : épisode 2
  2. Les trois manches de la Monster Cup
  3. Les pilotes Yamaha pour la saison sable
  4. Le Freestyle électrique
  5. Motocross des Nations européennes en Pologne