« Press day » au SX de Lille



Premiers tours de roues des stars !

Par Eric Breton - Photos Valentin Guinberteau

« Press day » au SX de Lille

Le stade Pierre Mauroy a résonné ce vendredi après-midi des premiers coups de gaz du Supercross de Lille seconde édition. C’est parti !

La piste, 100% nouvelle, était prête, elle a donc accueilli en avant-première quelques-unes des stars du spectacle, parmi celles qui en découdront samedi et dimanche. Ainsi les médias ont-ils pu voir à l’œuvre un certain nombre de pilotes tel James Stewart, évidemment, super vedette de cette édition. « James is back ! » Incroyablement à l’aise d’emblée, enquillant les sauts et les whoops comme s’il connaissait déjà le circuit absolument par cœur, voilà Bubba dans la place ! Plus que jamais, il fait figure de favori : cela dit, ce n’est rien de dire qu’il aura fort à faire face à un Cooper Webb extrêmement remonté, qui vient juste de fêter ses 20 ans. Attention, plus accrocheur que le pilote Yamaha Star Racing, ça n’existe pas ! Autre pilote Yamaha venant des USA, Weston Peick paraît lui aussi en grande forme : l’an passé il avait progressé au fil des courses, cette fois il saura partir très fort d’entrée ! La dernière carte du quatuor américain se nomme Stewart elle aussi, Malcolm : au guidon de son habituelle 250 CRF siglée Geico, « Mookie » a déjà fait parler la poudre ce vendredi en signant quelques-unes de ces figures dont il a le secret…

Belle représentation européenne cette année, ça commence avec avec le Suisse Valentin Guillod, le protégé d’Yves Demaria disposant d’une 450 YZF stock (juste équipée de « bonnes » suspensions KYB) sans déco particulière, car on sait qu’il vient de quitter « précipitamment » son team. L’Helvète roulera Yamaha en MXGP en 2016, mais dans quelle équipe ? Réponse sous peu. Après Lille, on pourra le voir chez lui à Genève, bien sûr, ce qui sera sa dernière sortie de l’année. On a également pu voir à l’œuvre Shaun Simpson : l’Ecossais sait décidément tout faire, presqu’aussi à son affaire sur le tracé artificiel bâti de toutes pièces dans le stade Pierre Mauroy que sur les circuits de GP sablonneux qu’il affectionne tant ! Suisse, Grande Bretagne, mais aussi Allemagne : le jeune Brian Hsu a vite montré qu’il ne faisait pas semblant, aux commandes de sa Suzuki 250, qu’il avait tout d’un excellent spécialiste du SX. Mais on a aussi vu un Espagnol en action : Crazy Edgar (Torronteras) est venu tester la rampe de FMX (sur laquelle s’élanceront aussi Nate Adams, Matt Rebeaud, Brice Izzo et Genki Watanabe) et il a gratifié l’assistance de quelques figures de son cru, cela va de soi…

« Press day » au SX de Lille

Enfin, naturellement, la journée a fait la part belle aux « locaux », quatre représentants tricolores et non des moindres ayant également fait leur apparition en piste en ce vendredi… 13. Sonnez trompettes, le champion du monde MXGP 2015, Romain Febvre (après avoir loupé l’occasion l’an dernier pour cause de changement d’équipe et de monture), effectue ce week-end ses grands débuts en supercross et, malgré un manque de pratique évident, ce qu’il montre semble déjà très intéressant. Assez bluffant, même. Comme d’habitude : quel diable, ce Romain ! Et il va forcément se bonifier au fil des séances d’essais et des courses… Dylan Ferrandis (qui a impressionné son monde le week-end dernier à Gênes) est de retour en selle : le Sudiste avait une telle envie de retrouver la compétition… Dès ses premiers tours de piste il a une nouvelle fois fait preuve d’une grosse attaque et pour « aller chercher » les Ricains, on peut compter sur lui ! Au guidon d’une superbe Husky raide de neuve bardée du numéro 377, Christophe Pourcel nous a fait… du Pourcel : cinq-six petits tours tranquille puis, sans prévenir, un enchaînement hyper chaud que personne n’avait encore tenté ! Imprévisible, unique CP. Enfin, mention bien à Livia Lancelot : engagée en SX2, la multiple championne de France est d’ores et déjà en train de transformer un défi un peu fou. Certes, elle avoue ne pas être encore 100% sereine (« J’ai encore un peu trop la trouille pour me faire vraiment plaisir », avoue-t-elle avec une franchise qui l’honore), mais à la voir enchaîner les difficultés à un rythme soutenu, force est de convenir qu’elle se débrouille très bien. Fallait oser, Livy s’est lancée : respect !

Dylan Ferrandis
Dylan Ferrandis (qui a impressionné son monde le week-end dernier à Gênes) est de retour en selle : le Sudiste avait une telle envie de retrouver la compétition… Dès ses premiers tours de piste il a une nouvelle fois fait preuve d’une grosse attaque et pour « aller chercher » les Ricains, on peut compter sur lui ! 

Courses samedi 14 à partir de 19 heures 30, dimanche 15 à partir de 15 heures 30.

A la télévision, direct intégral sur L’Equipe 21 (commentaires Maxime Martin & Jean-Michel Bayle) et en direct dimanche et en différé samedi sur Motors TV (commentaires Nicolas Provost et Romain Hussenois). Actuas et reportages sur France 3 Grande Région (Nord-Pas-de-Calais/Picardie).