SX US

Parc fermé

Article ajouté le 10/01/2020

L'avantage du championnat de SX US, c'est que les pilotes n'ont jamais le temps de cogiter longtemps. La prochaine épreuve arrive dès samedi, et cette année, il s'agit de Saint Louis, à environ 2300 kilomètres d'Anaheim ! Doivent être contents, les chauffeurs des camions... Bizarrement, on reste sur une épreuve côte West, même si la carte montrerait plutôt l'inverse. D'ailleurs, en 2018, la dernière fois où le SX US y a fait escale, c'était pour une épreuve de la côte est... Mais bon, il s'agit de business, pas de géographie. 

 

Historiquement, Saint Louis est une épreuve qui arrive plus tard dans la saison, avec une excellente terre qui favorise la traction. Reste à voir si cette année sera fidèle à la règle. Si tôt dans la saison, il se pourrait bien que la terre soit très souple étant donné la météo dans le Missouri. Il y fait frais, en ce moment !

Alors, qui est chaud, qui est froid ?

Justin Barcia, évidemment, doit surfer sur son succés d'A1 pour se placer comme un client potentiel pour le titre. Il est en dernière année de contrat, content de sa moto, tous les voyants sont au vert. Pourtant, il n'y a pas grand spécialiste pour le considérer ainsi. JB insiste dans toutes ses interviews pour dire que la situation est très différente de l'an dernier, où il avait certes remporté A1, mais dans des conditions boueuses, et il savait que la suite serait difficile. Alors, Barcia, candidat au titre ? Non, il va falloir qu'il montre de la régularité encore quelques courses.

Adam Cianciarulo a évidemment choqué tout le monde avec sa prestation. Peut-il faire aussi bien ? Possible, mais gare à ne pas s'enflammer... C'est long, une saison 450, et il faut savoir gérer ses temps faibles. Ce qu'a très bien réussi son meilleur ennemi Cooper Webb dès cette ouverture. Reparti en Floride soigner sa grippe et rouler dans de la terre meuble, Coop' a parfaitement débuté sa campagne.

Au contraire des deux grands perdants qu'ont été Kenny Roczen et Eli Tomac. Moto trop dure pour KR94, mal aux bras pour Tomac, mouais... Il va falloir vite réagir. En 2018, Tomac a d'ailleurs dominé cette épreuve du début à la fin. Quant à Ken... Espérons que son explication était la bonne, on va vite le savoir.

Les pronos :
1. Eli Tomac ; 2. Adam Cianciarulo ; 3. Jason Anderson.

Celui qui va rebondir :
Zach Osborne, malade samedi dernier et victime d'une énorme chute en heat. Vainqueur en deux et demi à Saint Louis en 2018, on devrait le voir traîner près du top 5 dans le Missouri.

Catégorie 250
Chez les 250, la hiérarchie semble à peu près posée : Ferrandis/Cooper/Forkner, reste à voir dans quel ordre. Christian Craig, voire Michael Mosiman peuvent s'intercaler, mais surtout en cas de mauvais départs d'un des Big 3. Dylan s'est montré très déçu dans ses interviews, tout comme son coach David Vuillemin, qui a expliqué dans le PulpMX Show qu'il avait mal roulé à partir du moment où il a passé Forkner, une analyse qui se tient. Pour autant, Ferrandis nous a tout de même fait une belle impression et paraît avoir les épaules pour endosser le rôle du boss. Attention à cette fouine de Cooper qui part tout le temps devant !

Les pronos :
1. Dylan Ferrandis ; 2. Austin Forkner ; 3. Justin Cooper.

Celui qui va rebondir :
Luke Clout. Rapide partout sauf dans les whoops à A1 et trop souvent au tapis, le vice-champion d'Australie 450 derrière Brayton a le potentiel pour rentrer facilement dans le top 10 et pourquoi pas gratter du top 5 avec un bon départ.

 

Dernières vidéos

  1. Ken Roczen et Derek Drake en GoPro à Anaheim 1
    anaheim 1 gopro ken roczen derek drake
  2. Anaheim 1 en GoPro avec Adam Cianciarulo
    anaheim 1 gopro adam cianciarulo
  3. La nouvelle saison de Moto Spy avec Roczen, Musquin, Webb et AC9
    moto spy
  4. Présentation de la saison 2020 du SX US
  5. Sand it : épisode 4