Tests produits

Essai du Casque Arai MX-V 2021

Article ajouté le 02/10/2020

Fièrement arboré par Justin "Bam Bam" Barcia le Arai MX-V fait parti des casques de haute qualité disponibles dans le commerce. Sur la fiche technique du casque, pas d'indication de Mips ou Koroyd et un poids de 1400g. Alors une question s'est posée : pourquoi mettre plus de 500€ dans un casque de ce poids ?

Impression en statique –

Une fois déballé le casque, on remarque tout de suite que les éléments sont d'une très bonne qualité : rigidité et visserie de la visière, finition de la deco. Les joints sur sur les bords du casque ne sont pas "secs" et on sent bien qu'ils sont là pour durer. On remarque aussi des aérations tel un casque de route, qu'on peut fermer ou non. Aucune inquiétude, ce système n'est pas "kitch" mais on émet tout de même des doutes lorsque le système prendra du sable et de la boue. On remarque aussi sa mentonnière au style atypique qui ne laissera pas indifférents les puristes.

 

Et une fois en piste ?

Lorsqu'on enfile le casque, la première impression est celle du confort. On se sent pris correctement avec un casque qui descend bien en bas des joues, ce qui donne également un sentiment de sécurité. Le visage est bien dégagé, ce qui laisse à la majorité des masques la possibilité de bien s'intégrer. Une fois en action, le poids se fait peu ressentir, du fait que les masses soient bien reparties. Sur une série de 20 min, avec une température extérieure de 26° et aérations ouvertes à fond, la chaleur reste supportable.

Niveau sécurité -

L'aspect rond vous paraît à l'ancienne ? Et bien c'est un choix de la part d'Arai ! Le principe est de ne pas contraindre les mouvements au moment de la chute, ce qui pourrait provoquer des lésions. Les aérations sont en plastique de manière à sauter lors de l'impact pour préserver l'effet escompté de la forme ronde.

Pour ce qui est de la coque, on est sur de la fibre, mais en triple épaisseur pour une protection maximale du pilote.

 

Le témoignage de Dorian Juin – pilote Elite MX2

« J’ai roulé Arai pendant 2 ans (2018-2019). Ce sont des casques très solides, on retrouve un look à l’américaine avec une mentonnière imposante ce qui le rend aussi protecteur contre les projections. Les aérations plastiques au grand gabarit sont efficaces. On pourrait trouver un axe d’amélioration du système de fixation sur les mousses de chaque côté des joues qui ont tendance à faiblir après 150H de roulage »

Bilan :

Si le poids peut faire peur sur le papier, dans la réalité le confort prend largement le dessus. Il peut se faire ressentir sur des épreuves de longues durées mais pas sur des manches type 20’+1t.

L’achat d’un casque Arai est un investissement, les tarif allant de 499€ pour une couleur unie jusqu'à 639€ avec déco (Réplica Barcia disponible), mais la qualité des composants permet de le conserver sur une longue durée. Il s’agit d’un casque premium pour lequel chaque élément est pensé pour le confort et la protection du pilote. Si une gène s’installe, les coussinets de tempe 5 mm sont « effeuillables » pour s’ajuster au mieux.

On a aimé

On a moins aimé

Le style

Le confort

La protection

Matière plastique des aérations

Disponible dans l’ensemble du réseau de revendeurs Bihr

Terrain pour l'essai - MC Chartainvilliers

Dernières vidéos

  1. Vidéo : Lars Van Berkel et Nathan Watson, les Beach Boys sont de retour !
    beach boys
  2. Vidéo : Gautier Paulin en GoPro à Mantova 2
    gropro paulin
  3. Vidéo : Sunday Ride avec Dorian Juin à Chartainvilliers (28)
    sunday ride
  4. Vidéo : les meilleurs moments du MXGP à Faenza 1
    Maxime Renaux
  5. Vidéo : championnat Prestige italien avec la victoire de Lupino et Guadagnini
    lupino