SX US

Le team JGR ferme ses portes

Article ajouté le 13/11/2020

 

Un de plus ! Après la cessation d'activité du team Geico, c'est un autre géant de l'industrie moto qui se retire, puisque le team Joe Gibbs Racing, plus connu comme JGR, vient d'annoncer qu'il ferme ses portes.


Justin Barcia et son team manager de l'époque Jeremy Albrecht. 

Apparu en 2008, le team JGR version MX vient à la base de la pure passion de Coy Gibbs, fils de Joe Gibbs, un coach vainqueur du superbowl qui a ensuite investi avec succès dans un profitable team de Nascar qui n'a cessé de grossir. Coy, honnête footballeur US avant de devenir assistant de son papa de coach, a ensuite trouvé sa voie comme pilote de Nascar, puis manager avant de profiter un peu de l'argent de daddy pour s'offrir un rêve : un team en MX. L'idée de base est d'appliquer les principes d'entraînement et de cohésion du foot US a MX/SX, en basant par exemple les pilotes ensemble à Charlotte, en Caroline du Nord, sous la supervision de Coy et de l'ex-mécano star Jeremy Albrecht, qui a officié pour Jeff Emig et James Stewart, par exemple, reconverti en manager. La première année, la paire de Josh, Hansen et Summey, ne défrayent pas la chronique, mais dès 2009 la signature d'un autre Josh, Grant cette fois, paye tout de suite en scorant une victoire historique à Anaheim 1. 


Les jours heureux ! la première victoire du team avec Josh Grant en 2009 à Anaheim 1. 


Le team est ainsi rapidement pris au sérieux, et parvient même à devenir l'équipe Yamaha officielle avec la signature du grand James Stewart, l'ancien pilote du manager Jeremy Albrecht, alias J-Bone. Hélas, JS7 ne se fera jamais vraiment à la Yamaha de ces années-là, contrairement à son coéquipier Davi Millsaps, second du championnat SX pour le team, et quitte JGR en cours de saison pour rouler Suzuki. J-Bone et James mettront des années à s'adresser de nouveau la parole. Au fil des années, l'équipe, parfaitement staffée avec des hommes de talent et d'expérience à chaque poste n'a jamais vraiment réussi à concourir pour le but ultime : le titre SX, malgré la quantité et la qualité des pilotes signés. De Yamaha à Suzuki, de Justin Brayton à Justin Barcia, de James à Malcolm Stewart en passant par Chad Reed, Justin Bogle, Weston Peick et une floppée de remplaçants, JGR a tout essayé, même d'embaucher Phil Nicoletti en pilote remplaçant permanent en cas de blessure d'un titulaire, un fait unique à notre connaissance !


James Stewart a fait partie de l'équipe, mais pas longtemps ! 

Pourtant, invariablement, l'enclume a toujours fini par tomber sur la tête de J-Bone et Coy Gibbs, année après année. « Honnêtement, tous les ans je perds de l'argent avec le team, mais à ce rythme-là je continuerai à le faire parce que j'aime ce sport » déclarait Coy Gibbs en 2018. Hélas, la dernière proposition de Suzuki pour renouveler le contrat a cette fois été jugée insuffisante cette fois par Coy pour repartir un an de plus. L'arrivée d'un sponsor titre miracle, un casino indien notamment, ne s'étant jamais matérialisée, le team JGR MX ferme donc ses portes, laissant pilotes et staff à pied. Et c'est une des équipes les plus emblématiques du SX/MX US qui disparaît, après Geico. Sale période...



Coy Gibbs, le boss, en a eu marre de mettre la main à la poche... 


JGR Suzuki a aussi été présent en 250 en tant que team officiel Suzuki. 



La vidéo d'hommage. Dommage. 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : Thor Mini O's en live
  2. Vidéo : un shooting de stars avec Dylan Ferrandis, Eli Tomac, Cooper Webb, Axel Hodges et Tyler Bereman
    shooting bell
  3. Jordi Tixier et Benoit Paturel à vélo de Paris à Nice pour la bonne cause
    tixier et paturel
  4. Vidéo : le test complet de la GasGas 125 MC 2021 by mx2k
    vidéo gasgas mc 125
  5. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys épisode 4
    beach boys